Partagez | 
 

 .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Mar 8 Mai - 19:45


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

> Content maintenant ?! Grâce à moi on est en vie et on gagne du temps ! Tu n'avais pas plus fait attention car tu n'y avais plus le coeur, ce petit jeu ne t'intéressait pas malgré qui pourrait te prouver que tu peux être meilleur que d'autres personnes mais c'était prétentieux de ta part alors tu te tus pourtant l'envie t'en manquait pas. Tu étais étrange sur ce moment là, tu ignorais pourquoi, tu réussissais à te calmer par fatigue peut-être mais aussi par une simple envie après tout ces évènement qui s'étaient enchaîner, t'embrouillaient, te déroutaient un peu même de ton objectif premier mais il te suffisait d'une nuit au repos pour remettre ta tête sur les épaules. Tu roulais, mais où, tu l'ignorais encore, tout ce que tu voyais c'était des routes sombres éclairées par des lampadaires neufs. Une voix féminine vint t'interrompre dans tes pensées, celle de ta passagère à côté mais tu remarquas qu'elle avait une voix faible dans ses paroles. > On doit passer chez-moi ! Je t'en supplie, va dans le coin des maisons closes, tu verras un vieux appartement à la façade bleue ciel, c'est là que l'on doit y aller, j'ai besoin d'une donne réparation comme tu as pu le constater.... A la 43 avenue et vite ! Tu ne ronchonnas pas comme tu ne parlais plus pour le moment, pourquoi, dieu seul sait. Y en a-t-il vraiment un ? Après tout ces évènements chanceuses ou non. Ou bien est-ce quelqu'un contrôler chaque être de cette terre pour en faire un échiquier géant et vivant ?

C'était inutile que tu penses à ça dans des moments pareils mais tu ne pouvais t'en empêcher pourtant, marqué par la situation, tu repris la dernière parole de la rose pour l'exécuter comme un fidèle serviteur. Tu appuyas sur l’accélérateur de ta Jeep noire pour monter en vitesse si soudainement que les pneus grincèrent sur le bitume pouvant réveiller plusieurs personnes mais, même dans cette ère, ce genre de personnes pouvaient encore exister, des emmerdeurs. Souvent décrit de cette manière. Un bras posé sur le levier entre les deux sièges l'autre sur le volant, lui aussi noir, tu tournas dans une rue pour après cinq minutes, arrivée en dans le coin des maisons closes, tu commençais du regard à chercher cette façade bleue ciel ainsi que la 43 avenue que tu trouvas grâce à de simple panneau qui l'indiquait. Tu ne paniquais pas, ds situations devant grave ou urgente, tu connaissais à force d'être dans la résistance parfois, tu te posais encore la question, pourquoi exactement, tu étais de ce groupe mais à l'évocation de cette question, l'image de ta mère souriante te venait tout comme maintenant, ne changeant pas d'expression de visage qui était calme, et doux, pour une fois et qui est une chose rare mais qui t'arrivait de temps à autre. > Nous y sommes ! Ta voix vint casser ce côté apaisant pour ensuite descendre et claquer la porte derrière toi avant d'arriver du côté passager proposant à ta manière ton aide. C'est-à-dire, ouvrir la portière violemment qui failli se refermer si ton corps de chair ne l'avait pas arrêter. Tu pensais bien faire, vu l'état de ton passager. Bougeons avant qu'un type se réveille ! > Oui car ta voiture n'était pas silencieuse et parfois un voisin curieux pouvait y en sortir. Une lumière des lampadaires éclairées la voiture ainsi que toi et cette demoiselle qui était dans les vapes, du moins, tu avais cette impression.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Mer 9 Mai - 14:18


