Partagez | 
 

 ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Mer 25 Avr - 2:03


❝T
rois jours, trois longs jours de réadaptation à tes nouveaux changements sur ton corps étrange. Il n'y avait rien à dire sur le travail de Faye, bien au contraire, elle était vraiment excellente dans son domaine, mais réapprendre à utiliser toute sa puissance et à sa savoir la doser, là est le problème. Pour autant, tu l'avais déjà fait à plusieurs reprises, tu ne saurais dire un nombre exact, mais une certaine pointe de douleur résonner en toi lorsque ta puissance changée, que ça soit en augmentant ou en diminuant tes capacités. C'est ainsi que tu te forçais à réapprendre ton corps en le testant jusqu'au bout de ces capacités et pour ça tous les moyens étaient bons, mais tu n'avais pas l'équipement qui t'était mis à ta disposition lorsque tu vivais encore dans la base militaire en tant que simple cobaye. Non, maintenant tu devais faire avec les moyens du bord tout en restant une personne totalement normale. Ainsi tu te rajoutais un degré de difficulté dans ta propre mission personnelle. Tu avais passé une nouvelle journée de rechargement et en plein milieu de la nuit tu avais enfilé ce qui ressemblait à une tenue de sport, les cheveux vaguement attaché et tu t'enfuyais de ton chez toi en courant, les jambes à ton cou, mais pourtant tu avais bien pris le temps de refermer les verrous de chez toi, trop d'objet précieux de grandes valeurs se trouvaient derrière toute cette technologie et surtout c'était une preuve contre toi, te montrant sous ton vrai jour à tous. Il n'y avait pas à chercher plus loin, tu avais réellement besoin des machines qui se trouvaient dans les entrepôts de la base militaire et c'est ainsi qu'en plein milieu de la nuit tu avançais, à pas feutré dans la nuit noir, te laissant fondre dans le décor tel un caméléon.

Toute ta division devait dormir à l'heure qu'il était, mais pourtant tu faisais attention à chaque détour dès lors que tu approchais de la périphérie, tu devenais un vrai loup dans la nuit. Silencieuse et rapide. Tu longeais les murs, comme une voleuse, tout ça dans l'idée de faire un peu de sport avec des machines particulières. Tu passais par tous les coins et recoins de la base, pour finir ton chemin dans la salle des machines, contrôlant l'arrivée de l'air frais dans le dôme. Instinctivement, tu repris ton rôle de capitaine incognito et tu entreprenais une petite ronde dans le dédale de machine bruyante et beaucoup plus ancienne que toi. Un bruit de pas qui raisonnaient dans la salle te mis sur le quai vif, sans attendre tu te mis à suivre l'auteur de ses bruits de pas, jusqu'à te faufiler derrière lui, tu jetas un coup d'oeil circulaire pour voir ce qu'il pourrait te servir d'arme d'appoint pour dire d'assommer ton adversaire, sans paraître non plus surhumaine ou bien comme un monstre. Tu aperçus une barre en fer que tu t'empressas de t'emparer et de la tenir comme une batte de base-ball. D'un pas silencieux tu t'approchas de l'individu et tu le mettais en joute. « Halte là ! Décliner votre identité ! » Demandas-tu en posant l'extrémité de la tige entre ses deux omoplates, laissant ton corps exercer une légère pression contre le sien par l'intermédiaire du morceau de métal.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Mer 25 Avr - 14:05

Lorsque la glace cède
Une fouille ? Un vole ? Une arnaque ? Une effraction ? Toute ces choses sont devenues naturelle pour ce jeune homme qui venait de pénétrer dans la salle des machines du dôme là, où, tout les mystères planes pour tut ceux qui n'ont pas la possibilité d'entré aussi facilement bien que parfois la difficulté était là, surtout en journée dont l'utilité de partir au soir où l'obscurité règne en ces lieux. Alors que l'homme était couvert d'une grande veste couvrant sa tête grâce à une capuche et une taille beaucoup trop grande pour lui, couvrait la plus grande partie de son corps. Malgré la nuit et l'obscurité, les gardes sont probablement à leur poste, du moins, si il y en a. Alors qu'il longeait les murs pénétrant ainsi une première partie de l'enceinte, il se retrouvait souvent dans des " carrefours " où d'un seul coup vif, il reculait d'un pas se plaquant dos contre le mur car un bruit lui était parvenu. Une moitié de son visage était un peu découvert, celle du bas de son visage ou malgré le sombre, des lèvres roses et fines pouvaient être aperçue ainsi qu'une partie d'un nez banale. Les yeux, eux étaient voilé en quelque sort. Il pouvait voir où il mettait les pieds mais ceux qui se pourront en face de lui ne pourront pas voir son regard. Plusieurs paraissaient suspect mais parfois, par un moment de stresse, un bruit était imaginé dans ces immenses chemins.

Alors qu'il répétait plusieurs fois les mêmes mouvements pour ne pas être pris en flag. Mais pourtant,lors d'un moment inattendu et qu'il ne fut pas perceptible en son, une pression étrange, fait pas un bout de métal s'était logé entre les omoplate qui lui fit non seulement un frisson qui le parcourra avant de redresser subitement la tête ainsi que ses jambes qui étaient un peu plié, bizarrement c'était souvent le cas lorsque quelqu'un infiltré un endroit. La capuche se retira un peu laissant maintenant une partie de ses yeux apparut laissant apercevoir des pupilles un peu dilaté, tout personne le connaissant pourrait le reconnaître facilement et si ce n'est pas par la physique, c'est par sa voix neutre et froide. Il reprit son calme bien qu'il ne l'a pas perdu tant que ça. Il plaça ses bras le long du corps prenant une pose plus " relaxante " malgré la menace dans son dos. Il ne fallut pas beaucoup de temps avant que cet inconnu pris la parole. Enfin, une inconnue qui ne l'est pas tant que ça, au final. > Halte là ! Décliner votre identité !

Sa façon de parler, sa façon d'agir ... N'est pas quelque chose qu'un simple citoyen peut faire du moins, pas si il n'est pas formé plus professionnellement. Il est vrai que je ne sois pas sûr que se soit bien elle mais rien n'est à écarté. Qui est-elle, si c'est le cas ? J'ai un moyen de pression mais il est bien ridicule, on ne pourrait me prendre au sérieux. Il faut plus que je traîne dans ces lieux. J'viendrais une autre fois pour venir chercher ce que j'ai besoin !

> Pourquoi ne me donnerais-tu pas la tienne avant ? Après tout, avant de demander l'identité d'une autre personne, on doit se présenter. Non ? Un léger bruit, similaire à un soupire se fit entendre du jeune homme avant de reprendre ce qu'il disait. > Et puis, se serait inutile vu que tu l'as connais déjà. Il en bougeait pas que se soit pour se retourner ou juste détourner la tête. Il regardait devant lui enfin plutôt vers le sol fixant un point quelconque sur lequel, il ne se concentrait pas mais plutôt qu'il se concentrait sur le souffle, les gestes ou encore des paroles de la personne de derrière attendant un de ces trois faits là.




Dernière édition par Leo McLeay le Mer 25 Avr - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Mer 25 Avr - 15:42


❝T
u avais dans tes mains ce qui pouvait ressembler le plus à une batte en acier et tu venais de la claquer doucement contre les omoplates de l'intrus et tu venais de lui demander de décliner son identité, une véritable déformation professionnelle, qui pouvait risquer de te poser quelques problèmes, surtout qu'en cette nuit tu ne devrais pas être là, tout comme lui, tu pouvais risquer gros devant un conseil de discipline, tu étais tout aussi en tord que lui, tu devais faire tout aussi attention que lui pour que l'on ne te découvre pas et que l'on découvre ton corps d'acier qui se cachait sous ta peau de caoutchouc. Tu suivais du coin des yeux les mouvements qui avaient lieu sous ce manteau à capuche noir comme la nuit, alors, que tes oreilles recherchaient le moindre bruit d'une équipe de recherche, qui ferait sa ronde quotidienne régler comme du papier à musique, tu savais parfaitement qu'il te restait encore quelques maigres minutes avant de voir arriver les gros souliers noir de l'un de tes collègues, mais tu savais aussi que seule tu pouvais te cacher, mais avec cet intrus la situation était plus périlleuse et plus compliqué que prévu. Tu étais sur le quai vif, tes muscles d'acier était prêt à se mouvoir à un quelconque mouvement, c'était aussi bien qu'un entrainement sur le vrai terrain, tu observas sa capuche, qui retombaitquelque peu laissant apparaitre une maigre surface de peau, mais pas assez pour reconnaitre un quelconque individu, le laissant prendre pour lui une posture plus relaxante, mais sans pour autant être un danger, mais dans tous les cas, tu ne changeais en rien ta position à toi. « Pourquoi ne me donnerait pas la tienne avant ? Après tout, avant de demander l'identité d'une autre personne, on doit se présenter. Non ? » Te demandât-il dans un soupire avec sa voix froide et neutre si reconnaissable parmi tant d'autre avant de continuer. « Et puis, se serait inutile vu que tu l'as connais déjà. » Aussi rapidement que la première fois. Il ne bougeait pas d'un iota et toi tu ne sourcillas pas pour autant, tu calculais le moment dans lequel vous seriez en vue devant les patrouilleurs.

