Partagez | 
 

 Leon W. Hughes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Leon W. Hughes.   Mar 15 Mai - 9:01


Nom prénom :Hughes, William Leon.
Surnom :
Sexe : Masculin, pour autant qu'on sache.
Age : 23 Ans.
Emploie : Militaire à plein temps, psychopathe à mi-temps.
Situation : Célibataire.
Orientation Sexuelle : Hétéro, Sir.
Groupe : Militaire.
Code :I44G06

Particularité :Ne retire jamais son masque, ne se promène jamais à visage découvert. On se demande d'ailleurs comment il fait pour se nourrir, ça doit pas être pratique. Mais il y arrive. (oui non le seul moment ou il retire son masque, c'est lorsqu'il est sûr d'être seul, chez lui, et que personne ne peut le voir de l’extérieur. Ou lorsqu'il dort.)
Phobie : Perdre son masque, ne pas avoir son couteau à portée de main, et se retrouver comme ça au milieu d'un groupe de sauvages prêt à tout pour le tuer, ou pire encore.

Aime : Les bains de sang, ses tours de garde, son couteau, son masque, son flingue, et sa "petite vie tranquille" en tant que militaire.
N'aime pas : Attendre d'avoir une mission sans rien faire, les sauvages, et tout particulièrement ceux qui sont armés..


©rédit :
Age :18
Pays :France
Double compte : Nan.
Avatar : Un soldat de la Umbrella Corp. (Resident Evil)
Connexion /10 : on va dire que ça peut se situer sur une échelle allant de 6 à 10.
Comment avez-vous connu le forum : Bonne question, je vais laisser planer le mystère.
Commentaire : Obligé ?

Leon est un jeune homme de 23, ayant eu une éducation militaire, par son père et sa mère, tout deux d'anciens militaires. Sa mère a quitté l'armée le jour de sa naissance, pour pouvoir s'occuper de lui. A cette époque son père continuait les missions, et était rarement à la maison, ce qui faisait que Leon n'avais que peu de nouvelles quand son père passait ou avait des permissions, ce qui était plutôt rare.

Jusqu'à l'age de cinq ans son père faisait comme ça, ce qui était assez difficile. Pour que son père se souvienne de lui, un jour il lui offrit un masque, ressemblant à celui que porte maintenant Leon, de son nom complet Leon William Hughes. William était le prénom de son père, ce dernière le lui avait donné à la naissance en plus de Leon, nom trouvé par sa mère. Sa façon à lui d'être présent pour son fils je suppose. Sur ce masque, il y avait gravé un petit smiley, un bonhomme heureux, dans le coin supérieur droit. Il se souvient encore du jour ou son père l'a pris. "Tiens papa, c'est un cadeau. Comme ça je serait avec toi même quand tu sera la-bas."

à ses six ans cependant, son père partait de plus en plus longtemps en mission, ayant pris un grade. Et ses missions étaient beaucoup plus dangereuses, il y avait toujours un risque qu'il ne rentre pas à la maison. Ce qui arriva un jour. C'était une mission de reconnaissance, tout ce qu'il y a de plus banal. Malheureusement, son groupe et lui furent pris dans une embuscade, et un seul d'entre eux pu revenir en vie, ayant récupéré les plaques de chacun des soldats, et aussi le masque de William Hughes. Il n'y eu que très peu de temps avant que ce masque prenne une place importante dans la vie de Leon.

Vers l'age de 8ans, c'est à ce moment la qu'il prit la décision qu'il rentrerait dans l'armée coûte que coûte. Depuis ce jour-la, il portait le masque de son père, et ne l'enlevait qu'en soirée, lorsqu'il était chez lui, dans sa chambre, pour s'endormir. Quelquefois laissant le rétro-éclairage, de sorte à avoir une petite lumière la nuit, quelquefois enfermant le masque dans le tiroir de sa table de nuit, afin de ne pas le voir dès le réveil. La raison pour laquelle il portait ce masque et qu'il avait l'impression de faire revivre une partie de son père en lui. Il avait su qu'il avait été tué par un groupe de "sauvages", des gens vivants à l'extérieur. Son but était de le venger depuis ce jour-la. Voila pourquoi il voulait rentrer dans l'armée, pouvoir "laver l'honneur" de son père. La seule chose qui comptait plus pour lui, c'était que sa mère reste en vie le plus longtemps possible.

Hélas, le jour de ses 11ans, un soir ou il rentra à la maison après les cours, elle était partie. Sans doute allait-elle revenir dans la soirée ? hé bien, non. Elle avait passé la porte, était devenu comme ceux qui ont tué son père. Mais Leon n'en savait rien, personne ne lui avait rien dit. Ainsi jusqu'à ses 18ans il apprit à se débrouiller seul, puis un jour il alla se faire recruter à l'armée, qui par chance l'accepta. Il avait obtenu son uniforme, son arme, et ses plaques en peu de temps, et avait modifié son treillis à sa sauce. Capuche englobant tout le haut du crane, ne laissant aucun espace entre le masque et cette dernière, le logo sur son épaule gauche étant simplement quelque chose qu'il avait vu à l’extérieur lors d'une mission qu'il avait décidé de représenter sur ce dernier, et aussi quelques protections basiques, du genre gilet pare-balle, gants,...