❝T
u étais en voiture et à travers tes yeux vitreux tu regardais le paysage qui changeait à toute vitesse, au fil du temps des coups d'accélérateur de Leo, le moteur vrombissait dangereusement sous la vitesse accrue de la Jeep noire, laissant un bruit étrange sur l'asphalte vieilli de la route. Alors, toi tu en profitais pour fermer les yeux en cherchant un moyen de ne pas perdre trop d'énergie et voir même de rechercher dans ta base de donné interne un quelconque moyen de réparer ton bras endommagé. Rapidement la voiture ralenti et ce mis à tourner souvent, indiquant la fin de la folle course, tu ré ouvris légèrement les yeux et tu regardais loin devant toi, pour voir les façades vétustes des immeubles du coin, tu commençais à reconnaitre ceux qui étaient proches de chez toi pour enfin la trouver, ce fameux immeuble minable et sans vie. « Nous y sommes ! » T'annonçât-il presque fièrement en coupant le contact et en sortant de la voiture pour venir du côté passager, de ton côté pour te proposer son aide, trop fière, tu retenais toi-même la porte. « Ah, je n'avais pas vu ! » Râlas-tu d'un ton sarcastique en te tenant fortement à la portière en acier de la porte, tu sortis d'abord un pied puis l'autre, te poussant difficilement tu réussis à t'extirper du véhicule, mais tu avais failli retomber de suite sur le sol si tu n'avais pas conservé tes réflexes. « Bougeons avant qu'un type se réveille ! » Te somma-t-il en avançant à grands pas vers la bâtisse en jetant des coups d'oeil assez inquiet à droite à gauche et de gauche à droite comme si un tireur d'élite était embusqué là quelque part, mais tu connaissais assez bien le coin pour savoir que personne ne viendrait raller à la fenêtre, car tout le monde dormait à point fermer et profiter des rares heures de sommeil qui leur était donné.

D'un oeil vide tu le regardais avancé et tu essayas d'en faire de même, mais tu avais beaucoup de mal, lâchant lentement la porte tu titubas comme une ivrogne vers Leo, tenant fermement ton bras tout huileux, tu avançais un pas après l'autre difficilement le regard droit devant toi, tu essayais tant bien que mal de garder un point fixe dans ton champ de vision. « Un con qui arrive et râle ? Ici, tu ne trouveras rien de tout ça, à cette heure-ci tout le monde dort à point fermé, c'est ce qui arrive lorsque l'on bosse durement toute la journée... » Expliquas-tu trop rapidement en te parlant à toi-même d'une voix basse. Sans trop d'embuche tu réussis enfin à le rejoindre, t'accolant contre le mur en brique, tu tournas la poignet de la porte dans le vide sans avoir besoin de clef, pour enfin la poussé, tu jetais un coup d'oeil vers le brun, essayant de te tenir droite et de te montrer digne, mais tu avais un peu de mal, pourtant tu ne ressentais aucune douleur, là était la chose la plus étrange, mais on ne peut plus normal pour un être humanoïde. « A vous, les femmelettes d'abord. La demeure se trouve au troisième étages, sans ascenseur, porte six, en revanche, vous allez devoir attendre que je sois passé avant sinon vous allez vous retrouver devant des verrous... » Blaguas-tu un peu d'une voix froide pour le détendre un quelque peu, mais tu le devançais quand même malgré tes propos pour aller vers l'escalier qui se trouvait droit devant toi. T'appuyant contre la rambarde bancale tu avançais un pas après l'autre, penchant dangereusement vers l'avant si bien que lorsque tu arrivas vers le premier pallier tu trébuchas lourdement sur une marche, laissant tes genoux reposer sur les marches et ton bras valide raccroché à la rambarde. « Ca ne saurait trop demander d'avoir un peu d'aide monsieur Leo ? » Demandas-tu assez gentiment en serrant fortement la rambarde, avant de tourner ton visage vers le jeune homme pour marquer ton désir.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Jeu 10 Mai - 21:37


