Partagez | 
 

 .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Ven 27 Juil - 3:31

En ce moment même plus grand chose ne valait la peine d'être vécu à tes yeux, tu ne ressentais rien et tu haïssais cette sensation. Ne rien contrôler et tout perdre. Déstabilisant.
« Tout est faux à génésis. L'air comme la nature sans oublier la majorité de ces habitants. »
Blâma-t-il.
Mais à l'encontre de qui? Franchement, tu n'étais pas le bon interlocuteur s'il voulait parler de philosophie, loin de là même. Après tout, tu ne savais que raisonner qu'avec des vrais donnés palpable ou qui puissent donner des résultats, mais les mots sont incertains, ils sont bien trop détourné de leur véritable sens, alors que dois-tu faire? Te taire ou subir, parler pour ne rien dire ou tuer. Cette dernière idée était bien trop radical, même à ton gout et même si tu étais programmé pour ça.
« Et? En aucun je n'en suis coupable et je ne pourrais rien changé, la faute n'est pas entièrement à nous. Elle est aussi voir plus à nos ancêtres, c'est à cause d'eux que nous sommes devenu ce que l'on est. »
Lui rétorquas-tu quand même.
C'était plus fort que toi, tu n'avais pas su la fermé, pourtant s'il portait les mêmes badges que tu as toi, tu sais parfaitement que tu ne lui aurais pas parlée sur ce ton et tu ne lui tiendrais pas rigueur sur son comportement hautain qui n'a pas lieu d'être.
« M'enfin, ça m'étonne pas que tu sois pas encore au courant. Après tout, tu n'es qu'un robot doublé d'être militaire. »
Dit-il en fermant les yeux.
Il venait de faire mouche et ce n'était pas bon, ni pour lui et encore moins pour toi. Tu savais parfaitement qu'après cette bavure énorme tu ne t'en sortirais pas et que tu allais mourir ou pire encore.
« Tais-toi... »
Rageas-tu.
Serrant tes poings et plantant tes dents de porcelaine dans ta peau en latex, la moindre parcelle de ton corps aller dans le sens de ces mots.
Robot... Robot... La ferme!
Je ne suis pas un ROBOT!
Je ne suis pas HUMAINE!
Je suis rien...

Ricanas-tu dans ta caboche.
Sans dire un mot de plus tu te levas d'un bond, te retrouvant déstabiliser dans ce mouvement brusque à cause de ton bras, te laissant ainsi pencher fortement en avant, tu te dirigeas d'un ou deux pas en avant. Vers la chaise où était assit Leo et tu te penchas vers lui, le toisant du regard.
« Plus jamais. Plus jamais tu me compare à une vulgaire machine. »
Commenças-tu à parler longuement.
Laissant un cours temps de pause.
« Recommence une seule fois et je te tue, qu'importe les informations que tu peux me donner. »
Lui crachas-tu ton venin.
Tu ne retournas pas à ta place pour aller de rasseoir et attendre pour rien et puis dans ton état si tu voulais lui asséner un coup cela serait bien plus facile. Tu t'en fichais pas mal qu'il est les yeux fermés ou bien qu'il détourne le regard, bien au contraire. Car si jamais tu devais faire quelque chose de regrettable pour lui comme pour toi, ceci serait bien plus facile et tu ne risquerais pas de te rétracter au dernier moment à cause d'une frousse.
Alors tu attendais qu'il parle, en retenant ton bras mort de toutes tes forces pour garder un maximum d'équilibre.
« Bref, c'est quand tu veux. Nous avons donc trois jours pour clarifier tout ça. Cependant, d'après ce que j'ai compris, tu ne seras pas détruite si tu les contactes alors pourquoi ne pas le faire ? Tu es si près du but de retrouver cet homme. Enfin ... je dis ça, je dis rien. »
Dit-il sans aucune conviction.
Tu soupiras une énième fois et tu te penchas vers lui.
« A quoi ça va me servir? Tu n'as aucune conviction. As-tu même envie de vivre? »
Lui chuchotas-tu à son oreille.
Alors, tu fis demi-tour encore une fois à croire que tu te trouvais prisonnière dans une roue à hamster tournant encore et encore, espérant trouver une sortie, mais au final revenant toujours sur tes pas.
Mais au final, tu te dirigeas vers le frigo et à côté d'un tas de truc qui ne sert à rien au commun des mortels tu en sortis des barres protéinées et une bouteille d'eau fraîche.
Les calant dans le creux de ton coude, tu allas vers le lit et tu les balanças dessus, avant d'en faire de même avec ton pauvre corps.
« Tient, j'aimerais pas qu'il y est un cadavre ici. »
L'informas-tu.
Tu jetas rapidement un coup d'oeil vers ce que tu venais de ramener et tu commenças à regarder le vide.
« OK. »
Commenças-tu.
« Je ne sais pas beaucoup de chose, mais je vais essayé d'être brève. »
Continuas-tu enfin.
Tu marquas un temps de silence avant de reprendre, sans faire attention à sa réaction.
« Je suis morte il y a trois ou quatre ans, je sais plus trop à force et on s'en fout n'est-ce pas. »
Lâchas-tu, en espérant qu'au moins il réagit face à tes propos complètements fou.