Tu devais agir avec silence et rapidité, car tu savais parfaitement, que dans deux minutes exactement, vous seriez en vue et que s'échapper serait une mission extrêmement difficile. Sans crier gare, tu fis pivoter le morceau de fer que tu tenais dans les mains pour le ramener vers toi et le coller dans ton dos, tandis que de ton autre main tu choppais bien trop violement le corps fait de chair et de sang à Leo pour le coller contre toi, laissant par instinct ta main se positionner devant sa bouche, pour être sûr, qu'aucun son ne puisse s'en échapper, mais pour autant ainsi tu le laissais respirer facilement. « Leo, ça ne sert à rien de demander si vous savez qui s'est. En revanche, j'espère pour vous que vous savez courir, sinon nous allons nous faire prendre dans moins de deux minutes. » L'informas-tu chuchotant doucement à son oreille. Tu ne lui laissais pas le temps de répondre quoi que ce soit, tu activais une carte des lieux qui se trouvaient dans ton oeil. Laissant ainsi un maigre filet d'une faible lueur dans ton oeil s'échapper dans la nuit, tu avais beau faire partie de la base militaire, il faut dire que tu traînais rarement dans les salles des machines, ce n'était pas ton post après tout, mais le fait d'avoir presque la totalité des cartes de la base militaire dans ta base de données, n'était pas une mauvaise chose. Ainsi tu savais où tu devais aller tourner pour arriver dans l'ouverture des conduits de ventilations et ainsi être à l'abri de tout regard. D'un geste de la main tu te mis à parler comme si tu avais un autre militaire en mission, montrant qu'il devait tourner à droite et gauche, mais alors que tu allais lui demander s'il avait compris, tu entendis que les bruits de pas étaient beaucoup trop près qu'a la normal, il avait pris trop d'avance sur tes plans escompter. Te laissant te raidir contre le corps de Leo, le tenant plus fermement, tu savais pertinemment bien, que tu pouvais mettre en route le camouflage que te procurer ta peau, mais ceci voulait dire que tu devais mettre en danger ta couverture. Tu avais à faire un choix cornélien où ton avenir et le siens serait changés à jamais si tu ne prenais pas la bonne décision maintenant.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Ven 27 Avr - 21:56

Lorsque la glace cède
> Leo, ça ne sert à rien de demander si vous savez qui s'est. En revanche, j'espère pour vous que vous savez courir, sinon nous allons nous faire prendre dans moins de deux minutes. Un brusque changement de comportement ainsi que des paroles bien plus basse que la normale à cause de simple soldat qui se ramenaient là où se trouvait ces deux jeunes. Il avait s'être laisser faire par cette femme, elle avait une force assez grande et de réflexes étrange qui mettaient la puce à l'oreille mais ce ne sont que des détails, se servir de ça comme conclusion et affirmer surement ce doute. Il ne put répondre aux paroles pour une simple et bonne raison, la main de la jeune demoiselle était déposée sur les lèvres de Leo l’empêchant de les boucher et d'articuler de simples mots. Il ne lui restait que l'observation que se soit par l'écoute ou par la vue. Des pas se rapprochaient dangereusement, et Leo était bloqué entre une femme à la force encore partiellement inconnu et des gardes faisant leur ronde qui se s'approchaient à grand pas. Un plan ... C'est ce qu'il faut et un en moins de deux minutes, chrono. A gauche, là où se trouve les gardes en approchent. A droite, une allée simple mais longue possédant des creux plutôt sombre mais si un des gardes passé le long de l'allée, ils seraient vite remarqués pouvant mettre à découvert le jeune homme et la jeune femme. De plus, plusieurs portes s'y trouvaient mais où menaient-elles ? Étaient-elles ouvertes ?

En aucun cas, je dois être attraper pour être enfermer dans ces prisons ! Pas maintenant ! Depuis que j'ai rencontré cette femme , les emmerdes me suivent ! Mais qui est-elle bordel ?! Mais fait chier, si elle se fait attraper aussi, je peux laisser tomber cet argent dont j'ai besoin et elle s'avères intéressante pour ce qui est information en plus, ... Qu'est-ce qu'elle a me coller ainsi ?! Tenter le tout pour le tout ... Au point où j'en suis, c'est pas ça qui fera la différence ...

Des signes étranges mais compréhensible pour l'homme car ce genre de chose était souvent utilisé pour un cas comme celui-ci mais en groupe, certes un moyen efficace pour s'avancer en silence et rapidité mais faire ce genre de signe alors que le garde est un peu plus loin du coin de ce couloir ... Auront-ils le temps de repartir sans être vue ? Les chances sont très fines. Chercher une solution du regard en regardant les coins et recoins même l'idée de voir si une sortie était possible par le plafond était possible. Plus aucun choix comme plus aucun temps pour se décider d'un plan plus élaboré limite comparable à un brouillon. Il réussit à ce dégager de l'enlacement en prenant de sa main droite il saisit la main posée sur la bouche du garçon. D'une certaine manière plutôt indélicate mais silencieuse et rapide, malgré la difficulté pour se dégager - oui car sortir d'un corps raidit n'est pas nécessairement facile - et de cette même indélicatesse, il lui tira le corps entier ainsi que le sien vers ce coin quelque peu éloigné et risqué mais la seule solution que lui venait à l'esprit dans ce cas pareil. Il tenait à son tour une partie du corps de cette " accompagnatrice " pour ensuite encore se retrouver proche physiquement. Cependant ayant les lèvres de nouveaux libre, il put chuchoter d'une voix énormément basse qui lui demandait un certain effort étant pour l'habitude de parler plutôt fort. > Tu me portes vraiment la poisse ! Des courbes roses dirigées encore, et comme toujours, vers le bas mais cette fois-ci les courbes étaient plus nettes ainsi que le regard qui accompagné ce mécontentement exprimé sans gêne tout comme les corps étaient proche sans pour au tant en être gêné. De plus, ce n'était pas vraiment le moment de penser à ce genre de chose ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Sam 28 Avr - 0:20


❝T
u étais dans de beaux draps et ce n'était pas l'humour ou du sarcasme. Non bien au contraire. Tu avais tenu en étau bien trop longtemps le brun entre tes pinces moins puissantes qu'à l'accoutumé, mais assez destructive quand il le faut. Tu recherchais quel était les endroits favorables pour une cachette, mais en même temps, tu avais participé à la création des rondes spécifiques et tu savais que rien ni personne ne pouvait y échapper, sauf toi par pur hasard, mais jamais ô grand jamais tu n'aurais pas pus penser un jour que tu entrerais en douce dans une quelconque partie de la base militaire. Pourtant, malgré ta force, Leo avait réussi à jouer au jeu de l'anguille assez facilement en chopant ta main que tu avais posée sur sa bouche et maintenant il était libre de ton étau, même si ces gestes étaient indélicat, tu t'en fichais bien, tu ne ressentais pas la douleur pour t'attirer vers lui. « Tu me portes vraiment la poisse ! » Te chuchota-t-il un peu trop fort maintenant qu'il avait les lèvres libres. Tu te demandais comment il pouvait penser à faire de l'humour dans un moment pareil, mais tu lui n'en tenais pas compte. Non à place tu lui choppais le bras trop bien violement, peut-être aurait-il simplement un magnifique bleu à l'endroit où l'avais-tu choppé ou bien même une épaule déboitée, mais tu ne pouvais pas prendre en considération ses petites petites blessures de guerre. Non à la place tu courrais silencieusement, trop lentement à ton gout, mais pourtant tu trainais derrière-toi un poids dit comme mort, c'était encore une différence entre ton corps de machine et un corps fait de chair et de sang. La carte qui défilait dans ton champ de vision t'indiquer qu'il y avait une crevasse dans le pan du mur ouest, ainsi c'était là que tu allais cacher le brun, qui avait en plus la corpulence assez fine pour rentrer dedans, ce qui n'était pas ton cas, avec ta taille de géant. Non pour toi il ne te resterait plus que deux solutions. User de tes capsules de camouflages intégrés dans ta peau au risque de te faire griller ou bien de le laisser et de courir.