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.
> Ah, je n'avais pas vu ! Te dit-elle d'un ton ironique. Tu grommelas entre tes dents sans pour autant dire quelque chose de bien particulier mais tu fis savoir ton mécontentement en claquant la porte une fois que la rose n'en avait plus besoin. Tu n'étais pas dupe, tu pouvais voir les quelques petits mensonges comme celui-ci, celui de faire que tout va bien alors que tout va mal, en quelque sorte. Ce type de comportement t'étais plutôt familier car toi-même tu étais ainsi. De toute façon, quand quelqu'un te demande de lui sauver la vie, tu préfère soit le laisser en plan soit le tuer de tes mains car tu estimais que ces gens n'étaient pas à la hauteur. Tu agissais un peu comme un militaire mais tu ne voulais pas te l'avouer par peur ou bien par simple fierté. Tu retournas sur tes pas tout en surveillant toujours les recoins mais tu t'arrêtas lorsque la demoiselle fit un commentaire venant apaisé une crainte mais qui venait t' énerver qui maintenant s'affichait sur tes lèvres. > Un con qui arrive et râle ? Ici, tu ne trouveras rien de tout ça, à cette heure-ci tout le monde dort à point fermé, c'est ce qui arrive lorsque l'on bosse durement toute la journée... Un " Pfft " rapide et fort pour exprimer encore une fois ton mécontentement, tu en avais marre de ce froid, de cette situation, de tout ces évènements et tu en passes car durant ta journée, rien ne s'améliorait. > Rien ne dit qu'ils ne sont pas des toutous de service. Ajoutas-tu simplement avant de rejoindre à nouveau ta portière pensant que tu allais pouvoir enfin t'en aller mais tu entendis à nouveau un commentaire d'Arwenn. > A vous, les femmelettes d'abord. La demeure se trouve au troisième étages, sans ascenseur, porte six, en revanche, vous allez devoir attendre que je sois passé avant sinon vous allez vous retrouver devant des verrous... Tu ne détournas que ton regard et tu décalas ta tête, assez pour entre apercevoir la blessée.

> Si tu arrêté cette comédie ? Et puis, je n'ai pas dit que j'allais resté. Je n'en vois même pas l'intérêt. Un ton froid comme ce temps qui se rafraichissait un peu. Un bruit lourd que tu entendis soudainement, cela similaire à une chute. Tu te retournas complètement et vis la rose au sol demandant pour une fois ton aide. > Ça ne saurait trop demander d'avoir un peu d'aide monsieur Leo ? C'est dans un soupire de désespéré et d'une certaine obligation que tu te retrouvais près de la demoiselle pour t'abaisser et la prendre par son bras valide et la levée. Tu repris une position que tu avais déjà fait. Une main sur la hanche tandis que l'autre menait celui de la jeune femme au-dessus de tes épaules sauf que toute cette huile fit glisser ses mains, particulièrement celle sur la hanche, qui avait quelque peu remonté. Tu soupiras quelques mots assez bas et étonnement, plus doux que d'habitude mais cela resté un tantinet froid. > Tu es impossible et tu me portes la poisse. Tu n'attendais plus qu'un réaction de la demoiselle pour pouvoir avancer, il te suffisait qu'elle fasse un pas pour que tu la suives dans tout les vas, tu gardais en tête qu'elle puisse encore une fois refuser ton aider. Dans ce cas, il ne te restait plus qu'à partir avant de t'énerver pour de bon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Jeu 10 Mai - 22:49


