Partagez | 
 

 Maxwell Lewis. {U.C}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Maxwell Lewis. {U.C}   Mar 24 Avr - 1:34


Nom prénom :Maxwell Lewis
Surnom : Selon ses humeurs il en choisit un nouveau. Même si la plupart des gens se limitent à diminuer son nom ou son prénom.
Sexe : Masculin
Age : 42 ans.
Emploie : Chef d'un important groupe de résistants.
Situation : Libre.
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel.
Groupe : Résistance
Code : R55G05

Particularité : Un bras mécanique, suite à de "légères" divergences avec l'autorité militaire. Quelques tics, comme le fait de prendre des positions souvent incongrus pour réfléchir ou de toujours ranger sa nourriture dans son assiette avant de manger.

Phobie : Psychopathophobie, la peur de devenir fou et de ne plus être capable de résoudre les énigmes que son esprit s'impose.

Aime / N'aime pas : C'est avant tout un amoureux de l'amour. Il peut s'extasier en un instant d'un objet qu'il n'aura jamais remarqué en dix longues années. Dresser une liste de ce qu'il aime ou non est impossible à cause se ce caractère bipolaire.


©rédit :
Age : XXX.
Pays : France.
Double compte : Non.
Avatar : Urahara Kisuke de Bleach.
Connexion /10 : Connexion ?
Comment avez-vous connu le forum : Après avoir dû abandonner le navire, il faut bien retrouver la terre ferme.
Commentaire : Rejoignez la résistance, la résistance est cool ! Puis, on a Crissy. Elle couche.

Histoire - 400 mots minimum.
> L'histoire doit comporté la rencontre avec Leo, c'est-à-dire la rencontre entre ces deux personnes ayant déjà précisé le " comment ". ( Pour mieux comprendre, lire la présentation de Leo )
> Le reste de sa vie, son passé, ses parents ou frère et soeur, fils ou filles ou autres, c'est à vous de voir.


Décrire Mr.Maxwell physiquement n'est pas une mince affaire. Je vais pourtant tenter de m'y atteler si cela est nécessaire. C'est un homme de taille moyenne, voir légèrement plus grand que ça. Sous le un des nombreux couvre-chefs de sa collection tombe une tignasse blonde qui lui descend jusqu'en bas du visage. Une mèche lui tombant souvent en travers du visage. Parlons en de ce visage, plus qu'évocateur ! Ses traits durs, marqués par les années de combat vont de paire avec de larges cernes brunâtres. Malgré ça, de légères rides apparaissent aux extrémités de ses fines lèvres. Son sourire c'est ancré là. Car c'est surement ça le plus important. De cet étrange tableau, sous l'ombre de ses chapeaux, de points verts luisent avec vaillance. Ce sont ses yeux qui vrillent, tantôt à droite, tantôt à gauche, s'arrêtant quelques instants avant de continuer ce manège incessant.

Ses vêtements sont souvent amples, longues pèlerines de cuirs, manteau tombants et autres chemises légèrement trop grandes sont son accoutumance. Il éprouve le besoin d'être libre dans ses mouvements et par la même occasion, dissimule par la même occasion, ses cicatrices, son corps amaigri et son bras perdu. Une prothèse cybernétique lui a été greffé au prix de mois de rééducation et de douleurs chroniques pour le remplacer. Celle ci lui permet d'effecteur des travaux qui demandent une précision extrême. Elle est également utile pour se débarrasser d'individus un peu trop menaçant, une lame rétractable étant intégré dans cette dernière.

Sa volonté de fer a négligé son corps qui se retrouve aujourd'hui mutilé. Seul la force de son esprit a fait en sorte que sa carcasse le supporte jusqu'ici. C'est en grande partie pour cela qu'il ne participe presque plus aux missions sur le terrain. Il n'est plus aussi vif, plus aussi rapide à tirer et trop reconnaissable. Il faut dire que ses blessures le tiraille. Il suffit de les compter : une trace de balle sur le flanc, une dans sur l'épaule, deux autres sur son bras valide. Sans compter toutes celles qui ne proviennent pas d'arme à feu... Ce corps marche car Maxwell décide que cela doit-être le cas. Il y met une énergie tel que celui ne peut qu'obéir. Tout autre citoyen lambda serait déjà mort, sous le coup de ces blessures. Maintenant, rappellerez vous que cette même énergie est destinée à faire tomber ce dôme !

Lewis Maxwell est un individu particulier, en marge de la plupart de ses comparses. Si vous entendez parler de lui, vous entendrez des mots aussi divers que "Brillant", "Pervers", "Abrutit" ou "Sociopathe". Des mots, de simples mots qui vrillent l'air avant de s'effacer... Il n'est pas un seul de ceux-ci, il est tout cela à la fois.

Ces deux dernières décennies, Lewis a bien changé. Le jeune homme fringant qu'il était à l'époque a laissé place à quelqu'un de plus mûre, malgré son côté Arlequin. Révolutionnaire depuis la première heure, il est l'un des derniers des "premiers". Ce qui explique certainement sa place privilégié au sein de la résistance. C'est un brillant stratège, protecteur avec ses alliés, loin d'être du genre à sacrifier volontairement des troupes pour créer des occasions. Il n'hésite pas à utiliser des subterfuges divers et variés pour arriver à ses fins. Mauvais perdant ? Peut-être mais toujours dans la finesse, avec un trait de génie, sans aucun doute.