Ainsi tu courais vers le dit endroit, laissant un peu plus de distance entre vous deux et le groupe de militaire qui faisait leur ronde nocturne quotidienne. Tu apercevais la niche de sécurité et tu accéléras le pas, trainant presque Leo derrière toi. Dans la petite crevasse se trouvait une porte lourde de plusieurs kilos en acier, tu l'ouvris silencieusement bien plus facilement que n'importe quel humain et tu claquas Leo dedans. « Il en va de même pour moi, mais reste silencieux et tout ira bien pour toi, cache toi avec ton manteau, car je ne peux pas refermer la porte sinon tu seras écraser. Donc tu ne fais pas de bruit et surtout tu ne touches pas à la batte en acier compris !? » Lui ordonnas-tu dans un aboiement sourd et silencieux. Alors, que tu t'empressais de caler la dite barre en haut du bas de la pseudo porte. Tu reculas d'un pas pour regarder où était les gardes, ils commençaient à tourner dans ta direction, il était trop tard maintenant pour courir, tu devais vendre quelque peu ta couverture et utiliser ton camouflage, malheureusement pour toi ta petite tenue de sport n'était pas adapté pour faire ça. Tu te devais de l'enlever pour jouer enfin le parfait caméléon. « Leo fermait les yeux et tenais-moi ça... » Lui demandas-tu en commençant te déshabiller sans aucune honte et très rapidement, lui fourguant tes vêtements dans les bras. Dès lors tu activas ton camouflage, zéro pourcent, vingt pourcent, cinquante puis quatre-vingt et maintenant cent pour cent. Ainsi tu étais devenus à l'identique du mur, personne ne pourrait savoir que tu étais là. « Silence ! » Parlas-tu sans voix en faisant juste bougait tes lèvres sans émettre aucun son. Tu entendis les bruits de pas de tes alliés se rapprocher de ta position, t'obligeant à te raidir instinctivement. Tu pourras relâcher uniquement la pression lorsqu'ils seront partis et pas avant, mais il fallait que Leo garde le silence, sinon toutes tes actions allaient être vaines.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Sam 28 Avr - 12:02

Lorsque la glace cède
Des gestes et une idée de secours inutile de sa part étant reprit de nouveau par la main ferme de la demoiselle qui le tirait violemment vers un endroit qui allait lui être inconnu ou du moins, non vu par ses propres yeux mais des plus étonnant, il e laissait faire, il n'opposait aucune résistance mais l'écrasement de la main contre le bras de Leo était plutôt douloureux mais il ne criait pas de douleur pour au tant. Certes un bleu se trouvera sur ce corps de chair. Sa veste noir recouvrait toujours son corps mais la capuche rebroussait derrière son dos. > Il en va de même pour moi, mais reste silencieux et tout ira bien pour toi, cache toi avec ton manteau, car je ne peux pas refermer la porte sinon tu seras écraser. Donc tu ne fais pas de bruit et surtout tu ne touches pas à la batte en acier compris !? Il n'y répondit pas, l'intérêt n'en vaut pas la peine et le temps l'en empêche aussi. Il se mit dans cet endroit remettant sa capuche noir sur lui recouvrant à nouveau son regard. Il repensait à cette fine lueur qu'il avait entre aperçu il y a peu de temps, c'était pas humain, là, il en avait la conviction mais encore un doute, encore une preuve, encore un comportement étrange, son jugement sera confirmer définitivement. > Leo fermait les yeux et tenais-moi ça... Il n'eut le tant de s’exécuter qu'il recevait des vêtements de sport dans ses bras et malgré que personne ne voyait ses yeux, lui, il voyait parfaitement comme ces courbes dessinaient remontant tout le long du corps de la jeune femme laissant une poitrine bien portante en vue ainsi qu'un bas nu. Dire que la vue le dégoûtait serait un mensonge, il reste un homme et voir des courbes d'une femme ne le laisse pas forcement indifférent et laissait de très, très légère pommettes rouge en les voyant mais l'heure n'était pas venu de penser à ça, la voyant disparaît soudainement et se fondant dans la masse du mur il redevenait " normal ". Il se cachait dans cet endroit qui allait peut-être lui sauvait la vie. Silencieux ? Il a pas trop le choix et parfaitement logique quand on y pense. Ce n'est pas un débutant comme les gens peuvent le penser ou le sous-estimer. Ce n'est pas un génie mais de la logique et de la réflexion, il en avait.

Un claquement de talon. C'est ce qu'il entendait se rapprocher et c'est le bruit qui résonnait dans ces couloir qui devraient être sans vie. Il sentit la présence de ces gardes passaient devant lui laissant un moment de silence total de la part des deux personnes. Depuis tantôt, il n'avait pas changé son regard de direction, celui vers cette jeune femme nue mais cachée.

ça vaut mieux que je fasse comme si je n'ai rien vu pour ce ... Bref. Maintenant que j'ai de confirmations sur mes idées, je vais exiger des explications. De plus, c'est fort probable qu'elle soit un de ces pantins de militaire. Sa force, ses connaissances, son camouflage et cette lueur peut confirmer qu'elle est un cyborg mais fait elle partie de ces militaires ?! Rien n'est normal, elle me demande mes services et pénètre comme une voleuse, une étrangère dans la salle des machines .... Si elle fait parti réellement des soldats même si ça risque d'être dur, je n'aurai aucune hésitation à la tuer et ceux par n'importe qu'elle moyen ! Je n'aime pas qu'on se paye de ma tête ainsi !!

Les gardes étaient passés laissant à nouveau les couleurs vide alors qu'ils ne les étaient pas. Pour être certain d'être tranquille, l'homme attendit une ou deux minutes en plus, avant de refaire quelques pas devant se retrouvant face à nouveau vers la jeune femme encore dénudée? Un peu furax à cause de cette certaine pensée et qu'elle soit vrai ? Il préfère qu'elle soit fausse. Ces raisons sont simple quand on les connait, l'une d'entre elle est celle du fait qu'il hait les militaires depuis son jeune âge. L'autre n'est, certes, pas certaine et lancer des propos qui risques faux seraient mauvais pour lui. Rien n'et sûr avec ce jeune homme. > Et si tu me disais maintenant qui tu es vraiment avec tes vraies ambitions ?! Un ton sec et froid mais encore à voix assez basse n'étant pas encore tout à fait certain d'être seul ici.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Sam 28 Avr - 13:33


❝M
aintenant il était trop tard. Tu venais de te découvrir devant un inconnu, dire que tu avais tenu trois longue années pour cacher ton plus grand secret à la totalité du réseau militaire et voilà qu'en moins d'une semaine tu venais de révéler ton secret à un malfrat tout ça pour le secourir, car il pouvait te permettre d'en découvrir un peu plus sur ton passé et pouvoir ainsi redevenir ou récupérer une partie de ton humanité, même si tu seras à tout jamais une machine, sans vie et sans âme. Tu venais d'activer ton camouflage, en quatrième vitesse, bien trop rapidement pour qu'il dure aussi longtemps que lors de tes missions, mais bien assez pour cette drôle de situation. Les bottes d'acier résonnaient plus loin de tes oreilles, ainsi tu savais qu'il n'était plus dans les parages, mais tu savais aussi que dans dix courtes minutes un autre duo aillait repasser par là. Tu relâchas lentement tes muscles d'acier et tu reprenais tes vêtements que tu avais collés dans les bras de Leo pour les renfiler aussi rapidement que tu les avais enlevés. Il n'y avait aucune grâce dans ces mouvements et tu ne cherchais pas en mettre, car ce n'était pas le moment, tu recherchais toujours dans ton oeil où tu devais aller pour être tranquille et enfin revenir dans le dôme et être hors des frontières de la base militaire, mais ton compagnon d'infortune voulait quelques explications. « Et si tu me disais maintenant qui tu es vraiment avec tes vraies ambitions ?! » Te demandât-il d'une voix froide et d'un ton sec, mais tout en parlant à voix basse. Tu avais certes mise à mal ta couverture, mais ce n'était pas pour autant que tu allais tout le révéler comme ça. Non ça serait trop grave et tu ne pouvais pas te le permettre. Laisser quelqu'un en vie et qui n'a pas les qualifications pour les connaitre c'était contre les règles, être contres les règles c'était être contre le dôme, mais si un étranger connaissait ton identité, ceci entrainer un enchainement dans ton programme informatique. Très mauvais, si la machine prenait le contrôle sur l’homme.