❝A
ujourd'hui tu pourrais presque dire que tu as passé la pire journée de ta vie, enfin non c'était un euphémisme puisque la pire remontait à trois ans maintenant, mais voilà on ne peut pas dire que ta courte nuit avait été de tout repos, déjà tu t'infiltres secrètement dans ta très chère base militaire et ensuite tu aides un malfrat à tuer les tiens, mais le pire dans toute cette histoire c'était que tu avais reçu dans l'épaule une balle d'un gros calibre, l'une des rares armes capables de déchiqueter ta peau de latex, détruisant au passage, un bon nombre de circuit et te mettant grandement en danger, c'était comme un vulgaire corps de chair et maintenant que tu habituais à l'acier cette situation d'impuissance te mettait hors de toi. Ainsi tu laissais transparaitre ce qui ressemblait fortement à des émotions, même si tu avais du mal à en ressentir. « Si tu arrêtais cette comédie ? Et puis, je n'ai pas dit que j'allais rester. Je n'en vois même pas l'intérêt. » Te râlât-il un peu froidement, alors que tu trébuchas lourdement sur les marches, tu commençais fortement à perdre ta force et ton équilibre, te laissant ainsi peser ton véritable poids, soit celui d'une vulgaire machine d'acier sans âme. Ainsi rapidement tu demandas de l'aide de la part de Leo, ce dernier ne te la refusas pas, bien au contraire, mais il t'adressa tout de même un soupire comme si tu lui forcais à faire un travail éreintant dans un ban de prison. Pourtant, il s'abaissa et te choppas part ton bras valide pour se glisser sous ton aisselle afin de t'aider à marcher.

Il glissait une main contre tes hanches et l'autre sur ton épaule, mais tu étais fortement recouverte de cette substance huileuse qui recouvre tes circuits, dès lors tu savais qu'avoir une quelconque prise sur ta peau était devenue fort compliqué, ainsi la main du beau brun avait maladroitement glissé fort bas sur tes hanches. « Tu es impossible et tu me portes la poisse. » Te râlât-il une énième fois après toi, en gigotant bizarrement, si bien que tu lui fis les gros yeux, oscillant entre sa main et son visage. « Euh.... Et c'est toi qui me dis ça ? Pourtant, qui a eu la bonne idée d'aller faire je ne sais quoi dans les bases militaires, de tuer trois pauvres gardes et de créer une pareille cacophonie dans tout le dôme où dans l'histoire je me retrouve en charpie, car j'ai bien voulu prendre une balle perdue pour et toi et pour couronner le tout ! Monsieur Leo se permet de me peloter les fesses pendant qu'il m'aide. Euh.... Je ne sais pas si tu es au courant, mais dans mon boulot on regarde seulement avec les yeux et pas avec les mains, alors pourquoi, je devrais faire une exception pour toi ? Peut-être pour tes beaux yeux ? Non je ne crois pas tellement, en revanche, on y va ? On a encore deux escaliers à monter et tu vas jouer au nano chirurgien avec moi si tu t'en sens capable... » Expliquas-tu dans un très long laïus en essayant de mettre un pied devant l'autre, mais très difficilement, car tu commençais à avancer seul, alors que Leo lui était resté quelque peu statique. « Est-ce trop demandé de ne pas attendre la saint glin-glin ? Je n'ai pas envie non plus de finir à la casse.... » Le supplias-tu presque avec une voix froide, en faisant un petit signe de la tête pour montrer la direction du haut de l'escalier, avant d'essayer de lui afficher un petit sourire fugace qui disparue rapidement sous un regard inquiet pour ton bras, tandis que tes yeux t'offraient une ribambelle de signaux de danger.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Ven 11 Mai - 15:17