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Dim 12 Aoû - 10:14


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

« Et? En aucun je n'en suis coupable et je ne pourrais rien changé, la faute n'est pas entièrement à nous. Elle est aussi voir plus à nos ancêtres, c'est à cause d'eux que nous sommes devenu ce que l'on est. » Toujours rejeter la faute sur le passé, c'est lassant à force. > Faux ! Ce n'est pas eux qui ont décider de ton caractère. Ce n'est pas eux qui t'ont donné certaines convictions et ce n'est en aucun cas leur faute si tu es un robot donc ce que tu dis n'est que du baratin. Prononças-tu insistant à chaque fois sur le " eux ". Oui, c'est eux qui ont fait en sorte qu'on soit dans un monde un peu différent, tu les détestes même et tu les tuerais une deuxième fois si tu avais cette chance - ce qui est impossible malheureusement pour toi - mais tu ne supportais pas qu'on accuse à tort comme elle vient de faire, il y a certaine limite à ne pas franchir.

« Tais-toi... Plus jamais. Plus jamais tu me compare à une vulgaire machine. Recommence une seule fois et je te tue, qu'importe les informations que tu peux me donner.» Te prévenait-elle mais pour rien d'ailleurs, comme si ce genre de menace était efficace sur un résistant à part quelque exceptions mais ça, c'est une autre histoire et ne sont certainement plus de ce monde. > Me taire, pourquoi ? Tu es une machine et tu le resteras, ne le nies pas. Les menaces n'y changeront rien alors la personne qui doit se taire ici, c'est toi. Tu venais à croiser tes jambes ainsi que les bras croisés sur ton torse fixant du bleu azur de tes yeux ceux du robot en face de toi.


« A quoi ça va me servir? Tu n'as aucune conviction. As-tu même envie de vivre? » Tu venais à pencher ta tête en arrière avant de souffler. Tient, j'aimerais pas qu'il y est un cadavre ici. > Comme tout le monde, j'ai envie de vivre mais si je dois mourir aujourd'hui, demain ou dans 10 ans, je ne fuirais pas la mort. Je l'accueillerai à bras ouvert même. Tu ne prêtas pas attention à cette petite information, tu n'en avais rien à foutre à vrai dire avec on bras déchiqueter, tu pourrais encore facilement te défendre.

« OK. Je ne sais pas beaucoup de chose, mais je vais essayé d'être brève. Je suis morte il y a trois ou quatre ans, je sais plus trop à force et on s'en fout n'est-ce pas. » Tu restais à l'écoute comme elle venait enfin à être un peu plus sérieuse et te dire enfin le fond de l'histoire, peut-être pas grand chose mais tu comprendrais mieux et peut-être même retrouver Alex. Mais ça, ça reste à voir plus tard, chaque chose en son temps. > Tu es morte, et alors ? dis-tu simplement.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Dim 12 Aoû - 14:16