Tu avais un programme de protection pour toi-même, ainsi lorsque quelqu'un devenait trop curieux envers toi et qu'il lâchait une certaine gamme de mot, tu avais ce fameux programme qui entrait en action et qui ne prenait pas gare à tes pensées humaines, dès lors tu venais directement une machine, mais tu espérais aussi que ton bridage que tu avais fait chez l'internetiste il y a trois jours de ça durant aller sans en vouloir infecter ton programme de sauvegarde, mais non. Tu commençais à perdre le contrôle sur ton corps, tu entrais dans une veille non demandé, tu avais beau te battre comme un démon à l'intérieur de toi il était trop tard. « Activation du programme de destruction 2.045, sauvegarde en cours de la base données, désactivation de la personnalité, mode de combat main nues, taux de charge soixante-dix pourcent. » Débita ton oeil devant toi comme information inutile tu savais parfaitement ce qui allait se passer, tu allais lui briser le cou, comme on le fait à un vulgaire volatile. Mécaniquement ton corps s'avanças vers la cible et tu tendis ton bras contre ta volonté pour le positionner trop rapidement sur son cou, tu ne lui laissais pas la moindre chance de s'enfuir et tout aussi rapidement tu le laissais pendre dans le vide, tu venais de lever ton bras, laissant ainsi se pauvre corps de chair pendre mollement, mais follement dans les airs, pendant que toi saleter de machine tu appuyais lentement sur sa trachée, mais quelque chose cloché. Normalement tu ne devais pas être consciente, jamais au part avant lorsque ce programme se lancé tu comprenais ce que tu savais, tu reprenais toujours tes esprits à côté d'un cadavre encore chaud, mais là tu comprenais chacun de tes gestes et tu avais mal. « Je suis personne et ne cherche pas en savoir plus, sinon ça sera la mort assurée! » Lui chuchotas-tu à son oreille lorsque tu l'eus rapproché de toi afin que son oreille soit au niveau de ta bouche. Ainsi tu avais pu reprendre le contrôle de toi-même, mais pour combien de temps ? Tu ne devais pas attendre plus longtemps, l'avoir dans tes mains encore un instant de plus et tu allais finir par avoir un cadavre de plus mort par tes mains. Ainsi tu balanças ce corps de chair molle contre un mur, avec une trop grande puissance, laissant un écho inquiétant résonner dans l'air.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Sam 28 Avr - 15:24


Lorsque la glace cède

Avec Arwenn Lackshaman.

Chaque mouvements, chaque paroles, chaque réponses changeront la suite des évènements et si il faut qu'elle soit bénéfique pour le jeune homme, il doit penser à faire le bon choix après ces nouvelles confirmées. Alors qu'un changement soudain de la part de la demoiselle se fit, il n'eut le temps d'agir, de parler ou même le temps de comprendre ce comportement devenu étrange. Un comportement meurtrier car cette dernière attrapa violemment e cou de l'homme commençant doucement à manquer d'air étant coupé par cette prise par simple réflexe, il prit ce poignet à l'aide de ces deux main essayant inutilement de se débattre laissant des sueurs froides sur son visage. Ses mouvements ne servaient à rien et se débattre par la parole était impossible.

Que ... Que ... se passe-t-il ? ... Est-ce vraiment ma fin ? J'ai été bête ... J'aurais du mieux y réfléchir avant !! ça ne m'étonne pas que je suis encore à suivre les ordres, au lieu de les donner ! Mon corps est si frêle ! Je ... J'ai ...

Les pupilles de Leo commencèrent à se dilater de plu en plus, des légers cris décrient comme des " arg " qui venaient à s'étouffer entre les dents de jeune garçon qui d'un seul coup se retrouva propulser contre un mur. Une douleur venait maintenant se sentir au niveau du dos mais aussi à la tête. L'effet ? Un effet d'être assommé et grâce à ça, il put remettre ses esprits et ses idées en place. Un plan. Encre un plan. Il fallait en mettre un en place avant que cette crise le lui revienne. Parfois la vie dans un film serait bien mieux, ses êtres dotés d'une force surhumaine alors qu'ils sont de vrai être fait de chair et de sang. Débile, non ? Pourtant dans ce genre de situation pas mal le souhaiterai et c'est compréhensible qui voudrait mourir mais après tout, vivre ou mourir, lequel est le plus important ? > Je suis personne et ne cherche pas en savoir plus, sinon ça sera la mort assurée! Alors qu'il reprenait son souffle, il cherchait une idée de sauver sa peau ainsi que de celle de Arwenn. Par envie ? Peut-être, qui sait. Mais il lui était reconnaissant et comme toute reconnaissance, une dette doit être faite donc la laisser dans cet état serait contre des principes que la plupart des personnes ont. De plus, ce bruit qui résonna dans tout les couleurs devraient attirés des gardes proches. Le temps jouait encore avec ces deux êtres. Quelques toussotements de plus ou de moins dans cette situation merdique ne changeraient pas grand chose.

> J'ai ... Une dette à te rembourser avant ... Prononça-t-il suffoquant encore un peu et ayant une respiration plus rapide. Qu'est-ce que je vais pouvoir faire, bordel de merde ! C'est une femme aux capacités forcées et moi qu'un homme ... ! Durement mais surement, l'homme se relevait posant une main sur le sol tout en s'appuyant sur ses jambes pour au final se retrouvait debout contre le mur, de nouveau, son visage était à découvert montrant son regard reprenant un iris bleu normal et commençait à se diriger d'un pas normal. > Mais pour ça je dois t'arrêter ... ! Sans crier garde et malgré les deux mètres de haut, il réussit à glisser ses lèvres contre celles de la demoiselle donnant ce qu'on appelle un baiser. Situation désespéré, solution désespéré. Être sûr que ça marche ? Nan, ce n'est qu'une solution qui n'est pas à rejeté, ce n'est qu'une homme être de chair molle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Sam 28 Avr - 20:22


❝T
u le tenais comme un vulgaire pantin entre tes pinces, tu l'entendais siffler comme un animal mort, mais tu ne voulais pas le tuer, non. Bien au contraire il était l'une des rares personnes qui pouvaient t'en dire plus sur ton passé, tu voulais être capable de reprendre tes esprits et tu y réussis un court instant, mais pour donner quoi ? Pas grand-chose de bon, mais peut-être meilleur que la mort. Tu venais de le balancé beaucoup trop fortement contre le mur de béton. Tu lui avais ordonné de se taire pendant que tu faisais un combat contre toi-même, tu étais là en train de te tenir la tête comme une aliénée, tu voulais trouver un moyen de désactiver se programme de malheur, mais tu ne pouvais pas non plus le laisser en vie après ce qu'il avait découvert. Un choix cornélien, tu ne savais que faire, mais pour l'instant tu ne pouvais pas te permettre d'avoir un cadavre sur les bras, mais plus tard peut-être. De ce fait tu t'acharnas à désactiver ce programme de malheur, tu lâchais autant de grognement et de bruit sourd que ce corps de chair molle et de malheur qui se relevait. Tu étais dans de beaux draps, ton comportement de folle tout droit sorti de l'asile avait comme effet d'avoir attiré de nouveau garde beaucoup trop rapidement, ainsi tu devais faire au plus vite, il te restait sept courtes minutes pour être en sécurité. « J'ai ... Une dette à te rembourser avant ... » Entendis-tu comme une voix lointaine suffoquant et sifflant quelque peu. Tu tournas rapidement la tête de son côté, tu te laissais déconcentrer un court instant te laissant grogner fortement. Tu ne bougeais pas et tu continuais ta déprogrammation forcée, tu ne faisais pas attention lorsque le brin s'approchait de toi.

Tu étais penchée en avant et tu ne prenais pas gare à Leo tu étais à deux doigts d'y arrivaient, pour ce faire tu devais baisser toutes tes défenses, mais tu y arrivas, comme si c'était un film au cinéma où au dernier instant le héros réussis dans sa tâche, tu te rallumais tout quand quelque chose d'étrange et que tu n'avais pas vécu depuis trois longue année arriva. « Mais avant tu dois te calmer ! » Avait glissé Leo avant de t'embrasser, enfin si on peut appeler cela un baiser. Il avait juste glisser ses lèvres contres les tiennes, ce n'était pas comme le général t'avait embrassé c'était différent, mais pas désagréable, mais ce n'était surtout pas le moment, pourtant ce petit geste eu l'effet d'un déclic. Tu venais enfin de stopper ce programme de malheur et tu commençais à reprendre tes pensées. Tu te reculas vivement d'un pas et tu le toisas. « Merci je suis calme. Maintenant je te pose la question, préfères-tu te battre ou bien courir ? » Le questionnas-tu lentement en écoutant les bruits de pas lointain qui arrivait de toute part. Tu tournas la tête dans tous les sens, vous étiez cerné, tu te rapprochas de sa cachette et tu t'emparas de batte en acier, dont tu t'amusas à la faire tourner dans le vide, créant ainsi un sifflement dans le vent, avant de faire tomber la batte devant toi, avec beaucoup de puissance. « On a plus le choix maintenant, alors si tu n'es pas état de combattre tu vas dans ce coin... » Lui ordonnas-tu avant d'activer ton mode combat d'entrainement, après tout tu ne voulais pas tuer tes coéquipiers, mais juste les mettre chaos et qu'ils ne puissent pas se rappeler de ton visage.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Dim 29 Avr - 18:17


