Partagez | 
 

 Élie Bokk : nuisible urbain (ou enfant, au choix)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Élie Bokk
XX XXXX XXX
avatar


♕ Messages : 7
♕ Immunités : 24
♕ Date d'inscription : 25/07/2012
☆ Métier : Nuisible
☆ Logement : Quartier pauvre
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Élie Bokk : nuisible urbain (ou enfant, au choix)   Mer 25 Juil - 16:52

Élie Bokk
(The Third
Honoka)
Mineur
Nuisible
Code : XXXXXX
Femme, désintéressée,
Célibataire, 13 ans

Particularité :
Ne sait pas tenir sa langue
Phobie :
être attachée

Aime :
Le sucre
N'aime pas :
Les vieux


Physique



1m30, les cheveux bruns en bataille, une poitrine à peine naissante, des yeux bleus pétillants et un sourire narquois. Élie est le stéréotype de la sale gamine effrontée. Elle porte des bottes et un pantalon de style militaires, kaki. C'est le seul type de vêtements ayant réussi à tenir le rythme pendant plus de quelques jours. La majorité des autres étant troués aux genoux ou bien arborant des taches aussi improbables qu'impossibles à nettoyer. Un t-shirt blanc qui vire sur le jaunâtre cache à peine la poitrine naissante qu'elle écrase avec une bande de tissu serrée "parce que c'est chiant une poitrine, ça t'empêche de bouger comme tu veux". Une bandeau rouge est attaché dans ses cheveux, mais ceux-ci étant courts et mal coiffés, cela sert surtout à faire jolie. Ou tout du moins, dans sa vision de l'esthétique, il semblerait que ça le soit.
Pour finir, elle porte souvent à la ceinture ce qu'elle nomme elle même son sabre, et qu'elle manie comme un katana. Ceci dit, il s'agit en réalité d'un bâton et d'un système d'attache qui lui permet de le dégainer et rengainer comme un sabre.



Caractère



Parfois, les apparences sont trompeuses et on nous répète souvent que l'habit ne fait pas le moine et qu'il ne faut pas rester sur une mauvaise première impression. Élie est une magnifique illustration que ce proverbe ne fonctionne pas... Elle est aussi turbulente et mal élevée qu'elle semble l'être. Ce genre de gamine qui se bat avec les gens de son âge, qui martyrise les plus jeunes et les plus faibles afin de renforcer son impression de domination, qui confectionne des pièges tordus pour tourner les adultes en ridicule et qui est incapable de parler sans manquer de respect à son interlocuteur au moins toutes les trois phrases.
Certains diront que c'est la peur qui entraîne ce genre de comportement chez les enfants, d'autres que c'est la violence du monde dans lequel ils vivent. Ce qui est sûr c'est que pour avoir un minimum de crédit aux yeux de ces gamins là, il faut plus qu'une arme ou des gros bras. Plus que de l'argent ou des vêtements à la mode. Et tant que pour eux vous êtes juste "un adulte parmi d'autres", ils vous pourrissent la vie au plus haut point.



Histoire



Élie est née de parents modestes, simples citoyens du dôme. Son père est vendeur dans une petite épicerie et sa mère travaille comme secrétaire. Elle a deux frères.
Quentin, 19 ans, vient d'entrer à l'armée. Il est un peu la fierté de son père, qui espère le voir devenir quelqu'un d'important. Sa mère, elle s'inquiète beaucoup pour lui mais sait qu'il s'agit là d'un ascenseur social important. Son petit frère, Jason, a 7 ans. Lui, c'est un gamin adorable, souriant, qui aime beaucoup la musique et dessine déjà particulièrement bien pour son âge. Ce genre d'enfant que les mères sortent et montrent à leurs amies parce que ce sont des petits prodiges. Tellement choux !
Et puis il y a Élie. Elle est intelligente, brillante, elle pourrait devenir docteur si elle le voulait, c'est certain ! C'est en tout cas ce que disent les professeurs avant d'ajouter d'un air fâché "Si seulement elle pouvait apprendre à bien se tenir...". En réalité il n'y a pas que ça qui bloque son accès aux études. La situation financière de ses parents n'est pas brillante et elle sait très bien que quoi qu'elle fasse elle finira comme son frère, ou comme ses parents. Un personne lambda au milieu d'un monde lambda.
Alors, certains disent que c'est la peur qui fait des enfants turbulents, d'autres se rabattent sur la violence du monde dans lequel ils vivent, mais c'est peut-être un peu tout ça. La violence, la peur d'avoir une vie aussi pourrie que celle de ses géniteurs, le désir de liberté et l'espoir qui l'accompagne, ainsi que l'impression que ce ne sont que des chimères.
Élie a toujours été la bête noire de ses parents. Elle a toujours couru en tout sens, aimé faire des farces plus ou moins drôles et utilisé son intelligence dans tout sauf les études. Le couple a vite abandonné l'idée de réussir à lui faire entendre raison et à la calmer. C'est vers 8 ans qu'elle a pour la première fois dormi en dehors de chez elle. Non pas chez des amis mais sur un toit d'abris d'autobus. "Parce que c'est en hauteur, les gens ne nous voient pas quand ils passent. Ils ne sont pas capable de lever les yeux, les gens." Ses parents étaient mots d'inquiétude, mais elle a recommencé et ils ont juste prit l'habitude que parfois elle ne rentre pas. Elle va à l'école un jour sur quatre et ramasse des notes suffisantes, et passe le reste de ses journées à flâner.