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

> Euh.... Et c'est toi qui me dis ça ? Pourtant, qui a eu la bonne idée d'aller faire je ne sais quoi dans les bases militaires, de tuer trois pauvres gardes et de créer une pareille cacophonie dans tout le dôme où dans l'histoire je me retrouve en charpie, car j'ai bien voulu prendre une balle perdue pour et toi et pour couronner le tout ! Monsieur Leo se permet de me peloter les fesses pendant qu'il m'aide. Euh.... Je ne sais pas si tu es au courant, mais dans mon boulot on regarde seulement avec les yeux et pas avec les mains, alors pourquoi, je devrais faire une exception pour toi ? Peut-être pour tes beaux yeux ? Non je ne crois pas tellement, en revanche, on y va ? On a encore deux escaliers à monter et tu vas jouer au nano chirurgien avec moi si tu t'en sens capable... Encore une fois elle venait t’assommer avec ces faits, vrai certes, mais ennuyant comme si aucune autres réplique lui venait en tête tu grommelas entre tes dents la laissant dire ce qu'elle avait à dire tu laissas paraître de très fines joues roses par l’intercalation de ta main qui avait glissé un peu sur les fesses de la rose mais très peu voyant. Ensuite, elle vint t'assommer avec son boulot pour simplement te dire qu'elle ne ferait pas d'exception mais tu n'avais aucunement cette idée en tête jusqu'à ce qu'elle en parle. Tes beaux yeux, étonnement, elle te faisait souvent des remarques sur cette partie de ton corps, certes, c'est l'une des plus expressive ou peut-être est-ce ton imagination ? Qui sait. Alors que tu n'attendais qu'elle fasse un pas, ne t'as rien servi vu qu'encore une fois, elle te laisse en plan pour ensuite te donner une raison de rentrer dans sa demeure donc faire demi tour t'étais un peu impossible ayant une dette envers elle. > " Pauvres " gardes, hein ? Pour tout les gens qu'ils ont déjà tué, le mot " pauvre " n'est pas fait pour eux. Et puis, je te retourne la question et comme toi, j'ai mes raisons d'avoir été là-bas. Rajoutas-tu froidement encore une fois, tu abandonnais l'idée d'être un peu plus doux que se soit par ton humeur ou ta fatigue. Tu continuais sur ce même ton, ce que tu avais à dire. > Je t'ai rien demandé, je vois même pas pourquoi tu m'as sauvé la vie, si tu m'aurais laissé mourir ça t'aurait évité d'achever ces gardes et tu aurais gardé ton bras. De plus, ne te méprend pas mais je n'avais aucunement envie de te toucher les fesses. Tu t'avanças à vers les escaliers dits pour déjà les monter.

> Est-ce trop demandé de ne pas attendre la saint glin-glin ? Je n'ai pas envie non plus de finir à la casse.... Tu en avais marre d'attendre au froid et tu te disais plus vite tu rembourses ta dette plus tu pourras rentrer chez toi. Et puis, ce ton suppliant de la rose t'agacer un peu. Tu laissa un soupire s'échapper avant de lui répondre une nouvelle fois et de la même manière que tu avais décider de garder. Plus vite, je t'aide à réparer ce bras, plus vite je pourrais rentrer. Tu as de la chance que je dois cette foutue dette ! Tu diminuas d'un ton pour ta dernière phrase. Tu te demandais comme tu t'étais mis dans cette galère et du pourquoi ça t'arrive mais à quoi bon, tu n'auras certainement jamais ta réponse. Maintenant, tu te trouvais certainement devant Arwenn qui traînait la patte, un peu trop à ton goût et tu lui fis savoir en l'aboyant dessus une fois de plus. Ce petit jeu, si on peut dire, te laçait soit parce que c'était trop calme soit tu en avais pas la tête à ça. Tu l'ignorais toi-même. > Bon, tu me dis de me dépêcher mais si tu pressais toi aussi le pas ! Elle te donnait l'impression de ralentir à force de s’inquiéter pour son bras,ça t'énervait les gens qui faisaient de telles remarques alors qu'eux même ne l’exécutaient pas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Ven 11 Mai - 17:34


