Partagez | 
 

 Crissy Irving Kain ~ [The End]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Crissy Irving Kain ~ [The End]   Mar 17 Avr - 23:47


Nom prénom : Crissy Irving Kain. Nom à rallonge...
Surnom : Ce n'est pas comme si j'aimais les surnoms...
Sexe : Féminin, même si devenir un homme me traverse souvent l'esprit.
Age : Vingt et un ans, depuis peu.
Emploie : DJ. Étrange n'est-ce pas ?
Situation : Célibataire, j'aime pas me compliqué la vie.
Orientation Sexuelle : Bisexuelle, pour deux fois plus de plaisir !
Groupe : Résistance.
Code : R55G05

Particularité : Yeux vairons, le gauche est bleu-gris et celui de droite et vert pomme. Une très bonne Ouïe qui me saigne parfois les tympans. Des cicatrices un peu partout sur le corps.

Phobie : J'ai deux saloperies de Phobies. L'Agoraphobie (peur de la foule) et L'Hémophobie (Peur du sang), c'est assez énervant mais j'arrive à me maîtrisé. C'est toujours mieux que mon frère qui est Claustrophobe et qui à le vertige.

Aime : J'aime peu de choses. La musique, dormir, fumer, me défoncer pour oublier le monde qui m'entoure.. Cela résume assez bien mes journées, en général.. Et j'aime mon frère... Mais bon. C'est bizarre.

N'aime pas : Je déteste beaucoup de choses. Je hais ce monde qui m'entoure, qui me rappel à chaque fois la mouise dans laquelle nous sommes. Ce système, cette planète, je déteste tout ça. Mais j'espère bien que cela changera...



©rédit : Leyna ~
Age : Je suis née un 20 juin 1993 ~
Pays : France (Irlande attend moi ! T_T)
Double compte : Nop.
Avatar : Yuki Hayabusa Art (aussi surnomée White Rabbit)
Connexion /10 : Et bien, je dirais 10 ?
Comment avez-vous connu le forum : Une pub/demande de partenariat sur un forum ; )
Commentaire : Rien à dire, tout à constater, j'aime l'idée, j'aime le design, bref. Classe ~


This Is My Story ~

C'est étrange. Je n'arrive pas vraiment à me rappeler mon passé, comme si je l'avais scellé au fin fond de ma mémoire. Crissy est un nom étrange, mais c'est comme cela que m'avait appelé mon père et ma mère ; Evan et Helena. Mon frère, Jake et moi-même étions très proches, vraiment très proche.. Je m'en rappel très bien. Il avait un an de plus que moi, nous faisions tout ensemble, jamais l'un sans l'autre. Mes parents partirent alors en mission, nous laissant seuls. Ils ne sont jamais revenus, d'après des collègues, ils étaient morts en héros... Rien à foutre qu'ils soient morts en héros, cela voulait bel et bien dire que je ne reverrais jamais mes parents. Mon frère disparu quelques mois après, ne me laissant qu'une lettre qui ne faisait pas plus de dix mots... "Je reviendrais, ne t'en fais pas. Je t'aime. Signé Jake." J'avais dix-sept ans, j'arrivais à me débrouiller seule, pourtant, je ne voulais qu'une chose, qu'il soit présent... Qu'est-ce qu'il pouvait bien faire ? Où avait-il put partir ?

J'enchaînais donc les petits boulots pour pouvoir subvenir à mes besoins, vivant à la manière d'une Hermite, fuyant au plus possible la société et leurs lois. Pourtant, on ne s'échappe pas d'une prison facilement et l'endroit où je vis actuellement est une prison. Tout ce que je voulais, depuis la mort de mes parents à maintenant, c'était m'enfuir d'ici et retrouvé mon frère... C'est tout ce que je désirais. Des amis ? Je n'avais jamais cherché à m'en faire, comme je l'ai déjà expliqué, je faisais tout pour vivre éloigné des gens. La femme que je suis, aurait préféré ne pas exister, ne pas connaître cet enfer que personne n'arrangeait. Je me posais tous les jours les mêmes questions, « Pourquoi mes parents c'étaient-ils engagés dans l'armée ? » Après tout, les militaires n'arrangeaient rien.