Faire durer le suspense comme s'il s'agissait d'une scène de théâtre, mais c'était on ne peut plus vrai. Tout les mots qui raisonné dans l'air et dans ton esprit était réel. Jamais de ce que tu pourrais ne disparaîtra, avant que ceux qui l'on entendu meurt, ce qui ne serait pas trop long pour toi, car le temps ce n'est pas grand chose pour quelque chose qui est mort, seulement il est aussi rapide. Rapidement tu deviendras un objet dépasser et tu seras désactiver ou pire, on gardera uniquement ton cerveau pour protéger les puces et toutes les informations qu'elles contiennent, tu n'es même pas un bijou de technologie tu es simplement. Une vulgaire boite de conserve, où l'on entrepose des objets, car ils y seront plus en sécurité que dans un coffre fort.
« OK. Je ne sais pas beaucoup de chose, mais je vais essayé d'être brève. Je suis morte il y a trois ou quatre ans, je sais plus trop à force et on s'en fout n'est-ce pas. »
Lâchas-tu, en espérant qu'au moins il réagit face à tes propos complètements fou.
Mais rien. Nada. Il gardait le silence, sans broncher ni bouger jusqu'à ce qu'il lâche enfin une phrase, si on peut appeler ça une phrase. Seulement cinq minuscules mots et une interrogation.
« Tu es morte, et alors ? »
Dit-il simplement.
Et alors? Et alors? Et alors?
Ces mots stupide raisonné dans ta tête encore et encore, avec sa voix qui te remplissait de haine.
« Tu te moques de moi? »
Commenças-tu lentement, laissant tes mâchoires se serrait, laissant un grincement ce faire entendre.
« Une personne qui est vivante et qui a toutes ses falcultés mentale te dit qu'elle est morte et toi tu trouves juste à dire : «Et alors?». Tu t'en rends comptes parfois de quoi on te parle? »
Continuas-tu plus vivement, marquant à peine une seconde de silence et ne le laissant pas pouvoir placer une parole.
« Les morts devraient rester mort. »
Lâchas-tu enfin. D'un ton froid et glacial.
Oui tu voudrais être morte, comme tant d'autre, rejoindre l'autre monde, mais tu ne pouvais pas, même de ton plein gré. Tout avait été créé pour que ton cerveau survive même à une bombe nucléaire. Ce fichant pas mal qu'il se retrouve sans corps, tant qu'il puisse survivre et garder les informations qu'il contenait.
« M'enfin, d'après ce que je me souviens. A l'époque je voulais protéger quelqu'un, j'étais hors du dôme, armé et dans une équipe d'éradication et je suis tomber au combat. Si je me trompe pas, j'avais eu les jambes arrachées par une mine anti-personnelle et mon assassin m'avait fini d'une balle dans le coeur, enfin non. Puisqu'il avait raté son tir, même s'il était dans mon dos et que je ne pouvais pas bouger. »
Parlas-tu sans vraiment savoir si ses informations étaient uniquement basé sur tes souvenirs ou bien sur les dire des informations militaires.
Tu te tues, baissant ton regards vers le sol, tu ne cherchais plus à calculer Leo, il était trop con et fixe dans ses idées, tu faisais seulement comme vous avez dit. C'était le seul et unique moyen de trouver des informations sur ton « frère » après tout.
A croire que ces dernières années était un rêve, je me demande bien quand je vais me réveiller...
Pensas-tu ironiquement.
« J'en étais où déjà? »
Demandas-tu.
Tu étais tellement à l'ouest avec cette scène impensable que tu avais oublier ce que tu disais.





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Jeu 16 Aoû - 20:46


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.


« Tu te moques de moi? Une personne qui est vivante et qui a toutes ses facultés mentales te dit qu'elle est morte et toi tu trouves juste à dire : «Et alors?». Les morts devraient rester mort. Tu t'en rends comptes parfois de quoi on te parle? » Te rétorqua-t-elle. En quoi tu es responsable de tout ça et en quoi dois-tu pleurer son sort ? Ce genre de réflexion avait tendance à te faire sortir de tes gongs. Rejet et encore rejet. Comme si le peuple ou encore les résistants avaient quelques chose avoir. C'est sur les militaires et scientifiques qu'il faut reproché la faute. Tu baisas la tête fronçant les sourcils et claquant du pied, précédemment croisé sur ta jambe. Tu t'attendais à quoi à la fin ?! Que je pleure sur ton lit pour me lamenter sur un sort qui ne me regarde même pas ?! Au lieu, de te voiler la face en essayant de me faire réagir ou je ne sais quoi ... Dit ça à tout tes petits camarades militaires et ces scientifiques ! Crachas-tu d'une voix énervée. Tu venais à grogner sortant un petit bruit étrange : " cht ". C'est EUX qui fabriquent les machines donc toi. Et ces enfoirés ne font que soutenir cette recherche. Alors ferme là au lieu de dire des conneries !