❝C
ertes tu lui avais un long laïus te répétant sans cesse, mais qu'il ne commence pas à te faire une quelconque remontrance, tu n'es pas dans ton meilleur jour, mais bon il devrait parfaitement le savoir, puisqu'il a les mains pleines de cambouis, le tient, ce qui est assez étrange, jamais ô grand jamais tu aurais pensé que ce genre de situation existé. Toi en train de te vider de toute énergie dans les escaliers et pour couronner le tout il est là en train de chauffer les esgourdes avec ses arguments, tout aussi répété et dépassé, ce genre de conversation ne mener à pas grand-chose, si bien que tu décidais de te taire pour ne pas en rond et qu'il te laisse en plan dans les escaliers en train d'agoniser pour que demain matin la concierge mal dégrossi e te retrouve « morte » et te jette dans les ordures ménagères pour que tu te retrouves deux courtes heures plus tard dans l'apocalypse qu'est l'extérieur du dôme, mais cette fois-ci tu ne sauras plus un militaire, mais un tas de ferraille sans aucune âme. Tu avanças d'un pas pour te retrouver seule, laissant ainsi un peu dans le vide, sans aucune aide et totalement bancale. « Plus vite, je t'aide à réparer ce bras, plus vite je pourrais rentrer. Tu as de la chance que je dois cette foutue dette ! » Gromelât-il contre toi, accélérant le pas te laissant ainsi à la traine si bien qu'il t'aboya une fois de plus « Bon, tu me dis de me dépêcher, mais si tu pressais toi aussi le pas ! » Dans un ordre froid et glacial, tandis que toi tu te retrouvais à la ramasse, tellement que ta blessure t'épuiser le peu d'énergie qui te restait.

Tu baissais la tête la laissant ainsi dandiner légèrement de droite à gauche et gauche à droite dans de petits mouvements nets et saccadés, tu soupiras une dernière fois en glissant au passage. « Oui, oui pardon de bientôt être hors service et donc d'être pas tellement en forme, mais bon on ne va pas contredire mademoiselle, sinon elle va être triste, aller finissons au plus vite j'en ai marre de jouer à ce jeu avec toi, je suis fatiguée.... » Lui parlas-tu franchement excédée et totalement dépassée par la situation, si bien que tu fis en sorte de garder le silence tout du long, lorsque vous montiez les escaliers, toi affaiblie porter par un pilier brun aux beaux yeux, qui porte le terrible nom de Leo et qui a tendance à être un homme on ne peut plus grincheux. Ainsi après une longue route sinueuse à travers des marches d'escalier peu solide vous arriviez en haut, tes yeux t'aveuglé de signaux de danger tous plus énervant les uns que les autres, ta blessure était directement relié à ton bulbe rachidien à cause d'un excellent système nerveux totalement fictif, si bien que tu hurlas de douleur, avant de mordre fortement ta lèvre en caoutchouc jusqu'à en laisser la trace de tes dents. « Le fils de pute ! Putain il ne m'a pas manqué l'enfoiré, meilleur tireur que ce que je pensais.... Si j'avais un corps humain je serais morte depuis une paye... » Constats-tu dans un murmure étouffé si bien que ceci en revenais à te parler à toi-même, tu relevas la tête pour regarder enfin le pallier du troisième étages tant attendu et tu montras d'un petit signe de la main la porte de ton appartement ainsi que tous les verrous qui y étaient attachés. « Tu vois la porte avec tous les verrous ? La clef se trouve au-dessus de la fenêtre au fond du couloir et puis les codes je vais les faire moi-même.... » Lui donnas-tu comme indication en expliquant le dit endroit d'un signe de la tête en direction de la fenêtre, avant de toi-même te déloger de son étreinte pour t'accoler au mur de ta porte et te laissant marcher. Ainsi tu t'appuyais de tout ton poids contre l'épais mur de béton, pour t'avancer lentement vers la porte de ton appartement.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Jeu 17 Mai - 18:12