Test RP : Rituel



- "Debout Sale gamine !"
Un courant d'air froid s'engouffra sous le drap alors que Quentin tirait dessus d'un coup sec. Élie essaya en vain de l'attraper à temps et lança un regard haineux à son frère avant de faire suivre son oreiller qu'il attrapa avec un sourire moqueur.
- "Tu comptes aller en cours aujourd'hui où t'as d'autres projets ?"
- "Tu me fais chier, me semble que je suis une fille et que tu ne devrais plus me voir en pyjama. Casse-toi."
D'un geste expert il lui attrapa le bras et l'immobilisa afin de lui ébouriffer les cheveux (de manière douloureuse, soyons clair).
- "Soeurette, habille toi et va à l'école. Les parents ont pas besoin que tu leur fasses se faire plus de soucis"
Puis il se leva et sortit de la chambre.
- "Et ferme cette porte !" Il ne se retourna même pas et elle s'affala sur son lit en grognant.

Non, elle n'irait pas en cours aujourd'hui. Elle y avait été la veille et avait bien d'autres choses de prévues. Et puis de quoi se mêlait-il ce militaire lèche-botte ?! Elle détestait quand il était en permission et en profitait pour venir lui faire la morale. Un nouveau grognement et elle se leva. Elle traîna les pieds jusque dans la salle de bain et prit une douche brûlante avant d'enfiler son pantalon, de serrer une bande de tissu sur sa poitrine et d'enfiler son t-shirt. Un coup de brosse, son ruban, de grosses chaussettes de laine, elle était prête. Elle se rendit dans la cuisine, mangea un oeuf et du pain tartiné de fromage accompagnés d'un grand verre de jus de fruit.
-"Élie !" C'était la voix de sa mère qui lui criait de l'autre bout de l'appartement "Tu as encore embué toute la salle de bain ! Je t'ai dit d'ouvrir une fenêtre et de prendre des douches moins chaudes !"
- "Oui maman !"
Quelques secondes plus tard elle la rejoignait dans la cuisine et lui lançait un regard désapprobateur.
- "Encore ce pantalon ? Comment veux-tu que je le lave si tu le portes tous les jours ?"
- "Quentin n'a qu'à m'en amener un autre."
Élie se leva, passa son verre à l'eau chaude et le rangea dans l'armoire, puis se dirigea vers la porte d'entrée.
- "J'y vais, bonne journée !"
- "Tu ne prends pas ton.... cartable ?"
La porte s'était refermée avant qu'elle ne termine sa phrase et sa mine se décomposa. Sa fille allait encore passer la journée à faire des choses plus ou moins dangereuse et elle ça ne l'enchantait pas vraiment.

