Partagez | 
 

 ❝ Olympe Aryens ▬ Le pouvoir des nouveaux dieux ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: ❝ Olympe Aryens ▬ Le pouvoir des nouveaux dieux ❞   Dim 22 Avr - 0:37


Nom prénom : Aryens Olympe
Surnom : Olys, Rys, Ary,
Sexe : Féminin
Age : 22 ans
Emploie : Fille à papa
Situation : Célibataire
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
Groupe : Hautes Sphères
Code : H99G01

Particularité : File à papa, qui n'a pas le choix de rester emprisonner dans son cocon doré, même si tu ne dirais pas non pour partir à l'aventure.
Phobie : Peur du sang.

Aime : Le garçon aux cheveux de Jade, les choses mignonnes, l'odeur des hôpitaux, les gens honnêtes.
N'aime pas : L'argent, le pouvoir, les obligations.


©rédit : Lieutenant X // Némésis
Age : 18 ans
Pays : France
Double compte : Oui, Lieutenant X et Arwenn Lackshaman
Avatar : Yuzuriha Inori de Guilty Crown
Connexion /10 : 8
Comment avez-vous connu le forum : Je suis la créatrice
Commentaire : More for ever !

Poupée d'ivoire;


Enfant de, née avec une cuillère d'argent dans la bouche, tu ne le nies pas, mais tu ne l'étale pas non plus. Fille, petite fille et arrière petite fille de la famille Aryens. Dirigeant de père en fils du ministère de la santé, un métier d'homme fait pour des hommes et non pour une fillette beaucoup trop frêle et beaucoup trop douce. Ainsi voilà comment tu étais considérée, Olympe. Un père doux et aimant ? A c'est heure perdu et en privé bien sûr lorsqu'il n'y avait que toi et lui et une mère autoritaire et dure qui te reproche d'être née du mauvais sexe. Pardon maman de ne pas avoir été à ta hauteur, mais voilà ce n'est pas de ta faute si tu es née avec un vagin à la place d'un pénis c'est celle de mère nature.

Loin très loin de tout contact humain tu as vécu dans ton petit cocon d'or où rien ne pouvait te toucher. Tu étais bien trop souvent dans les pattes de tes parents, c'est peut-être à cause de ça que l'on à ta mise des soit dans les pattes de nourrices, soit dans celle d'un quelconque chercheur. Toujours à avoir des professeurs particuliers tu n'avais jamais pu dire d'avoir une vie sociale épanouie, car tu n'avais jamais connue le contact d'autre enfant de ton âge, sauf celui ce gamin aux cheveux de Jade. Fils de lui aussi, mais qu'importe, c'était mieux que rien. C'était une certaine compagnie que tu sus apprécier au fils du temps, tu as commençé à tisser des liens étroits avec lui, mais pour autant tu ne serais pas dire si c'était de la pure amitié ou bien plus.

Le temps passait bien trop vite et vos jeux d'enfants commençaient à changer tout comme vous, vous commenciez à vous chercher, vous commenciez même à vous apprendre, ce n'était plus la même ambiance que lorsque vous étiez jeune, mais tu l'aimais aussi, si ce n'est plus, pourtant ceci n'était pas au gout de ta mère, qui voyait d'un mauvais oeil cette étrange relation, à partir de là il n'est pas étonnant qu'elle est essayé de te caser avec plusieurs hommes bien placé dans la hiérarchie de Genesis, fils de ministre ou bien ministre directement, ne pensant pas à ton propre bonheur, mais voilà tu n'es qu'une femme, une chose bonne à donner un héritier, pourtant, parfois tu t'amuses à désobéir pour aller revoir ton ami d'enfance, même si les relations entre vous on changeait depuis la première fois. Ainsi tu essayes de repousser l'échéance le plus longtemps possible, mais un jour ou l'autre tu devras faire un choix....

Poupée de porcelaine;


Qui es-tu petite dans ta coquille parfaite ? A croire que le temps n'a pas d'effet sur toi depuis quelques années ou bien que tu as eu très jeune ce visage qui pourrait rivaliser avec les habitants de l'Olympe, mais ceci ne veut tout de même pas dire que tu es l'une de ces pin-up toutes en courbes et formes. Tu es telle une poupée de porcelaine avec ce blanc ivoirien qui parcourt tout ton corps de part et d'autre pour laisser apparaitre des veines translucide bleu. Du haut de ta petite taille tu cherches à paraitre comme une jeune femme, même si tu ne l'es pas. Tirée à quatre épingles, tu arbores toujours de belles tenues qui se respecte à ton rang, même derrière tu es parfois une véritable petite souillon. Avec tous ses petits détailles qui composent ton visage on aurait parfois du mal à croire que ces grands yeux rouges soient réellement réel, mais pourtant ils le sont. Tu es chouchoutée comme si tu allais te briser en milles morceaux, mais pourtant tu es tout même un peu résistante, malgré ta fine corpulence et ta blancheur maladive, tu es albinos, tu n'es pas malade.