Depuis ce jour, lorsqu'il est en mission, il change complètement de lorsqu'il est à la base ou en permission. Il est plus fermé, plus confiant, et n'hésite pas à appuyer sur la détente dès que l'ordre est donné. Il écarte tout sentiment, et n'oublie jamais la raison pour laquelle il est rentré à l'armes, qui avait changée : il voulait faire mieux que son père.
Physique - Bon, la, ça se complique. Comment vous décrire Leon ? Hmmm... il mesure 1mètres 89, et pèse dans les 85kilos. Il est assez musclé, athlétique. Le problème est que son visage, il est le seul à l'avoir déjà vu, et donc impossible à décrire. Il le cache sous un masque, ressemblant à un masque à gaz. Au niveau de la bouche, l'avancée est en fer, donc brillante, car il l’entretient très bien de sorte à ce qu'elle ne rouille pas. Pour respirer, il y a une petite grille, noire, à travers laquelle l'on entrevoit rien du tout. Comme d'habitude. Pour les yeux, deux ouvertures en verre, avec des barreaux devant, pour les protéger, et derrière un rétro-éclairage bleu ciel, ce qui lui donne l'air presque robotique, mais lui sert pour mieux voir, bizarrement. Son uniforme est de couleur kaki, avec une sorte de logo ressemblant à un parapluie sur l'une des épaules. Il lui arrive aussi d'opter pour un camouflage noir, de nuit.

Il porte un gilet pare-balle, et à deux paires de plaques autour du cou. Les siennes, et celle d'un type qui est mort il y a quelques années au cour d'une mission avec lui. Il a refusé de les donner à la famille, alors on les lui a laissé. Étrangement, d'ailleurs.

La dernière fois qu'on a vu ses cheveux, c'est quand il était petit, et il était blond. De ce que l'on sait pour son visage, depuis soin enfance il a du changer, mais comme les yeux ne changent pas de couleur, ils sont verts.

Caractère - Il a deux facettes. La première, celle du civil. Plutôt bon vivant, appréciant la compagnie des gens, étant très ouvert d'esprit, pouvant parler de tout et n'importe quoi avec n'importe qui lorsqu'il est en permission, et ne crachant pas contre un petit verre. Il est souvent à l'écoute et la quand on a besoin de parler.

Puis, il y a le côté boulot. Sérieux, méticuleux, calculant la moindre possibilité, envisageant les pièges même les plus débiles, froid, obéissant aux ordres, et surtout,... grand malade, psychopathe aimant la vue du sang, surtout celui des autres, quand c'est lui qui le fait couler. Avant d'entrer dans ce métier il ne supportait pas de faire la moindre blessure à n'importe qui, maintenant à peine une mission finie, qu'il en redemande s'il estime n'avoir pas fait assez couler de sang. Toujours déçu lorsqu'il ne tire pas de balle ou ne poignarde pas quelque chose ou quelqu'un.

Test RP : Comment réagirez-vous si un homme mourrait devant vos yeux.


"C'était il y a deux ans
entamais-je, mon groupe et moi devions aller vérifier une zone, dans la décharge, dans la zone désinfectée. Nous étions 5, un nouveau, deux vétérans, un type bizarre et moi.


Il devait être aux alentours de midi. Comme toujours avant une mission, j'étais occupé à vérifier mon équipement, démonter et remonter mon arme, ce genre de chose, afin d'éviter tout imprévu.Non loin de moi, les deux vétérans discutaient et un peu plus loin, dans son coin, le nouveau, contemplant une photo. *quel crétin.* Je me levais et allait droit dans sa direction, pour lui retirer la photo des mains, avant de lui dire :

"-Tu sais, regarder une photo de ses proches avant de partir en mission, ça à tendance à porter malheur petit."

Je jetais un coup d’œil à la photo, ça devait être sa petite amie, ou bien sa sœur, peu importe. Elle avait la vingtaine, tout au plus.

"-Elle est mignonne. Tiens, je te la rend, et ne la regarde plus avant la fin de la mission, sinon ce sourire sur cette photo se transformera peut-être en larmes sur son visage. Et les deux types la-bas ont sûrement pas envie de perdre un soldat au combat."

-Ok, merci du conseil.

De rien.

Avant même de partir en mission, je savait qu'il était condamné. Je n'avait pas adressé un regard au type louche se tenant dans un coin de la pièce. Surement un de ces abrutis qui posent les questions avant de tirer. Bref.