Sur le plan humain, ce n'est pas un homme très doué à la base pour les relations sociales. Même s'il se veut volage auprès de ces demoiselles. Déjanté, farfelues et arrogant, il peut choquer comme faire rire ses interlocuteurs. Ses lubies de l'instant semblent toujours le préoccuper que les situations qu'il est amené à gérer. Apparences, ce n'est que cela. C'est devenu une seconde nature de jouer avec le voile opaque que représente la perception chez chacun.

Il s'intéresse d'ailleurs à des sujets très divers et ce depuis toujours. Il c'est cependant visiblement lassé du combat, sous sa forme physique tout du moins ! Il était autrefois toujours en première ligne des raids et escarmouches qui ont pu se produire au cours des années. Il prépare dorénavant avec une infinie vigilance les plans et observe le déroulement en retrait. Au contacts des nouveaux arrivants de tout genre dans son mouvement, il s'est ouvert à de nombreux domaines scientifiques ou non. Ceci ne faisant qu'élargir les horizons de ses connaissances.  Ainsi, il n'est pas impossible qu'il fasse le rapprochements entre de sujet sans aucun rapport au premier abord.

Comme vous l'aurez comprit, Lewis est un personnage à part mais sa place n'est pas usurpé. Ce n'est pas pour rien qu'il est devenu le véritable Némésis des Hautes-Sphères du dôme. Il c'est d'ailleur autoproclamé unique « Criminel-Consultant » disponible, titre qui en a fait grincé des dents bien plus d'un. Ne le sous-estimez pas, car tout doucement, il tire ses fils et tisse sa toile dans le dôme, à l'insu des regards... Et sa détermination est sans failles.

Le dôme. Cette séparation infime et pourtant omniprésente entre les hommes et le reste du monde. L'infime interstice entre la liberté et le conditionnement. Tout est fait pour le dôme. La politique, l'industrie, la moindre mesure, tout est fait pour lui. Comme un dieu ancien, vénéré depuis des générations, qu'on ne cesse de prier par unique crainte de son courroux. Non pas parce qu'il est bon, non pas car il est nourricier, uniquement car l'on croit encore bêtement que sa disparition entrainerait la notre. Seulement, ce temps est révolu. Le dieu et son peuple ne sont plus liés l'un à l'autre. Sa protection n'est plus nécessaire. Les oisillons que nous sommes peuvent apprendre à voler sans filets de sécurités. Il est temps de prendre des risques, de connaitre les maladies, les catastrophes naturels mais aussi les nuages, les volcans, les vestiges de notre histoire et tout ce que l'on ne peut plus voir ici...

Les personnes qui dirigent cet endroit me donnent la nausée. Ils passent leurs temps à se prélasser, mentir et tuer d'honnêtes hommes pour conserver leurs privilèges. Ils participent à entrenir le mythe que se dôme nous protège au lieu de nous enfermer comme de vulgaires animaux en cage. Ils me donnent envie de vomir. Ils se dressent là en prévot de ce dieu maudit, alors que seul l'homme est digne d'être élevé à ce rang ! Qu'ils crèvent, tous ! Qu'on les condamnent à rester ici éternellement quand nous nous échapperons à la surface. Ce sera là un sort bien mérité et, comme ils le désirent, ils pourront règner ici pour l'éternité.

C'est contre eux que je me bat quotidiennement depuis tant de longues années que je ne les compte plus. Je veux offrir ce présent à la génération qui arrive. Je veux que ce régime militaire et dictatoriale qui se dit "pour le peuple" tombe et qu'un nouvelle ordre naisse de ses cendres. La population doit ouvrir les yeux, prendre les armes et se battre pour ce qui est leur droit le plus primaire ! Pour marcher libre où ils l'entendent ainsi que le donner à leurs enfants et tout ceux qui suivront... Malheureusement, nous n'en sommes pas encore là. Ils ne voient rien. Ils ne se rendent pas compte. Ils sont pires que des esclaves... Ce sont des pantins, heureux d'êtres reliés à leurs fils !

Je ne dis pas que tout ceux qui vivent ici sont collabos. Non, ce serait indécent. Je dis juste que la plupart sont stupides. Ils ne voient pas assez loin. Ce sont des taupes qui n'ont jamais vus la lumière et qui, quand bien même s'ils la voyaient ne se rendraient certainement pas compte de ceux qu'ils ont sous les yeux. Sont-ils seulement capable de s'étonner et s'émerveiller du monde qui les attends si nous réussissons notre entreprise ? Je n'ose même pas y penser. Cela me donnerait envie de les faire bruler avec le reste. Je ne sais pas pourquoi je le vois, ni pourquoi j'y crois mais, je me batterais jusqu'au bout. C'est bien le minimum que peut faire hérétique !

À mes frères - Maxwell L.


Edit Jö → Tu peux toujours continuer ta fiche et poster dans fiche fini si elle l'est. ;)
Revenir en haut Aller en bas
 

Maxwell Lewis. {U.C}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Genesis :: Genese :: Requiem-