Poupée de chiffon;


Qui es-tu petite princesse des temps modernes ? Avec ta magnifique culière d'argent dans ta bouche, tu pourrais te permettre d'être comme tes confères, c'est-à-dire une véritable petite peste, mais non. Tu es bien loin de tout ça. Tu es bientôt presque ce que l'on pourrait appeler une mère Theresa, mais il ne faudrait pas non plus prendre ceci au pied de la lettre, après tout tu es humaine. Pourquoi devrais-tu être parfaite ? Ah oui, c'est ce que l'on pourrait appeler une déformation professionnelle et par professionnel tu entends à bon entendeur des restes encore très présents de ton éducation. Même si tes parents veulent que tu sois une dame du grand monde, tu as un peu de mal, non tu préfères quelque peu t'enfuir de ta prison d'argent pour aller jouer avec tes semblables des êtres humains, mais le temps passe et les jeux aussi, l'ennuie t'encombre de plus en plus et ta prison de plus en plus étouffante. Ainsi lorsque tu te fais prendre dans tes petites escapades tu rentres la queue entre les jambes, pour dire oui à tout, même si ton coeur dit parfois non. Tu es ce que l'on pourrait appeler une gentille poupée de chiffon dans les mains d'un méchant marionnettiste, qui obéie à tout sans broncher, même si parfois l'envie est là, mais non tu gardes le silence pour ne pas faire de vague.

Capsule temporel;


Tu es là, assise sur ton lit, laissant l'édredon te caresser doucement ta peau fine, tu avais reçu une lettre, la même que tu tenais entre tes mains, tu laissais tes yeux virevolter sur des vieilles pattes de mouches, les tiennes, celle d'il y a dix ans. Tu laisses échapper un mince sourire sur tes lèvres rosées et tu te rappelles enfin pourquoi tu avais écrits cette lettre, comme s'il s'agissait d'une capsule temporelle, tu te laisses retomber lourdement sur ton lit et tu commences enfin ta rapide lecture.

« Chère moi, il y a maintenant dix ans de ça jour pour jour, j'ai décidé, enfin non, nous avons décidé d'écrire cette lettre, pour savoir si tu as bien fait ce que nous imaginons pour notre avenir. Tu te souviens à l'époque tu avais à peine 13 ans lorsque tu avais écrite cette lettre, c'était le jour de ton anniversaire et si le livreur à bien fait son boulot tu dois en avoir maintenant 23, n'est-ce pas ? A notre époque tu voulais devenir quelqu'un de bien, aider ton prochain, tu avais dans l'idée de quitter le petit nid douillet que te procurer la famille Aryens, pour devenir médecin. Si normalement tu as bien étudié à l'école tu devrai bientôt commencer ton master de médecine, mais bon nous connaissant tu devrais être dans les temps. Si tu as écouté ton coeur comme nous le disait tout le temps notre nourrice tu devrais être très proche de ce gamin que tu voyais assez souvent avec père, non ? Je n'ai pas tellement l'habitude de ce genre de lettre, mais j'espère que tu es libre maintenant, enfin non, nous sommes libre de notre cage d'or.... »

Lorsque tu eus fini ta lecture tu commenças à persifler contre toi-même, tu te demandais comment tu avais pu oublier les promesses que tu t'étais faite à toi-même, c'était comme oubliée une partie de toi et la mettre aux oubliettes la petite voix enfantine qui sommeillait au fond de toi. Tu n'avais rien fait de ce qui était inscrit sur le papier glacée, non bien au contraire tu avais presque à chaque fois fait l'inverse. Sans plus attendre, tu essayas d'un revers de la main les fines larmes qui parcouraient ton visage et tu te relevas pour te mettre devant ta coiffeuse et tu commenças à écrire une nouvelle lettre pour ton futur toi, dans dix ans. Jour pour jour, ainsi tu recevrais normalement cette lettre pour tes 33 ans.

« Chère moi, il y a maintenant vingt ans de ça je m'étais écrite une lettre que j'avais oublié, mais lorsque j'ai commencé à lire ce que j'avais écrits à l'âge de 13 ans j'ai eu une claque. Je n'avais pas tenue les promesses que je m'étais faite à moi-même. Rien de ce que j'avais écrits n'avait été réalisé et j'espère que je ne ferais pas la même erreur deux fois de suite. C'est donc pour ça que je t'écris, je veux que tu ais fait tout ce qui est marqué dans cette lettre, pour ne pas te mentir à toi « ..... » N'oublie jamais tes rêves Olympe Aryens... »

Signé du XX XX XXXX

Revenir en haut Aller en bas
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Olympe Aryens ▬ Le pouvoir des nouveaux dieux ❞   Dim 22 Avr - 7:58

Non, je te souhaiterai pas la Bienvenue, moi 8D
Mais je te validerai avec .. Amuuur mon Homer <3

Je n'ai juste une chose à dire : Attention, tu oublies certains petits déterminants comme les " à " ou les "de", m'enfin bref !
Tu es validée sous la matricule suivante : XX LM14E 18A en tant que Haute Sphère

Oh et en plus, tu inaugures ce groupe ! 8D
Je le dis ou pas ? Je le dis !
N'oublie s pas de faire une demande d'habitation et de Rp ! :p


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

❝ Olympe Aryens ▬ Le pouvoir des nouveaux dieux ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Genesis :: Genese :: Matricule :: ▬ Matricules Validés-