Élie rejoignit assez vite le petit groupe d'ami avec qui elle passait le plus clair de son temps. Leur point de ralliement matinal se trouvait dans un cul de sac où s'entassaient de vieilles affaires dont plus personne ne voulait. Ici, les gens l'appelaient Sam, ou La Samourai. Elle aimait bien ce surnom. C'était son sabre qui lui avait valu ce titre et elle le chérissait énormément. Elle était de manière non officielle la leader d'un groupe de sept jeunes. Habituellement joueurs et souriants, aujourd'hui, ils avaient l'air sombre et pensif.
- "Salut les gars"
- "Salut. On a un problème."
Elle arbora un sourire moqueur et commença par sous entendre que le problème se trouvait entre leurs jambes avant de ravaler ses blagues face à leur air contrit.
- "Quoi? C'est si grave ?"
- "Ben c'est la bande du borgne, ils ont investi notre planque dans la nuit. On était que trois à dormir là alors on s'est fait virer."
Le borgne, c'était un gosse du quartier qui arborait fièrement un cache-oeil. Il disait qu'il avait perdu son œil dans une bataille acharnée contre un adulte qui n'avait pas de matricule. Mais c'était totalement ridicule. Tout le monde sait bien que tous les adultes ont un matricule. Un truc qui dit ce qu'ils seront pour le restant de leur vie. Élie était persuadée qu'il avait encore son œil et que c'était uniquement pour se vanter d'avoir une blessure de guerre.
- "Ben on va la reprendre, c'est pas la mort, on a vu pire, allez, du courage un peu."
- "Ils ont un flingue."
- "Quoi ?"
- "Un vrai."
C'était du bluff. Ils ne pouvaient pas s'être procuré une arme. Avant qu'elle ne dise quoi que ce soit, l'un des garçons la démenti.
- "L'un des mecs a un frère à l'armée. Il a réussi à lui carotte une arme. C'est un petit truc, genre arme de poing, mais on peut rien faire face à ça."
- "Si on appelle les flics" continua un autre "On risque d'être arrêtés aussi. La planque est plein de trucs volés..."
- "Ouais je suis pas conne. Laissez moi réfléchir..."
Elle avait besoin d'un plan d'attaque. Un arme... Ses yeux cherchèrent la taupe, son stratège, mais il ne semblait pas être là. Il avait été surnommé ainsi à cause de ses lunettes en cul de bouteille. Et s'il était absent, c'était probablement suite aux menaces de ses parents si ses notes ne remontaient pas rapidement. Soudain une idée lui traversa l'esprit.
- "Je reviens dans 5 minutes"
Elle traversa en trombe les quelques rues qui la séparaient de chez elle et entra en coup de vent dans la maison pour arriver dans la chambre de son frère.

- "Quentin ! J'ai besoin d'une arme !"
Il la regarda avec de grands yeux écarquillés
- "Mais ça va pas la tête ? Pourquoi tu veux ça ?"
- "Ya un gamin d'une bande ennemie qui a réussi à prendre une arme à son frère qu'est à l'armée. Faut qu'on se défende."
Il se figea et la regarda droit dans les yeux. Puis éclata de rire.
- "C'est pas drôle ! Arrête !"
- "Idiote" Il souriait encore largement "Elle n'est pas chargée. On a pas le droit de ramener d'armes chez nous et s'il a pu s'en procurer une ce sont des armes d'apparat..."
- "T'es sûr de toi ?"
- "Formel. Et pour les reconnaître, c'est simple."
Il lui souffla quelque chose à l'oreille, qu'elle s'empressa d'aller répéter à ses amis.
Le soir même, le borgne ne tiendrait plus leur planque, et le flingue pendrait à la ceinture du Samourai. Ou bien de son second, qu'elle devrait nommer par la même occasion.

"Long live the Samurai"




Dernière édition par Élie Bokk le Mer 25 Juil - 22:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élie Bokk
XX XXXX XXX
avatar


♕ Messages : 7
♕ Immunités : 24
♕ Date d'inscription : 25/07/2012
☆ Métier : Nuisible
☆ Logement : Quartier pauvre
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: Élie Bokk : nuisible urbain (ou enfant, au choix)   Mer 25 Juil - 17:10

J'ai utilisé la bannière du forum pour faire le fond de mon avatar, j'espère que ça ne dérange pas. De toute manière il ne sera utilisé qu'ici.
Si ça dérange je change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: Élie Bokk : nuisible urbain (ou enfant, au choix)   Mer 25 Juil - 23:38

Bienvenue ! :D

Je te valide sans attendre ! :D

N'oublie pas de demander des rp et puis etc comme on dit ! 8D
*une mineur* *-*

Et pour l'avatar ça pose pas du tout de problème :D





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Élie Bokk : nuisible urbain (ou enfant, au choix)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Élie Bokk : nuisible urbain (ou enfant, au choix)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Genesis :: Genese :: Matricule :: ▬ Matricules Validés-