Quelques minutes après, on embarquait en direction de la décharge, arme à la main. Personnellement, j'avais opté pour deux armes seulement en plus de mon couteau, à savoir un m9-a43 full chrome, et mon Fn-2k15 modifié à ma sauce, à savoir mon masque sculpté sur la crosse, un camouflage simple, puisqu'il est au naturel, noir, sauf la poignée peinte avec des tâches rougeâtres, laissant penser à des gouttes de sang. Une simple lunette de grossissement x2 montée sur le rail de l'arme, afin de pouvoir toucher mes cibles à bonne distance. Je surveillai le bleu, pendant qu'il recevait quelques conseils de l'un des deux anciens. Je n'écoutait guère, me demandant si j'allais pouvoir faire un carton ou pas aujourd'hui. Ça faisait un moment que je n'avais pas fait couler de sang sur le champ de bataille. On m'a toujours demandé comment j'avais passé les tests psychologiques, et honnêtement, avant d'entrer dans l'armée, j'étais quelqu'un de saint d'esprit. Enfin c'est pas le sujet, je m'égare.

Le type bizarre nous avait laissé en plan, il était resté à la base, il avait eu un soucis,enfin apparemment il avait été surpris à voler du matériel dans une zone non autorisée. Tant mieux, il ne m'inspirait pas confiance. nous arrivions non loin de la zone que nous devions inspecter, et le chef d'unité, à savoir l'un des deux vétérans, celui ayant le plus d'expérience, Non je ne me souviens plus du nom, nous fit signe de nous arrêter. Nous nous exécutâmes, et je me posais dos à une sorte d'épave, faisant signe au nouveau d'approcher pour mieux entendre les instructions.

"Bon, voila ce que vous allez faire. Leon ! toi et le nouveau, vous allez contourner par la droite, moi et xxxxxx on passera par le centre quand vous nous donnerez le signal par radio. Ouais, enfin quand vous nous direz qu'il n'y a aucun risque d'embuscades.

-Yes sir. Allez, suit moi le bleu, et surtout pas un bruit.


Je passait devant, et m'engageait sur la petite montée, suivi de près par le bleu. Il n'y avait rien en haut, c'était presque trop calme. Quelque chose ne tournait pas rond. Je posait le doigt sur la détente de mon arme, prêt à faire feu en cas de présence hostile. Je tenais le m9-a43 à ce moment la, et mon couteau dans ma main gauche, de façon à être aussi bon au corps à corps qu'a moyenne portée. Et la...

-SNIPER ! COUCHE TOI !

Je me jetais sur le sol, et attrapais mon fusil d'assaut, visant dans la direction du tireur. Je tirait, l'atteignait entre les deux yeux, et m'en était donc sorti sans dommages. Le jeune par contre,...

-Ah,... *tousse* je ne,...

-LE BLEU ! je t'interdit de mourir ici ! pas maintenant, pas ici ! ah putain...


Je m'étais mis à fouiller frénétiquement ses poches, pour en sortir la photo de sa petite amie, et la lui coller devant les yeux.

-Si tu le fais pas pour moi, fais le pour elle ! Tu reste avec moi ! Tu la laisse pas tomber !


-Dit lui que,... je...

Et il est mort. La, comme ça, sans prévenir, sans finir sa phrase. J'étais la, à côté de lui, mon couteau posé au sol, regardant ce jeune, il devait avoir quoi, deux ans de mois que moi, peut-être trois, il venait tout juste d'avoir la majorité je crois, et il venait tout simplement de perdre la vie de la façon la moins classe qui soit. Abattu par un sniper sans avoir pu vider une balle. Je récupérais ses plaques, afin de les restituer à la famille, et le laissait la, étendu sur le sol, avant de prévenir les deux vieux de la vieille en bas. Aucune réaction de ma part, ou si peu,...

Quelquefois la nuit je repense à cette mission-la, et maintenant ma seule réaction est de me dire que ce n'est pas ma faute, mais que j'aurai pu l'empêcher en tirant au lieu d'hurler lorsque j'ai repéré le sauvage en haut de la colline. Je ne me souviens plus de la fin de la mission, je me souvient juste de ces moments-la, du fait que maintenant l'un des deux vieux se tape la copine du type, et que j'ai les plaques d'une autre personne autour du cou.

-Bon allez les gars, moi je rentre à la base ou je vais me faire péter le masque par le chef.

Revenir en haut Aller en bas
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: Leon W. Hughes.   Mer 16 Mai - 6:57

Bienvenuuuuuue ! :D

XY WS00M 41A j'adore la photo qui porte malheur!

Bon sinon que dire, hum rien mise à part que tues validé !!

Demande une habitation et des rp et participe à l'event si tu le souhaite ! 8D





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Leon W. Hughes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Genesis :: Genese :: Requiem-