« M'enfin, d'après ce que je me souviens. A l'époque je voulais protéger quelqu'un, j'étais hors du dôme, armé et dans une équipe d'éradication et je suis tomber au combat. Si je me trompe pas, j'avais eu les jambes arrachées par une mine anti-personnelle et mon assassin m'avait fini d'une balle dans le coeur, enfin non. Puisqu'il avait raté son tir, même s'il était dans mon dos et que je ne pouvais pas bouger. » Cette conversation n'avait ni queue ni tête. Un coup ça chiale sur son passé, un coup ça parle de ses souvenirs. Il y a de quoi en avoir marre de trainer avec elle. Du moins, c'est ce que tu pensais. Pourtant, tu n'avais pas le choix que de rester ici ... Malheureusement. TU ne disais plus rien, mais un arrêt silencieux te fit relever la tête pour entendre d'un ton ironique, un " Où j'en étais ? "... Et voila,cet autre preuve que cette conversation n'a pas de sens. tu te relevas t'appuyant sur tes genoux. Tu avais envie de partir et tu en avais marre d'être assis, marre de l'écouter à s'apitoyer sur son ridicule sort. Tu allas vers la fenêtre, les mains dans les poches, pour distinguer que les quelques lampadaires en état de marche. Où lieu de faire perdre du temps, et te perdre en moins de deux secondes dans tes idées. Raconte tout d'une traite qu'on en finisse. Tu en étais à " Je ne pouvais plus bouger " après le coup de la balle. Finis-tu par prononcer dans un ton lasse.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Jeu 16 Aoû - 21:31

Tu avais eu le droit à une engueulade, très mal placé, mais tu laissais tomber. Après tout, il n'avait pas tord, mais il ne savait pas non plus la véritable vérité. Il avait une idée bien précise de la vrai vie. Une idée vrai, mais en même temps erroné. Alors soit qu'il pense ce qu'il veut, ça ne changera rien.
En plus dans toutes cette histoire folle, où tu racontais ce qui t'étais arrivé, tu avais même réussis à perdre le fils de tes idées, même si la douleur que tu avais ressenti ce jour-là te revenais parfois, comme le syndrome du membre mort.
« Où lieu de faire perdre du temps, et te perdre en moins de deux secondes dans tes idées. Raconte tout d'une traite qu'on en finisse. Tu en étais à " Je ne pouvais plus bouger " après le coup de la balle. »
Prononça-t-il d'un ton lasse.
Tu le suivait du regard, alors qu'il venait de ce diriger vers la fenêtre sans rideaux qui laisser transparaître les lumières extérieur des lampadaires, sous un fin jeu de lumière contre la silhouette sombre du jeune homme.
« Oui. En effet, merci. Je disais donc, qu'après cette accident je me suis retrouver à moitié morte, jusqu'à ce qu'une équipe de militaires viennent chercher ma dépouille. Mais voilà. Le général Fürhmann m'a proposer un marché, la vie en échange de tester une nouvelle forme de médication. Tu imagines bien que dans l'état où j'étais j'ai pas tellement chercher à faire la causette. C'est à partir de là que je suis devenu un Condor. »
Continuas-tu d'un ton froid.
Est-ce que je devrais vraiment lui parler de ces drôles de ficher? Est-ce que je devrais lui parler des informations compromettante que j'ai dans ma tête, mais est-ce réellement des fichiers informatiques? Parfois j'ai l'impression qu'il s'agit plutôt de mes propres souvenirs... Mais comment faire la différence?
« Mais voilà... Jamais il n'aurait du me choisir. Pourquoi? Car tous les autres Condors étaient des volontaires et qui savaient ce qui les attendaient, mais pas moi. Alors je me demande pourquoi je suis devenu ceci. Mais plus le temps passé, plus j'ai commençais à me poser des questions et à faire des recherches pour connaître la vérité. Lors d'une mission pour démanteler un réseau de résistant je suis tombé sur toi, au bar et j'ai passé outre ma mission pour avoir des informations, mais pas seulement. J'ai recherché un moyen pour décrypter ce qui semble être des fichiers top secret qui sont dans ma tête, mais j'arrive même plus à faire la différence entre un fichier informatique corrompu et mes vieux souvenirs, si j'en ai encore. Sans parler du fait, que je suis devenu en même temps le coffre fort vivant de Genesis. »
Finis-tu ton grand discours.
Tu lanças un long regard dans le vide, avant de revenir vers Leo, cherchant à connaître sa réaction, même si tu avais tout de même assez peur.
« Alors, ces dernières informations sont-elles toujours sans aucune valeur pour toi? Tu as en face de toi la boite de Pandore de Genesis. A chaque information que tu seras me donner sur mon passé, je t'offrirais une information compromettante sur Genesis, si j'y ai accès bien-sûr. Alors est-ce que ce petit compromit t’intéresse? »
Lui proposas-tu, en oubliant ton rangs.
Le condor va sombrer. Le condor est devant le précipice, il va tomber, se casser les ailes et mourir. Je vais mourir, alors autant tout savoir.