Lorsque la glace cède

Avec Arwenn Lackshaman.
Il recula d'un pas après l'avoir embraser, un peu étonné de savoir que ça à marché mais 'heure n'y était pas, il regarda d'abord à droite, ensuite à gauche pour voir si leur silhouette n'était déjà pas visible, ce n'était pas le cas mais ça ne serait tarder. Tu te ne prêtais un instant plus attention à Arwenn à cause d'un mouvement brusque avec son bras qui était précédemment attraper violemment par cette femme. Un combat ? Ça allait être dur avec un bras en moins mais quand le choix n'était pas faisable, l'obligation l'oblige. > Merci je suis calme. Maintenant je te pose la question, préfères-tu te battre ou bien courir ? Il venait de déposer son autre bras valide contre celui au douleurs qui commencèrent à ce faire sentir, il releva la tête vers la jeune femme avant afficher un sourire quelque peu sadique. Sourire il ne le faisait pas mais quand on parle de sourire, on pense à ceux en général comme ceux qu'on accorde à un être amicale ou amoureux. La situation varie comme le intentions du sourire, celui du sadique venait assez souvent lorsqu'il le fallait, ça lui donnait un certain baume au coeur, un courage voir même. > Tu crois qu'on vraiment le choix ? Il posa sa main jetant sa cape qui le couvrait pour déposer sa main sur une arme, un Beretta 92, petit et léger qui est facile à emporter. Le puissance feu n'est pas des plus puissant mais suffisait pour tuer un être. De plus, le tir de portée est suffisant dans ces lieux. Plus qu'une chose à espérer : Que cela suffise pour aider et s'en fuir de ces lieux.

> On a plus le choix maintenant, alors si tu n'es pas état de combattre tu vas dans ce coin ...
Pourquoi resterait-il dans un coin pour se faire sauver encore une fois et devoir encore une dette ? De plus, rester à rien faire, serait contre ses principes, il ne se dégonflera pas et se battra comme tout homme qui se respecte. Si il doit mourir aujourd'hui, c'est que son destin en aurait décidé et qu'il est trop faible pour réaliser son but principale. > Je m'occupe de ceux de derrière ! Sur ces mots, il parti en arrière faisant un demi-tour sur lui, laissant sa veste voler vers l'arrière par la force de ses pas quand il se dirigeait. De son bras douloureux, il réussit quand même chargé son arme tout en faisant enlevant la sécurité pour pouvoir tirer. Il était maintenant à quelques mettre de son accompagnatrice voyant enfin, ces gardes qui courraient vers ces deux personnes, le premier tir fut celui d'un des gardes qui se trouvaient devant Leo et il se fallut de peu. Le deuxième coup suivit qui était celui de l'homme avant de glisser ces deux jambes pour les écarter et tirer sur le premier qui le touche à l'épaule ce qui eut pour effet de faire lâcher son arme. > Enfoiré de militaires ! ,Sa rage ? Littérairement, elle sortait de son arme, cette rage qu'il a acquit lors de son enfance. Cela e voyait aussi par son regard qui apparut froid, violent avec une touche de rage. Tout ça donnait à un être rempli de haine comme plongé dans les ténèbres temporairement. Les coups se succédaient de son côté mais ne se laissait pas distraire par les mouvements de derrière malgré la curiosité qu'il avait envie de voir comment elle allait se débattre.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Dim 29 Avr - 21:26


❝T
u étais en position de combat, mais pour autant tu ne voulais pas tuer tes véritables coéquipier, alors tu venais actionner le mode de combat que tu utilisais pour tes entraînements. Celui où tu visais les points qui paralysait quelqu'un complètement, sans pour autant les tuer. Tu avis dans tes mains une vulgaire batte en acier, mais tu pouvais faire assez de dégâts, vu que les hommes qui s'approchaient ne portaient pas de combinaison comme à l'extérieur, mais juste le strict minimum, mais Leo, le brun lui en revanche, avait une arme de petit calibre certes, mais on ne peut plus suffisante pour faire pas mal de dégâts, j'espère que pour mes coéquipiers il ne sait pas viser, mais revanche, tu espérais pour le brun qu'il sache éviter les balles, sinon tu pourrais dire adieu à l'une de tes sources d'information pour connaître ton passé. Tu connaissais quelque peu les armes mises à disposition des militaires, tu savais qu'il n'y avait qu'une seule arme capable de faire des dégâts sur le long terme et c'est ainsi que tu voulais frapper le plus vite, afin d'éviter toutes mauvaises surprises. Tu étais en position et il en fit de même, se postant dans ton dos, laissant sa cape frapper le vent, dans un sifflement bruyant. « Je m'occupe de ceux de derrière ! » T'informât-il en se plaçant tel que ces mots avaient prononcé ces indications. Tu ne pouvais plus rien nier ni revenir en arrière maintenant tu devais faire comme si tu étais contre le dôme et comme si tu allais aider cette bande de résistants. Tu frappais à trois reprises le sol, laissant à chaque fois une sorte de « tss » siffler entre tes lèvres, signifiant ton mécontentement, ainsi tu te préparais à frapper vivement, devant toi se présenter trois hommes, deux avec des armes normales et l'un avec l'arme que tu redoutais le plus. Tu te devais d'être rapide, si tu ne voulais pas prendre une balle perdue pour sauver ce corps de chair qui se trouvait derrière toi, ainsi tu t'avanças rapide, beaucoup trop pour un banal humain, tu forcais sur tes suspensions et tu frappais le premier homme, un premier coup dans l'estomac, laissant le pauvre garde vaciller en arrière, mais tu ne le laissais pas reprendre du poil de la bête, non, tu fis un demi-tour sur toi-même pour venir lui assener un nouveau coup à l'arrière des genoux. Ainsi il retombait en avant, se laissant lourdement assommer par le sol lui-même.

Il te restait maintenant deux hommes à mettre à terre, alors que tu entendis un coup de feu dans ton dos, tu tournas légèrement et rapidement la tête pour voir l'arme fumante entre les mains du brun. Elle venait de tirer une balle directement dans l'épaule du malheureux gardien. « Enfoiré de militaires ! » Sifflât Leo dans un accès de rage, tu avais envie de faire demi-tour et de lui assainir une bonne tape sur l'arrière du crâne, mais non tu te devais de sortir d'ici sans te faire remarquer. Ce qui n'est pas simple avec ta corpulence, ça ne courrait pas les rues une femme haute de presque deux mètres et avec une puissance hors norme pour un quelconque humain. Ainsi tu continuais de courir, toujours plus vite, toujours plus loin. Tu ressentais que tes programmes voulaient reprendre le dessus, mais ce n'était pas possible, dès lors que tu frappas le second garde qui possédait une arme normale, tu entendis une arme tombée sur le sol, mais tu n'y prêtais pas gère attention. Tu frappas un coup puissant entre ses côtes, laissant certaine deux d'entres-elle casser, avant du lui reporter un nouveau coup à l'arrière sur la colonne vertébrale. Ainsi tu vis à nouveau l'un de tes compagnons tomber au sol à cause de ta main. Tu t'apprêtais à frapper le troisième, mais il avait dégainé son arme, celle que tu redoutais temps et il la pointait droit devant, mais pas sur toi, mais directement sur l'arrière du crâne au brun. « A couvert !! » Hurlas-tu comme une dégénérée en te propulsant vers le tireur pour essayer de voir un cadavre dans les salles des machines, mais alors que tu étais à trois grande enjambées de lui, le coup parti. Tu ne savais pas que c'était toi qui avais pris cette balle perdue, tu savais seulement que tu avais beaucoup reculé et que tous tes programmes étaient en alerte t'annonçant dans ton oeil que tu perdais beaucoup trop de liquide, une chose qui ne devait pas arriver. « Et merde ! » Grognas-tu en regardant ton épaule, qui était complètement déchiqueter, laissant des circuits à l'air libre et de petites étincelles s'échapper d'un trou causer par une balle de gros calibre à tête creuse qui était encore logée dans ton épaule. Tu arrivais encore à bouger quelque peu le bras, mais ton bridage, t'incommodé beaucoup en cet instant même. Tu étais dans de beau drap, mais tu devais réagir au plus vite, si tu ne voulais pas recommencer cette même sérénade.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Mar 1 Mai - 8:47