J'ai vingt et un an et le quotidien me tue jours après jours. Rien ne change, rien ne bouge. J'ai l'impression de me faire entubé par le système. La société n'existe pas, l'être humain n'est rien aux yeux des hauts placés... Ils ne font rien, ils ne nous aident pas. Nous devons changer les choses nous-mêmes. Depuis peu, je travaille comme DJ dans une sorte de « Boite », c'est grâce à cette dernière que j'ai appris qu'un homme nommé "Jake" était bel et bien dans Genesis. Ainsi mon frère était vivant... Le chercher ? Non, je devais arrêter de lui courir après, je savais pertinemment que nos chemins se recroiseraient un jour ou l'autre, après tout, cette sorte "d'amour" qui nous lie, il n'aurait pas put l'oublier. Je ne chercherais donc pas à forcer le destin. La musique m'a permis de battre ce quotidien qui m'en faisait voir des vertes et des pas mures, mais il me manquait quelque chose... Ces putains de dômes qui constituaient Genesis, je voulais les voir disparaître. Vivre comme un animal en cage ? Ca, jamais de la vie. Vivre avec des barrières ? Jamais. Un monde pareil, ça n'existe pas. Un monde, c'est vaste, grand... C'est depuis ce jour, depuis que j'ai appris que mon frère était en vie, depuis que mon quotidien fut balayé qu'une idée me traversa l'esprit... Je ne souhaitais en fait qu'une seule chose, me barrer d'ici. C'est avec beaucoup de courage que je recherchais des personnes qui avaient ce même désir, ce même espoir ; première échec... Personnes ne répond présent... Espérons que cela change... Espérons que mon frère me revienne et faites, qu'ensemble on puissent détruire ce système à la @!.;?\...

Récemment, j'ai appris que mon frère était bel et bien vivant de source sûre, qu'il serait d'ailleurs journaliste et qu'il aurait prit un pseudonyme... Jake m'esquiverait-il ? J'espère que ce n'est pas le cas pour lui. L'Absolue Absolène, ma boite de nuit prend petit à petit de la renommée, c'est bien, c'est ce qu'il faut, sa comble l'absence de mon frère à mes côtés, au moins un peu...



L'habit ne fait pas le Moine

Un sujet assez sensible surtout quand la jeune femme en question aurait préféré naître en tant qu'homme, mais bon, je vais vous la décrire cette demoiselle à la beauté incomparable. Telle une rose, cette beauté est à double tranchant, lui faisant plaisir mais l'énervant la plupart du temps. Vous savez, les gens, aux premiers abords, ne regarde que cela, votre physique, vous jugeant directement. Chose que Crissy ne supporte pas et ce n'est pas quelque chose qu'elle à l'habitude de faire, juger. Ayant eu quelques aventures par-ci par là avec des femmes et des hommes, notre déviante savait pertinemment que les gens ne l'approchaient qu'à cause de son physique... Chose qui est parfois dur à avaler. Avoir un visage d'ange c'est bien, savoir s'en servir c'est mieux et il faut le dire, Crissy s'en sers énormément ; manipulatrice. Des traits fin, une peau de pêche douce et soignée, un petit nez pointu, une bouche fine et des lèvres pas trop pulpeuse. Ce que l'on remarque directement en croisant son regard, c'est la couleur de ces iris, des yeux vairons... Magnifique, cela vous transporte immédiatement. Le regard est plus éloquent que des mots, n'est-ce pas ? Vous l'à comprendrez sans qu'elle n'ai besoin d'ouvrir la bouche... Plutôt utile pour celle qui n'aime pas se justifier ni parler. L'oeil de gauche est de couleur bleu-gris et celui de droite et de couleur vert pomme. Assez surprenant. Sa mère avait les yeux gris alors que son père avait les yeux verts, on peut donc en conclure qu'elle à hérité des yeux de son père et de sa mère ; bel hommage. Une longue chevelure lui arrivant au-dessus des reins, couleur noir corbeau aux reflets bleus, souvent en bataille, pas coiffé. Il faut le savoir, Crissy n'est pas le genre de personne qui aime prendre soin d'elle, souvent négligé. Assez grande, la jeune femme frôle le mètre quatre-vingt, son poids restera inconnu, mais sachez que son corps est proportionnel. Passons à certains points particuliers, un tatouage dans le dos, des ailes d'anges, mais ce n'est pas un tatouage ordinaire, il n'a pas été fait avec de l'encre, mais avec une lame, vous saisissez ? Scarification, c'est la nouvelle mode des tatouages, pourtant Crissy la fait il y'à maintenant des années, le jour de la disparition de ces parents. Pourquoi des ailes ? Pour symbolisé la liberté qu'on lui volait. Simple et efficace. La jeune femme à quelques cicatrices par-ci par là, la plupart sur ces cuisses, sur les bras, celle qui se voit le plus et celle qui lui zèbre l'oeil gauche, par chance, son oeil n'a aucune séquelle. Niveau vestimentaire, la jeune femme s'habille un peu n'importe comment, un coup en fille, un coup en garçon, elle n'a pas vraiment de style définis. Des accessoires, elle en a à foison. Des lunettes d'aviateur, des bandanas, des ceintures, des mitaines, bref. Souvent avec des bagguy ou des joggings, la jeune femme aime se sentir à l'aise dans ces vêtements..