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Jeu 16 Aoû - 22:11


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.


Tu étais un peu fier de toi qu'elle ne continuait pas cet " engueulade " courte. « Oui. En effet, merci. Je disais donc, qu'après cette accident je me suis retrouver à moitié morte, jusqu'à ce qu'une équipe de militaires viennent chercher ma dépouille. Mais voilà. Le général Fürhmann m'a proposer un marché, la vie en échange de tester une nouvelle forme de médication. Tu imagines bien que dans l'état où j'étais j'ai pas tellement chercher à faire la causette. C'est à partir de là que je suis devenu un Condor. » Continua-t-elle reprenant son file. Tu restais planté devant la fenêtre lassé mais attentif. Au point où tu en ais, après tout. Même dans ta tête ça commence à tourner en rond. Ce générale a l'air d'une belle enflure ... Enfin, comme tout les autres. Murmuras-tu dans un soupir. Ce projet, tu en avais déjà eu quelques informations qui avait échappé à la surveillance des militaires mais ce n'est pas les les seuls information, bien sur et encore heureux mais tellement de pistes que suivre une par une prend trop de temps donc vous devez des choix et analyser lesquels sont plus importante. Celle que Arwenn dit peuvent être celle qui pourront t'avancer dans ton but, enfin, peut-être car tu n'es pas convaincu à cent pour cent de cette histoire vu que tu as eu vent de plusieurs versions sur le sujet de ce type Alexandre.

« Mais voilà... Jamais il n'aurait du me choisir. Pourquoi? Car tous les autres Condors étaient des volontaires et qui savaient ce qui les attendaient, mais pas moi. Alors je me demande pourquoi je suis devenu ceci. Mais plus le temps passé, plus j'ai commençais à me poser des questions et à faire des recherches pour connaître la vérité. Lors d'une mission pour démanteler un réseau de résistant je suis tombé sur toi, au bar et j'ai passé outre ma mission pour avoir des informations, mais pas seulement. J'ai recherché un moyen pour décrypter ce qui semble être des fichiers top secret qui sont dans ma tête, mais j'arrive même plus à faire la différence entre un fichier informatique corrompu et mes vieux souvenirs, si j'en ai encore. Sans parler du fait, que je suis devenu en même temps le coffre fort vivant de Genesis. »Donc le jour là, tu a bien fait de te méfier. Encore heureux que ce barman 'était tu. Enfin pour le peu que ça allait changer sur la situation dans laquelle se trouve les résistants. En quête de vérité .... Ce que vous faites tous mais à des degrés différents. « Alors, ces dernières informations sont-elles toujours sans aucune valeur pour toi? Tu as en face de toi la boite de Pandore de Genesis. A chaque information que tu seras me donner sur mon passé, je t'offrirais une information compromettante sur Genesis, si j'y ai accès bien-sûr. Alors est-ce que ce petit compromit t’intéresse? »

Tu rias à cette proposition,. Se croire le centre de toute les informations ... Et puis quoi encore ? Pensas-tu. Tu crois vraiment que tu es la seule au courant de ce sujet ?Il est vrai que je ne l'étais pas mais ces informations doivent bien grouiller ailleurs comme si ils allaient confier des dossiers top secret à une vulgaire machine ? Mais ne croit pas que je donnerais mes informations cruciales en échange d'autres. Pourtant ... Tu te retournas vers elle pour te montre ton corps en profil mais le visage bien visible de là où tu es. Qui te dis que ne pourrais pas avoir ces informations bien plus facilement rien qu'en demandant à un expert informatique de voler tes dossiers ? Tu es faible et ton potentiel de combat à diminuer avec cette derrière bataille. Je vais certainement pas perdre mon temps avec ce compromis. Tu n'allais pas dire oui, tête baissé. ben trop lent à ton goût et le jour J approche à grand pas. Alors je te propose de pouvoir continuer dans ta ..." quête de vérité " et peut-être une vengeance en complémentaire en nous aidant vite fait , bien fait en me dévoilant tout de suite ce que tu sais. Nous avons déjà tout prévu pour notre plan mais je ne te dévoilerai rien pour le moment, tu le verrais par toi-même. Dans le cas, tu refuserais ... Je partirais et tu n'entendras plus parler de moi ainsi que de ma fameuse recherche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Jeu 16 Aoû - 23:38