Lorsque la glace cède

Avec Arwenn Lackshaman.
Les coups de feux résonnaient dans tout les couloirs surement donc il ne fallait plus traîner et ils le savaient tout les deux mais ayant les gardes sur le dos, ça n'allait pas être chose facile. Cependant, Leo avait tiré dans les deux gardes qui étaient grièvement blessé allongé sur le sol, il n'hésita pas à les éliminer sans avoir une once de pitié de là o il était lorsqu'il eût fini, il changea le col de munition ne préférant pas laisser ce genre de détails sur les lieux, il reprit le vide pour le foutre dans une poche. Il s'était distrait quelques minutes et ces quelques minutes auraient pu être fatidique pour lui. Certes il suivait la scène de ces oreilles et non de ces yeux. L'aider ? Il savait maintenant que ce n'était pas qu'une simple femme mais une personne aux capacités améliorées. Ce n'est qu'un être de chair et de sang, il en serait d'aucunes utilités mis à part protéger les arrières. Durant ces quelques minutes, où il avait juste eut le temps d'entendre les paroles d'Arwenn. > A couvert !! Et de s'être retourner pour voir le tireur prêt attiré voyant de sa pupille contractée la jeune femme se jeté sur lui. Le temps semblait ralentir mais ce n'était vraiment pas le cas, et c'est dans un " pan " d'arme qui était celle de l'ennemi. La balle venait de heurté l'épaule de ta coéquipière du soir. Un liquide y sortait mais ça ne paraissait plus si étrange connaissant la nature réelle. Il accourut vers Arwenn armant son Beretta. Il venait de vider son col sur le garde car plusieurs coup ratèrent comme plusieurs coup le désarmés et le blessé. > Et merde !
Heureusement que ce type de calibre était long à rechargé, généralement. Il déchira une partie de sa veste pour en faire un bandage vite fait pour arrêter cette substance avant de se glisser en dessous du bras qui n'était pas touché. Il venait déposé un bras qui tenait à la fois son fusil mais à la fois une partie du corps de la jeune femme tandis que l'autre tenait par la taille avant de prononcer ces quelques mots clairs et nets. >Filons avant que les autres n'arrivent ! Il s'aida de ses jambes projetant une force qui permis de lever ce corps de métal.

Peut-être n'aurait-elle pas besoin de son aide mais si on compare ce liquide au sang et ces circuits aux veines et artères, cela pouvait provoquer causé peut-être une perte de tension. Certes, c'est un corps mécanisé mais les étincelles ne présageaient forcement rien de bon. Il n'attendait plus qu'une aide, celle qu'il puisse avancer plus facilement. Le corps de Leo n'était qu'un soutient et un point d'appui pour avancer.
> Mon véhicule se trouve pas très loin, nous allons le prendre pour nous enfuir. Un ton calme revint prendre le dessus mais aussi un ton sérieux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Mar 1 Mai - 12:41


❝T
u avais mal, sans avoir mal. Compliqué, n'est-ce pas ? C'est ce que tu avais appris à reconnaitre au fil du temps, cette douleur silencieuse qui te rappelait la faiblesse de ton ancien corps de chair. Pourtant, ton corps d'acier ne ressentait pas lui-même la douleur, tant que ce n'était pas directement relier à tes vieilles parties humaines. Machine androïde de pacotille, ainsi tu ne tombais pas a terre avoir pris une méchante balle dans l'épaule, mais tu vacillais fortement. Cette puissante arme, venait de réduire presque à néant ta mobilité dans le bras, le rendant à peine branlant, ce n'est pas avec ça que tu allais pouvoir manier comme il le faillait ta médiocre batte de base-ball, mais le pire dans tout ça, c'est que ta blessure était assez grave, le garde venait de transpercer l'un de tes circuits de refroidissements, ce qui était assez grave, mais pas problématique, il te suffisait simplement de fermer ou de restreindre l'accès au liquide de refroidissement. Alors, que tu t'occupais à cette tâche plus compliqué que prévu, Leo qui avait fini avec sa salle besogne, venait à ta rescousse et vider son petit calibre. Tu n'arrivais pas de toi-même à arrêter ce flot de liquide, tu te demandais bien pourquoi ceci n'était pas possible, mais c'est alors que tu repensas à ton bridage, oui c'était à cause de ça que tu étais là, comme si ce docteur te porter la poisse à distance. Leo venait de déchirer une partie de sa veste pour te faire un bandage et il se positionnait comme pour faire un pilier et il essayait de te faire tenir droite pour marcher loin de tout ça. « Filons avant que les autres n'arrivent ! » T'ordonna-t-il d'une voix tranchante en se projetant sur ses jambes pour te soulever toi et ton corps d'acier vulgairement mise à mal.

Ainsi il t'aidait à te relever et avança lentement à ton gout sur quelques pas, tu en profitais rechercher ton nouveau point d'équilibre et ainsi tu allais pouvoir marcher toute seule, comme un enfant qui fait ses premiers pas, mais il te fallait de rentrer rapidement chez toi ou bien de retourner au sein de la base militaire et de subir ton châtiment, celui de la déprogrammation pour être jeté dans les ordures et atterrie dans les mains des personnes qui au part avant tu chassais continuellement. Ainsi, lorsque tu fis demi-tour sur toi-même, aidé par le brun qui te soutenait un peu, tu observais le corps de tes compagnons d'arme, mort et assassiner froidement par un petit calibre, tu en avais ras-le-bol de cette drôle de situation. « Mon véhicule se trouve pas très loin, nous allons le prendre pour nous enfuir. » Te parla-t-il d'un ton calme et froid. Il était sérieux il voulait partir comme ça, tu devais faire disparaître toute trace de ta présence, ceci voulait dire faire disparaitre toute trace de vie des deux personnes que tu avais assommé tout simplement, mais tu devais faire ça le plus rapidement possible. « Tu te croyais obliger de les tuer comme ça !? Tu ne pouvais pas les mettre à terre, les désarmer et les assommer ? Non bien sûr, tu es incapable de contrôler ta haine envers les militaires.... » Hurlas-tu à mi-voix en te délogeant de son bras qui t'aidait à te soutenir pour revenir en arrière et retourner sur tes pas, pour faire face au premier gars à terre. Tu t'abaissas face au corps de chair et de ta main valide tu empoignas le peu de cheveux qu'il avait sur la tête et ainsi tu la soulevas avant de la faire retomber violement, laissant toute ta puissance agir en toi. « Pardon, compagnon. » Murmuras-tu sans dire le moindre mot, laissant seulement tes lèvres bouger dans le vide. A cause de ton geste puissant, tu n'avais plus un crâne dans les mains, mais un morceau charpie de chair, qui t'avait éclaboussé allégrement le visage de rouge et tu te relevas pour en faire de même avec le second corps. « Fait gaffe à ce que tu vas dire, sinon je ne serais plus à un mort près Leo ! » Lui aboyas-tu de dos, en montrant le cadavre à la cervelle en bouilli qui reposait sur le sol.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Mar 1 Mai - 13:36


Lorsque la glace cède

Avec Arwenn Lackshaman.
> Tu te croyais obliger de les tuer comme ça !? Tu ne pouvais pas les mettre à terre, les désarmer et les assommer ? Non bien sûr, tu es incapable de contrôler ta haine envers les militaires.... Ces mots résonnèrent dans sa tête malgré son aide apportait, il fallut peu de temps pour qu'il soit rejeté. Il la laissa faire sans dire un mot particulier après cette remarque qui lui remmenait des souvenirs du passés. Une colère et non une rage lui revenait mais il l’extériorisa par un geste qui allait résonné dans ce couloir. Un unique coup de poing dans la paroi de fer pas dés plus fort mais suffisant pour le faire saigné du bout de sa main qui avait heurté le mur. Aucun son ne venait de sa part ni aucun geste écoutant les pas d'Arwenn qui se déplaçaient entendant une violente collision d'un corps. Ce bruit se répéta deux fois avant d'entendre à nouveau la voix de la rose en aboyant sur l'homme qui serait de plus en plus sa main pénétrant ces courts ongles dans sa peau mais sentant la douleur il arrêta et allongea son bras le long du corps laissant des gouttelettes de sang coulaient le long mais que très peu n'étant que de simple égratignures. > Ferme la ! Pourquoi devrais-je faire gaffe à ces bâtards ?! Alors qu'il s'en prenne à des innocents !! Je ne regrette pas le moindre du monde ce que je leur ai fait, c'est tout ce qu'il mérite! Tristesse et colère étaient les deux sentiments qui dominaient sa voix, peu importe la personne cela pouvait se remarquer. Parfois ces paroles diminuaient d'un ton et remontaient pour faire paraître un mot bien particulier. Il revenait à charger son arme encore une fois laissant ces deux émotions s'affichaient sur son visage mais contrairement à ses paroles, la colère dominait ses yeux. > Fait gaffe à ce que tu vas dire, sinon je ne serais plus à un mort près Leo !