Le reflet d'une Âme.

Un être fort réside dans ce coeur fragile. Une personne qui en à vue énormément en ces quelques années d'existence, mais tel le roseau, elle ploie sous les coups sans jamais rompre, tel est sa force. Crissy peut paraître gentille aux premiers abords, mais tout est calculé. Elle a compris, que pour survivre, il faut être capable de tout. La jeune femme applique à la lettre le concept du « je m'en foutisme ». Arborant pour la plupart du temps un visage blasé. Crissy est une personne qui change souvent, que ce soit l'humeur, ou la façon de penser. Lunatique ? Oui. Bipolaire ? Sans doute. Cette jeune femme est tout ce qu'il y a de plus bizarre, d'étrange, et sa prise de neuroleptiques ainsi que sa drogue quotidienne doivent lui détraquer un tout petit peu le cerveau. La jeune femme est apparemment atteinte de schizophrénie transmis par les gènes de sa mère. Pour l'instant, elle n'a que des crises passagères, son traitement quotidien l'empêche de sombrer. Heureusement pour elle que la médecine à évoluer. La jeune femme n'a pas que ce problème, un autre réside dans ce petit corps lui faisant beaucoup de tort, la Narcolepsie donc la principale caractéristique est une hypersomnolence diurne, le grand problème de cette maladie est que Crissy s'endort à des endroits délicats et parfois même dans des situations délicates. Cela lui est déjà arrivé de s'endormir en pleine rue, sur une route, dans sa purée, bref... Vous l'aurez compris, elle n'a pas vraiment de chance. C'est une maladroite, qui se casse tout et n'importe quoi. Narcissique ? Non. Empathique ? Oui. Elle compatit souvent au malheur des gens, pensant que c'est de sa faute... Elle à une définition de l'humanisme ainsi que de «L'Homme » qui lui est propre et dont elle est fière. Son principal défaut ? Sa Fierté, beaucoup trop grande. Crissy n'aime pas avouer ces torts, elle ne le fera que rarement et si cela arrive, estimez vous heureux. Combative, impulsive mais n'empêche de nature réfléchis, la demoiselle n'abandonne pas. La défaite n'est pas une chose envisageable, elle préfèrerait la mort. Vous l'aurez compris, c'est comme si elle avait plusieurs personnalités. Une combative, une dépressive, une enjoué, une fragile... Crissy est en un mot quelqu'un de « Complexe ». La jeune femme ne vit que pour une chose, délivrer les gens de cet enfer qu'est Genesis. Elle voudrait connaître un monde sans limite, sans dômes, sans barrière, juste l'horizon. Il faut être prêt à se salir les mains quand on fait la guerre, Crissy la bien compris et elle n'hésitera pas. Quitte a tuer, quitte à trahir, quitte à détruire tout et n'importe quoi, cette jeune femme ne reculera devant rien. Flemmarde, oui, beaucoup. Sa phrase pour justifier ce défaut sera « Pardon, c'est la drogue.. » Inqualifiable, indéfinissable, voilà qui est Crissy.


Test RP : Comment réagirez-vous si un homme mourrait devant vos yeux.

La pluie tombait inlassablement sur cette ville, si on pouvait encore appeler cela une ville. Quelqu'un marchait, tranquillement et avec nonchalance. Ses yeux sont fixés vers l'horizon, sans aucune peur, aucune hésitation. Que faisait-elle ? Qui était-elle ? Crissy. La jeune femme ne fait que cela, marcher, sans aucun but. Que lui arrivait-il ? Allez savoir. Farfouillant dans les poches de son pantalon, la jeune femme en sorti un paquet de cigarette ; elle en plaça une dans sa bouche et dégainant son briquet à la vitesse d'une tortue, la demoiselle l'alluma, inspirant à plein poumon avant de ne recracher que cette fumée toxique. En cet instant, elle se sentait bien mais malheureusement pour elle, Crissy était en vie. Pourquoi continuait-elle de lutter ? Pourquoi n'abandonnait-elle pas ? Question stupide qu'il ne faudrait même pas lui poser. Elle est beaucoup trop fière pour se laisser abattre et renoncer. Voilà qui est Crissy. Continuant de marcher tout en inspirant sur sa cigarette, la jeune femme tourna alors dans une sorte de « ruelle », quelque chose venait de l'y amener. Le bruit de ses pas raisonnant, l'écho de ces cris de souffrance, la tension était à son comble. La demoiselle aux yeux vairons se rapproche de son but, elle le sait. C'est alors que le bruit se rapproche, à grande vitesse, l'écho d'un cri terrifiant. « A l'aide ! » c'était ce qui se répétait inlassablement dans sa tête.