Tu venais de lui faire une proposition plus que alléchante, mais avec cet homme tu ne savais jamais à quoi t'attendre. Une réponse positive et vous serez tous les deux gagnant ou bien au contraire une réponse négative, ce qui serait surement la chose la plus probable, avec ce personnage.
Son rire qui raisonnait dans la pièce te donna sa réponse, même s'il n'avait aucun mot. Après tout, il n'y avait pas que les mots pour parler et il le montrait parfaitement bien, mais maintenant que vas-tu faire?
Alors ça s'arrêtera comme ça? Dommage...
« Tu crois vraiment que tu es la seule au courant de ce sujet ?Il est vrai que je ne l'étais pas mais ces informations doivent bien grouiller ailleurs comme si ils allaient confier des dossiers top secret à une vulgaire machine ? Mais ne croit pas que je donnerais mes informations cruciales en échange d'autres. Pourtant ... »
Vociféra-t-il en se retournant.
Il cherche vraiment à se prendre des coups... Calme toi Arwenn...
Tentas-tu bien que mal de te raisonner.
« Arrête de me comparer à ça, j'ai une âme tout de même... Mais contrairement à ce que tu crois je peux avoir accès à ces informations, je peux me relier et transferer tous les fichiers présent sur n'importe qu'elle machine, si je suis à une bonne distance. Mais je ne te demande pas d'information crucial pour toi et ton « organisation » un peu bancal. »
Retoquas-tu pour remettre les pendules à l'ordre.
Enfin il venait de se retourner pour te faire face, mais ça ne changeait pas grand chose, la pénombre de la nuit laisser juste une silhouette noir parfaitement découpé dans les lumières artificiels du dôme.
« Qui te dis que je ne pourrais pas avoir ces informations bien plus facilement rien qu'en demandant à un expert informatique de voler tes dossiers ? Tu es faible et ton potentiel de combat à diminuer avec cette derrière bataille. Je vais certainement pas perdre mon temps avec ce compromis. »
Continua-t-il dans son idée.
Il avait beau baisser la tête tu sentais tout de même que ta proposition avait fait mouche, mais l'égo des gens étaient parfois dé mesurait à tel point que parfois il en sortait perdant, tu avais du mal à comprendre ce genre de comportement, mais tu te doutais que toi aussi tu avais du être comme ça, avant d'avoir était une machine humanoïde.
« Faux. Je peux toujours avoir accès aux codes d'accès, mais si un mauvais mot de passe est rentré dans le programme dès la première fausse faute de frappe, une auto-destruction aura lieu. Et seul mon créateur possède ces codes, c'est ce que l'on pourrait appeler son passe pour survivre, sinon tu te doutes qu'il se serait fait exécutés dès qu'il serait sortie de la base militaire, faisant passer ceci pour un braquage ou encore pire un accident. »
Lui expliquas-tu lentement.
Tu ne bougeais pas du lit où tu étais assise, autant parce que tu n'en avais pas envie, que tu n'en voyais pas l'utilité, mais surtout tu essayais d'économiser au maximum tes forces, ce fichu bras en charpie depuis l'accident, c'était vraiment pas la meilleur chose qui te soit arriver ces derniers temps.
« Alors je te propose de pouvoir continuer dans ta ..." quête de vérité " et peut-être une vengeance en complémentaire en nous aidant vite fait , bien fait en me dévoilant tout de suite ce que tu sais. Nous avons déjà tout prévu pour notre plan mais je ne te dévoilerai rien pour le moment, tu le verrais par toi-même. Dans le cas, tu refuserais ... Je partirais et tu n'entendras plus parler de moi ainsi que de ma fameuse recherche. »
Fini-t-il par dire.
Mais il se fout de moi...
« Mais tu es idiot où quoi? C'est exactement ce que je viens de te dire... »
Pensas-tu à haute voix.
« M'enfin. Tu ne veux quand même pas que je débite tout ce que mes micro-procésseurs contiennent, car j'ai dans ma tête des fichiers datant même de l'époque de Marcus Genesis voir même bien plus ancien, alors mis à part si tu es immortel, précise ton champs de recherche, veux-tu bien? »
Râlas-tu tout de même.
Tu relevas tout de même la tête lorsqu'une idée lumineuse te traversa l'esprit.
« Mais au fait, qu'est-ce qu'il me dit, que tu vas réellement me donner tes informations et m'aider dans mes recherches, maintenant que tu es ce que je suis, après tout je n'ai aucune preuve de tes paroles. »
Parlas-tu d'une voix puissante.
D'un bon lourd, tu te levas du lit et tu te dirigeas vers lui, marchant vers sa personne, l'obligeant même à reculer s'il ne voulait pas que tu lui marche sur ses pieds.
« Je suis peut-être amoindri, mais il n'en reste pas moins que je suis une machine de guerre, alors donne moi une preuve de ta bonne foie, après tout ce n'est pas compliqué. Si tu veux la mienne, je peux te donner les noms des sept Condors. »
Tonnas-tu en approchant ton visage du siens.