> Ont-ils eu une minuscule once de pitié en la tuant ?! C'était à son tour d'aboyer sur elle, se laissait faire n'était pas son genre et se laissait traiter comme ça était inadmissible pour lui. Il reprit son chemin avançant toujours avec cette mine et l'arme en main laissant derrière ces morts et elle. Les bras le long du corps une main vide et une qui tenait ce petit calibre. Si tu tiens tant à me tuer, fait le avant de le regretter !! Cela ne fera qu'approuver une thèse : Tuer des êtres sans défense. Dit-il lançant son arme loin derrière lui. C'était un jeu dangereux qu'il faisait là car des gardes pouvaient arriver d'un moment à un autre et qu'il ne puisse pas répliquer contre ces attaques. Mourir ou vivre aujourd'hui, la différence dans ce dôme ne changera pas. Un mort de plus ou de moins, qu'est-ce que ça change ? Et puis, tuer, ça leur faciliter les choses : moins de population; plus d'air; moins de bouches à nourrir. Alors que maintenant, cachant la vérité aux yeux des habitants, la vie dehors est possible. Certes, ça demanderai un long moment pour s'y adapter mais il aurait moins de soucis.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Mar 1 Mai - 14:19


❝C'
était un effet de mode de taper partout en s'en éclater quelque chose. Toi tu éclatais un cerveau de ta main d'androïde et le brun s'exploser la main sur une paroi en acier, d'après ce que tes oreilles tes laisser croire le bruit du choc sourd qui raisonnait en écho dans tout le couloir de la salle des machines. Tu venais de tuer l'un des tiens et tu n'avais pas le coeur à rire, tu te devais de sauver ta propre peau maintenant. « Ferme-la ! Pourquoi devrais-je faire gaffe à ces bâtards ?! Alors qu'il s'en prenne à des innocents !! Je ne regrette pas le moindre du monde ce que je leur ai fait, c'est tout ce qu'il mérite! » Te hurla-t-il avec une voix vibrante de tristesse et de colère. Tu ne sourcillas pas et tu ne lui répondis pas à sa question, à la place tu le mettais en garde sur ses propos avant de te relever difficilement et recommencer ta salle besogne sur l'autre corps en un seul coup cette fois-ci, mais tellement puissant, que ta main laissait une onde de choc sur le sol, laissant le béton armé ce craqueler au contact de ton membre et bien sûr, le cerveau de l'humain mâle avait totalement disparu ici, a la place tu avais le visage couvert entièrement de sang et morceau de cervelle. Un masque qui allait parfaitement bien avec ta froideur. « Ont-ils eu une minuscule once de pitié en la tuant ?! » Aboya-t-il à son tour en espérant me faire ressentir quelque chose. C'était peine perdue pour lui, j'étais programmer maintenant pour tuer et ce n'était pas ces paroles qui allaient changer un programme informatique. A la place tu fis volte-face, laissant ton visage éclairait par un néon balançant et montrant toute cette horreur qui t'habitait se laisser voir au monde entier, donc à Leo.

D'un pas lent tu t'avançais vers lui, laissant ton bras mort pour l'instant balancer en cadence avec tes pas, tu observais longuement Leo de haut en bas et de bas en haut. Ton oeil te laissait de drôle de message d'alerte qui ne signifier rien de bon, tu perdais trop rapidement ton énergie, même si le problème de fuite était presque réglé. Tu ne laissais rien transparaitre sur ton visage, tu t'essuyas juste d'un revers de la main pour faire tomber les morceaux de cervelle qui était collée à ta peau et tu avançais. Tu ne faisais pas attention au fait que Leo ait balancé son arme loin dans son dos. « Si tu tiens tant à me tuer, fait le avant de le regretter !! Cela ne fera qu'approuver une thèse : Tuer des êtres sans défense. » Te dit-il en commençant à avancer à son tour. Ton programme de mise à mort était encore mis en fonction et si tu devais te mettre à le frapper ça serait uniquement à toi de devoir doser ta puissance pour retenir tes coups, ce qui n'est pas une chose facile. « Une personne n'est jamais innocente, la vie non plus. Si tu entends par défense des personnes sans armes à feu, moi j'entends un cerveau mort. Dès qu'une personne est consciente de ce qu'elle fait elle n'est pas innocente. » L'informas-tu en lui choppant le menton fermement entre tes deux pinces qui te servait de main valide. Tu tournas légèrement la tête vers l'arrière pour avoir une idée d'où se trouvaient les futures gardes et très rapidement tu regardas Leo avant de déposer un baiser ensanglanté sur ses lèvres blanches, laissant une longue trace de sang frai sur son visage. « Tendre l'autre joue ne sert strictement à rien, mais oeil pour oeil et dent pour dent est beaucoup mieux, mais ça je ne dois pas te l'apprendre. J'ai besoin de toi donc je ne te tuerais pas, mais s'il le faut je ne me gênerais pas. » Lui adressas-tu la parole lentement et froidement en lui susurrant ces quelques mots au creux de son oreille avant de le relâcher en le projetant en arrière.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Mar 1 Mai - 20:30


Lorsque la glace cède

Avec Arwenn Lackshaman.
> Une personne n'est jamais innocente, la vie non plus. Si tu entends par défense des personnes sans armes à feu, moi j'entends un cerveau mort. Dès qu'une personne est consciente de ce qu'elle fait elle n'est pas innocente. Il s'avançait petit pas par petit face à elle avant d'être choppé fermement parle menton, certes, c'était douloureux mais c'était un souci cadet vu la situation. Et puis, au point, où son bras était malgré qu'il est réussit à faire un petit effort précédemment pour aider cette rose. Il venait être surpris par ce baiser inattendu quelque peu au goût du sang. > " Innocent " et " sans défense " est loin d'être la même chose. Un homme peut être sans défense mais sans pour autant innocent. Un peu ma position actuelle. Il préférait certainement répondre à la parole précédente avant de faire allusion à ce baiser quelque peu profiteur surement pour celui qu'il avait fait et qui avait réussi à la calmer. Étrange certes. Cette soirée aura été une des plus mouvementée depuis un long moment pour le jeune homme. Tendre l'autre joue ne sert strictement à rien, mais oeil pour oeil et dent pour dent est beaucoup mieux, mais ça je ne dois pas te l'apprendre. J'ai besoin de toi donc je ne te tuerais pas, mais s'il le faut je ne me gênerais pas. Chose rare, il laissa un très, très léger sourire se pointer au coin de ses lèvres. Est-ce sincère ? Est-ce narquois ? Est-ce juste par manipulation ? Qui sait ? Mais pour lui, ça lui semblait plus à une excuse de l'embrasser cette phrase. Peut-être est-ce prétentieux de s part d'avoir ce genre de penser mais quel homme ne sait jamais imaginer de telle chose.

> Ne serait-ce pas plutôt une excuse ? Il se sentit pousser légèrement vers l'arrière mais pas bien fort gardant ce sourire léger. Des menaces. Toujours des menaces. Avoir besoin de lui mais prêt à le tuer ? C'est vrai que ce n'et pas le seul homme a pouvoir retrouver le propriétaire de cette balle mais pourquoi tant jouer avec lui ? Si elle aurait vraiment envie de le tuer, elle aurait déjà fait. Mis à part ça qu'est-ce qui lui en empêche ? L'envie peut-être. > C'est en me menaçant de mort que ça donnera envie de t'aider ? De toute façon, si on continue à traîner ici, on risque pas de finir encore vivant ! Dit-il reprenant son ton froid et sérieux. A quoi bon, projeter un avenir alors qu'ils ne sont pas encore sortis de l'auberge ? C'est débile. Au lieu d'attendre une réponse, il l'attrapa à son bras valide et la tira. Peut-être qu'il accueillait sa mort et en plus, pourquoi continue-t-il à l'aider ? Peut-être parce qu'il a des dettes à lui rendre ? Peut-être pour l'argent gagner une fois que le propriétaire sera trouver ? Peut-être n'est-il pas si insensible que ça ? Après tout, il aimait sa mère, il aimait un homme comme son père comme il a aimé ses camarades de résistances donc ce sentiment ne lui est pas impossible mais pourtant ça reste trop à dire pour lui, peut-être que même cette idée ne l'a pas effleuré un instant. Il commençait à courir attendant un peu avant une réaction de sa part.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Mar 1 Mai - 21:06


❝T
u venais de lâcher un baiser ensanglanté sur ses lèvres roses, relâchant ensuite la pression que tu effectuais sur son menton pour le relâcher violement en arrière, alors que tu te léchais les lèvres pour effacer toute trace de cette drôle de substance le brun t'offrait un petit sourire léger et narquois avant de reprendre rapidement appuis sur ses jambes. « Ne serait-ce pas plutôt une excuse ? » Te demandât-il un peu trop sur de lui. Tu ne pouvais pas non plus lui dire que tu voulais le mettre derrière les barreaux et même le tuer. Tu avais réussi à trouver quelqu'un qui soit capable de mettre ta recherche personnelle et ta mission ensemble et ce n'était pas quelque chose qui courrait les rues, donc tu ne cracheras pas dessus. « Une excuse, non. La simple vérité, mais tu n'es pas obligé de tout savoir sûr moi, ce que tes recherches ton apprises est bien suffisant ! » Lui répondis-tu en le contournant pour observer un peu plus les cadavres qui était mort de blessures par balles. Tu avais posé ta main valide sur ta hanche et tu regardais les dégâts. Cinq morts, tous des militaires et toi qui était en mission secrète pour faire tomber un groupe de résistant avec un bras en charpie qui te faudrait très rapidement réparer. Tu t'apprêtais à t'abaisser et à fermer les yeux comme tu le faisais même à l'extérieur depuis trois ans bientôt, mais tu fis très rapidement distraite par des bruits de pas de bottes militaires venant encore une fois de ton côté, mais tout aussi rapidement recouverte par les paroles du brun. « C'est en me menaçant de mort que ça donnera envie de t'aider ? De toute façon, si on continue à traîner ici, on risque pas de finir encore vivant ! » Te questionna-t-il encore une fois avec ce ton froid et impétueux dont il connait le secret.