Son souffle se coupa alors qu'un bruit lourd survint de derrière. Les yeux grands ouverts, la demoiselle, dans un premier temps, n'ose pas se retourner, mais l'odeur désagréable d'une liquide par-dessus tout vint asticoter ces narines ; odeur atroce, encore plus que celle que sa cigarette lâchait... Ce liquide carmin prend de très grandes proportions, il passe en dessous de ces pieds écartés, heureusement qu'elle n'était pas pied nus, sinon elle aurait fait une syncope. C'est en se retournant délicatement, que Crissy voit, constate l'échéance. Il agonise, il n'est pas mort. Levant son regard vers le ciel, quelqu'un est sur un toit, une ombre qu'elle ne pouvait pas discerner, pour cause cette maudite pluie torrentiel qui ne terminait pas. Quelque chose la sortie de ces songes, une main ensanglanté qui s'agrippa à son pantalon... Une chute assez vertigineuse, mais il n'était pas mort, pas encore ; cela ne saurait tarder. La respiration s'accélère, ce sang lui glace l'échine pourtant, son visage n'affiche aucune émotion, elle reste humble.

S'asseyant par terre, le cul dans une énorme flaque d'eau, la jeune femme tient fermement la main qui venait de lui demander à l'aide. Le regard effrayé de l'homme changea radicalement, son visage arborait maintenant un sourire, il n'allait pas être seul pour faire le grand voyage. Choquée de tout ce sang qui l'entourait, la jeune femme ne dit pourtant rien, faire comme si de rien était. Il respire de moins en moins, sa respiration semblait difficile, il serra plus fort, broyant presque la main de la jeune femme... Encore un drame qu'elle n'avait puévité, encore quelqu'un qui jouait avec la vie des gens, assez, Crissy en avait assez de tout ça. L'étreinte s'allège, sa main respire de nouveau, l'homme murmure, des mots qui restent gravé dans la mémoire tel une marque au fer rouge sur la peau ; « Merci beaucoup... Je ne voulais pas rester tout seul... » Un sourire mélancolique peut désormais se lire sur le visage de la jeune femme, elle posa alors sa main sur le visage de cet homme dont elle ne connaissait ni le nom, ni la situation, mais qui était comme elle, un être humain ; puis, chuchotant pour elle-même, laissa s'échapper ces quelques mots... « J'aurais bien aimé faire ce voyage avec vous, reposez vous maintenant, vous l'avez mérité. »

La demoiselle se relève, après avoir déposé son manteau sur le corps maintenant sans vie du défunt. Il était mort, Son coeur se serra dans sa poitrine, elle se sentait responsable, mais Crissy le savait pourtant... Jamais elle ne pourrait sauver ce monde, jamais elle ne pourrait empêcher ce genre de drame de se reproduire dans l'avenir. Rageant, agaçant, son poing cogne la première chose qui était à côté d'elle, un mur fait de pierre qui lui arracha la peau, lui cassant les phalanges qu'elle grimaça de douleur. Des larmes ? Non, ce n'était pas son genre, si elle avait été plus jeune, peut être qu'elle aurait pleuré comme une madeleine... Pourtant, ce n'était pas le premier qu'elle voyait mourir et ce ne serait sûrement pas le dernier ; mais c'était quand même dur à avaler. Un être humain tuant un autre humain... Elle avait dû mal à accepter cette chaîne qui se répétait pourtant à travers l'histoire. « Tuer ou être tué. » Crissy préfèrerait être tué sans doute... Jetant son mégot non loin du corps de la victime, la demoiselle aux yeux vairons fit un signe de la main, un signe qui voulait dire « Bye bye ». Rentrer, elle allait maintenant pouvoir rentrer.

Crissy Irving Kain, la veille de ces dix-huit ans, en cette année XXXX.





Dernière édition par Crissy I. Kain le Lun 14 Mai - 3:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: Crissy Irving Kain ~ [The End]   Mer 18 Avr - 22:37

Bienvenue madame Grooving ! 8D

XX VG58U 16A je vous souhaite de prendre beaucoup de drogue et de renverser le dôme ! 8D

Dans tous les cas oublie pas une habitation et bon rp !
On est tout gentil, on ne mange pas promis juré craché !

Je suis sur que je vais très très vite te manger ! /pan/





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Crissy Irving Kain ~ [The End]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Genesis :: Genese :: Requiem-