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Lun 20 Aoû - 17:53


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

« Arrête de me comparer à ça, j'ai une âme tout de même... Mais contrairement à ce que tu crois je peux avoir accès à ces informations, je peux me relier et transférer tous les fichiers présent sur n'importe qu'elle machine, si je suis à une bonne distance. Mais je ne te demande pas d'information crucial pour toi et ton « organisation » un peu bancal. » Autant tu répondais à toute provocation mais là tu te tus un moment la laissant dire ce qu'elle avait à dire, une grande première peut-être pour elle, tu ne disais rien pas par peur ou manque de réparti mais un simple moment de réflexion attendant une suite peut-être plu claire. Cependant, le " j'ai une âme " te fit bien rire intérieurement. Une machine en avoir une ... L'âme meurt en même temps que le corps, après tout. Bancal ou non, qui se plaindrait du moment que ça marche ? Seul chose sur laquelle tu répliquas. Pour le moment ...

« Faux. Je peux toujours avoir accès aux codes d'accès, mais si un mauvais mot de passe est rentré dans le programme dès la première fausse faute de frappe, une auto-destruction aura lieu. Et seul mon créateur possède ces codes, c'est ce que l'on pourrait appeler son passe pour survivre, sinon tu te doutes qu'il se serait fait exécutés dès qu'il serait sortie de la base militaire, faisant passer ceci pour un braquage ou encore pire un accident. » continua-t-elle « Mais tu es idiot où quoi? C'est exactement ce que je viens de te dire... M'enfin. Tu ne veux quand même pas que je débite tout ce que mes micro-procésseurs contiennent, car j'ai dans ma tête des fichiers datant même de l'époque de Marcus Genesis voir même bien plus ancien, alors mis à part si tu es immortel, précise ton champs de recherche, veux-tu bien? » finit-elle enfin. Finalement, c'est mieux quand elle parle pas, m'enfin bref. Tu l'avais laissé encore une fois dire ce qu'elle pensait bien qu'en fait, c'est elle qui n'a pas compris ton idée comme la sienne.

Nous avons trois jours, deux à partir de maintenant. Les experts ou du moins les gens dits Génie court pas mal dans les rues et n'hésiteraient pas à aider quant il s'agit de " détruire " par n'importe quelle façon ou de se venger des militaires. Maintenant que je sais que tu es la seule source connaissant ces codes, pirater un robot ne doit pas être plus compliqué qu'un ordinateur dernier cri, je me trompe ? Alors avoir ces mots de passe seront bien plus simple que d'attendre que tu sois d'accord de nous livrer tes informations. Une inspiration, une expiration. Un soupire de plus. Mon idée n'a rien avoir avec la tienne. Contrairement à toi, je te demande maintenant et si tu as un peu de jugeote .... De quoi on parle depuis tout à l'heure ? Du sale temps d'hier, peut-être ? Dis-tu en ironie.

« Mais au fait, qu'est-ce qu'il me dit, que tu vas réellement me donner tes informations et m'aider dans mes recherches, maintenant que tu es ce que je suis, après tout je n'ai aucune preuve de tes paroles. Je suis peut-être amoindri, mais il n'en reste pas moins que je suis une machine de guerre, alors donne moi une preuve de ta bonne foie, après tout ce n'est pas compliqué. Si tu veux la mienne, je peux te donner les noms des sept Condors. » Précisa-telle. Elle arque un point mais tu es du type donnant-donnant sauf dans des cas donc encore quelque peu honnête quand tu le voulais et que t'étais de " bonne humeur " comme raconte d'autres personnes.