Alors, que tu étais à deux doigts de lui répondre, tu venais à peine de te relever sur tes deux jambes et tu te tenais droite comme un I, le brun fonça directement dans ta direction pour te chopper le bras valide et te traînas pour avancer. « Je te menace pour que tu gardes les idées claires ! Dans tous les cas, c'est bien beaux de marcher comme ça, mais tu n'as aucune idée par où passer et ne dit pas le contraire, je sais de quoi je parle. » L'informas-tu en recherchant des informations et une quelconque carte vers la sortie dans ton oeil, dès lors le brun commença à accélérer pour se mettre à courir, même si pour toi ceci ressembler plutôt à une marche rapide, mais jamais en aucun cas tu ne risquerais pas d'avoir le souffle manquer ou bien de ne plus en avoir du tout, un petit miracle de la technologie. Ton oeil qui t'affichait un chemin tout tracé t'informais que tu étais à peu près dans la bonne direction, mais à un moment donné il avait tourné du mauvais côté et faire demi-tour était impossible, tu décidas donc de reprendre les commandes et tu freinas net, tirant son bras vers toi. Laissant ainsi tout le corps de Leo faire une pirouette pour te ré-atterrie dans les bras, tu l'écartas lentement, mais surement. « Quand on ne sait pas où l'on va on ne court pas idiot ! » Lui aboyas-tu d'une voix mécanique en le trainant par le poignet pour t'avancer vers une grosse porte qui menait directement vers un escalier de secoure, tu tendis l'oreille pour savoir où était les gardes et tu resserras un peu plus ta pression sur le corps de chair lorsque tu les entendis tout près. « Prends de la graine ! » Lui parlas-tu fièrement en te positionnant de trois-quarts devant la porte, avant de la faire sortir de ces gonds avec un coup de pied magistrale, laissant ainsi l'ouverture de votre pseudo-liberté.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Mar 8 Mai - 18:03


Lorsque la glace cède

Avec Arwenn Lackshaman.
> Une excuse, non. La simple vérité, mais tu n'es pas obligé de tout savoir sûr moi, ce que tes recherches ton apprises est bien suffisant ! Tu ne répondis pas aux explications de la rose étant donné que tu n'avais plus le temps pour ça, la fuite étais ton objectif cette nuit. Tu ne savais pas où tu allais certes mais il suffit que tu improvises bien que s'éloigner des gardes qui s'approchaient à nouveau étaient une étape à cette fuite. Tu revenais à poser une question qui pourtant la réponse est simple mais tu te demandais ce que pensais cette jeune femme au bras blessé et cette dernière te répondit comme toute question qui possède une réponse. Oui car certaines n'en avaient pas, malheureusement sinon la monde ne serait pas là, où il est, aujourd'hui mais parfois certaines choses ne devraient pas être révélés. Est-ce mieux de vivre dans un monde où on ne connait pas toute son entièreté ou bien le contraire ? Qui sait ? > Je te menace pour que tu gardes les idées claires ! Dans tous les cas, c'est bien beaux de marcher comme ça, mais tu n'as aucune idée par où passer et ne dit pas le contraire, je sais de quoi je parle. .... > Quand on ne sait pas où l'on va on ne court pas idiot ! Tu laissais dire avant d'être tiré vers un autre chemin car, apparemment, elle connaissait la route ce qui ne t'étonnait plus sachant une partie de la vérité. > Je ne suis pas une carte ambulante donc je peux que compter sur la chance ! Ton ton que seul toi pouvait garder froid et méchant décrit par certains proches mais pourtant parfois tu ne le voulais pas mais tu en pouvais t'empêcher cependant, ça ne veut pas toujours dire que tu n'aimes pas cette personne comme ton prétendu père que tu traites avec froideur pour enfin lui prouver que tues prêt mais pourtant tu en doutes toi-même.

> Les menaces n'aident pas ! Au contraire, ça ne rajoute qu'un stresse en plus qu'on le veuille ou non ! Ce que tu disais était contre toi aussi mais qu'importe, leur de la dispute n'y étais pas non plus, en plus, tu commençais à avoir mal au bras à force d'être tiré aussi violemment pour ton corps de chair humaine qui était limité à une certaine endurance et de douleur. Tu respirer plus rapidement, plus difficilement. > Prends de la graine ! Une interjection de dégoût sorti de ta bouche fine aux lèvres rose et sèche par la manque de déshydratation. Tu te libéras portant ton bras qui était libre vers celui qui était serré fortement. Celui-ci te faisait mal, après tout, tu n'es qu'un homme. Tu accourais en compagnie d'Arwenn vers une jeep noir dont l' immatriculation était pas affichait, moyen de ne pas être retrouvé facilement. T'en vantes pas ! Monte, au lieu ! Tu te postas derrière le volant mettant le contact attendant une quelconque réaction de la demoiselle. Un ton plus calme t'était revenu par manque de sommeil ? Par envie ? Par simple naturalisme ? > Dépêche toi que je te ramène et que je puisse enfin rentrer aussi ! Tu jetas quelques papiers à l'arrière allumant ensuite les lumières de ta voiture.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   Mar 8 Mai - 18:58


❝T
u étais là devant une porte béante alors que Leo se dépêcher de s'engouffrer dedans, après avoir craché son venin à mainte reprise, cherchant à trop parler dans ce moment où le silence devrait avoir lieu au contraire, mais voilà, ce n'était pas le cas. Une véritable cacophonie de bruits de pas qui se rapprochent à grande allure, alors que tu te dirigeais en compagnie du brun vers un véhicule, une Jeep noire plus précisément et bien sûr sans aucune immatriculation. « T'en vantes pas ! Monte, au lieu ! » T'ordonna-t-il en se postant derrière le volant, près à mettre les voiles à toute vitesse et à partir loin de ta soit disant véritable famille. Vacillant un cours instant tu revenais sur tes pas pour revenir dans l'ouverture de la porte. « Soldat à votre poste ! » Geula l'un des hommes en voyant ta frimousse rose dans l'entrée lorsque tu passas la porte. Craintive et très rapidement tu ressorties ta tête de là et tu remis la porte comme à l'origine la bloquant avec des chaînes qui se trouvaient à terre. « Content maintenant ?! Grace à moi on est en vie et on gagne du temps ! » Aboyas-tu dans la face de Leo en commençant à te tenir le bras blessé et qui perdait à nouveau du liquide. Alors, qu'il mit la clef de contact en route et t'attendis.

Tu étais lente comme si tu possédais un pied beau, tu essayais comme tu pouvais d'accéléer le pas, mais tu te retrouvais comme un vulgaire sac d'os à l'agonie, tu ne souffrais point, mais tu n'avais presque plus tes capacités, tu râlas contre toi-même, te laissant siffler entre tes dents alors que tu observais ton bras et ton épaule en charpie. « Dépêche toi que je te ramène et que je puisse enfin rentrer aussi ! » Te sommât-il en jetant des papiers qui se trouvaient sur le siège passager, tu arrivais devant la porte et tu lui jetas un coup froid, non plutôt glacial et vitreux. « Tu ne fais que japper, mais c'est à cause de toi si on est là, alors tu es prié de garder le silence andouille ! » Rallas-tu en t'asseyant à ta place, collant ta tête contre la barre en métal du véhicule, tu laissais cette dernière dandiner fortement alors que le véhicule démarra en trombe pour sortir de la base militaire. « On doit passer chez-moi ! Je t'en supplie, va dans le coin des maisons closes, tu verras un vieux appartement à la façade bleue ciel, c'est là que l'on doit y aller, j'ai besoin d'une donne réparation comme tu as pu le constater.... » Le supplias-tu à mi-voix murmurant parfois ce quelque passage de ta supplication. « A la 43 avenue et vite ! » Continuas-tu en grimaçant devant l'ampleur des dégâts, tu perdais trop de liquide et à vitesse ahurissante, alors que tes circuits étaient bien endommagés, tu arriverais à réduire les dégâts si tu arrivais rapidement chez toi et que tu pratiquais quelques petites opérations, mais en attendant tu mis en veille quelques-uns de tes systèmes comme ta vision nocturne ou bien holographie ainsi que d'autre système avant de fermer les yeux.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞   

Revenir en haut Aller en bas
 

❝ Lorsque la glace cède ▬ Leo McLeay ▬ Terminé ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Genesis :: Genese :: Requiem :: RP's Terminés-