Que tu me mentes ou non, tu meurs dans deux jours et dans tout les cas, on se débrouillerai mieux sans toi alors bon, que j'ai ta parole ou non, j'en ai rien à faire mais pour ce qui st de la mienne, le dossier sur Alex' fait parti de mon boulot en tant qu'armurier donc je n'ai aucune raison de ne pas te les donner et de deux, je tiens mes paroles mais je compte pas te convaincre avec ça. Le dossier se trouve dans mon pc et dans un tiroir de mon bureau i tu les veux les prendre par toi-même, tu n'as qu'à y aller. Les clefs sont cachés dans le mur même suffit de donner un coup sur le mur ça te suffit ? Finis-tu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Lun 20 Aoû - 20:51

Encore une fois tu avais fait de long discours, une chose qui n'était vraiment dans ton habitude et tu ne te sentais pas à l'aise. Alors tu étais heureuse, lorsqu'enfin tu n'avais plus rien à dire. C'était pour le mieux.
Et il continuait encore et encore à se croire meilleur que tout le monde, ne savant pas se tenir à sa place et n'ayant aucun respect pour toi, car tu étais une machine et c'est tout. Tu avais envie de lui éclater la tête contre le mur, de cracher sur son cadavre de faire tout pour le rabaisser et le détruire, mais tu te retenais juste pour avoir ces foutues informations, celle qui avait réveillé ces souvenirs qui sommeillé en toi.
Tu t'étais avancé vers lui pour lui faire peur, malgré le poids mort qui pendait à ton bras, dans l'espoir de lui faire peur, mais en même en cherchant un quelconque moyen d'avoir une preuve de sa bonne foi.
« Que tu me mentes ou non, tu meurs dans deux jours et dans tout les cas, on se débrouillerai mieux sans toi alors bon, que j'ai ta parole ou non, j'en ai rien à faire mais pour ce qui st de la mienne, le dossier sur Alex' fait parti de mon boulot en tant qu'armurier donc je n'ai aucune raison de ne pas te les donner et de deux, je tiens mes paroles mais je compte pas te convaincre avec ça. Le dossier se trouve dans mon pc et dans un tiroir de mon bureau i tu les veux les prendre par toi-même, tu n'as qu'à y aller. Les clefs sont cachés dans le mur même suffit de donner un coup sur le mur ça te suffit ? »
Te défia-t-il en te soutenant du regard.
Alors il veut encore jouer, encore gagner du temps? Mais pourquoi? Pour espérer voir ces amis résistant débarquer chez toi et tuer tout sur leur passage? Mauvaise idée.
Je lui fais confiance ou pas? Après tout il en sait beaucoup trop maintenant... Mais en même temps si ce qu'il dit est réel, alors ça voudrait dire que je pourrais en apprendre plus sur mon passé. Mais s'il me ment. Je trahie les miens et ma patrie pour une chimère. Est-ce que je serais prêtre à tuer tout ceux qui se trouve sur mon passage rien que pour des souvenirs? Mes souvenirs. C'est quitte ou double...
Te tiraillas-tu dans tous les sens.
Soit alors.
« Soit alors. Je vais aller récupérer ces documents, maintenant à toi de voir, soit tu restes ici, mais à mes conditions, soit tu m'accompagnes à mes conditions. Mais dans tous les cas tu seras entravé ou en joue d'une arme à feu. C'est a toi de choisir maintenant. »
Lui proposas-tu.
Mais avant qu'il puisse te répondre, tu te déportas d'un pas sur la gauche faignant que le poids de ton bras te faisait trébucher lentement, mais en fait tu fais tout autre chose. Plus rapidement qu'un quelconque être fait de chair et de sang tu décrochas une arme à plasma qui était accroché avec du vulgaire scotch sous ta table et tu pointas l'arme de ton bras valide directement vers le front du résistant, de la salle vermine comme disaient les militaires, prête à faire feu si jamais il opposait une quelconque résistance.
« Alors? Manière douce ou forte? »
Lui proposas-tu avec un sourire aux lèvres.





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   

Revenir en haut Aller en bas
 

.: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Genesis :: Bas Fond :: Périphérie :: ▬ Maison Close :: Garçonnière de Arwenn Lackshaman-