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

> Je ne suis pas en état de refusé ton aide, tu voudrais peut-être que je te supplie . Je ne suis plus à ça près … Tu attendais les bras maintenant croisés n'attendant que le code soit mis. Il n'en fallut plus pour beaucoup de temps pour que le code soit fini. A ce moment là, tu te retournas pour refaire face à Arwenn voyant la porte déjà ouverte. Tu lui répondis par un soupire, d'abord, suivit de paroles dites plutôt calmement. L'heure de crier, de te prendre la tête encore une fois ne t'intéressait plus de part la fatigue qui commençait à se faire ressentir. Cela fait déjà quelques temps que ton sommeil était réduit. > Non, pour le moment, j'ai pas besoin de ça. Blasé, tu étais. Tu tenais le coup par ta volonté mais aussi par cette dette. Tu entras dans la demeure après que la rose soit entrée, tu t'installas comme chez toi. Tu déposas ton longue veste noir sur une chaise pour laisser apparaître une chemise blanche dont les deux boutons du haut étaient déboutonnés. Tu rebroussas tes manches pour te préparer mais aussi parce que tu n'aimais pas tant que ça d'avoir de longue manche te gênant dans tes mouvements. Tu suivais du regard la demoiselle qui s'affala sur un matelas. Tu l'écoutais maintenant. Elle t'expliquait tout ce qu'il fallait ayant certainement quelques doutes sur tes capacités. > Leo, dis-moi, est-ce que tu as déjà retiré une balle d’une épaule avec beaucoup de dégat ? Si oui, tu vas voir c’est exactement comme pour un vrai corps. Il faudrait d’abord nettoyer la plaie rapidement, mais tu devras le faire à sec. Ensuite tu vas devoir faire une sorte de transfusion avec l’huile, mais avant il faudra réparer un maximum de circuits et enfin recoudre avant de nettoyer parfaitement la plaie. Malheureusement, je n’ai pas de nanorobot, donc le nerf qui a été toucher devra attendre… Tu finissais de rebrousser tes manches avant d’enchaîner tout de suite ta réponse. > Pour les ustensiles, tu les trouveras dans les placards, le frigo et serais l’eau dans la salle de bain.

> Peut-être pas dans une épaule mais oui, ça m'est déjà arrivé de le faire. Je vois comment faire, ça n'a l'air pas plus compliqué. En attendant, retire ce qui peut venir gêner comme les vêtements. Tu dis ces mots en allant dans la salle de bain prenant assez d'eau pour désinfecter, puis tu vins à aller chercher cette huile et tu trouvais entre temps ce qu'il te faut pour faire une transfusion. Ça ne t'étonné pas vu ce qu'elle est. Tu revins assez vite, tu déposas tout près de la rose pour ne pas être pris par surprise car ces objets se trouvaient trop loin à ce moment. Ce serait frustrant. Quand tu revenus, Arwenn vint t'avertir de détails que tu te doutais. > Leo, il faut que je te prévienne, je ne serais pas capable de rester éveiller pendant l’opération, ça sera une interface holographique qui te dictera quoi faire et lorsque tu auras fini il faut me rebrancher sur la machine devant moi, en branchant les deux câbles au niveau de ma nuque… Tu étais près d'un petit meuble à ce moment là pour déposer la bassine d'eau. Tu tournas la tête pour voir une rose ayant sa main encore sur sa blessure. Tu avais aussi disposer de quoi couper dans cette fausse chaire, de quoi faire une simple piqûre. Tu reculas d'un pas pour faire fasse à elle? Tu te préparais à nettoyer d'abord la blessure avec l'eau avec l'aide d'un tissu. Pour, je ne sais combien de fois, il soupira. > Oui, oui ! Je suivrais les consignes alors dépêche qu'on comme sinon je vais avoir un mort sous les bras. Tu n'as jamais été rassurant, tu ne le voulais ps et tu ne le seras peut-être jamais. Tu te mis sur le côté pour commençait déjà à désinfecter. Malgré qu'elle ne t'ai pas dit qu'elle soit tout à fait prête.





Dernière édition par Leo McLeay le Ven 18 Mai - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Jeu 17 Mai - 19:15


❝T
u commençais à devenir l’ombre de toi-même, sans aucun avenir si tu n’étais pas rapidement réparé. Comme une vulgaire machine qui est en train de rendre l’âme. Tu venais de lui donner deux ou trois instructions pour ouvrir la porte de ta garçonnière, certes, tu n’avais pas totalement menti, mais lorsqu’il avait le dos tourné tu en profitais pour regarder l’étendue des dégâts et lorsque tu vis tous tes câbles arcs hachés et déchiquetés, tu savais quel serait au mieux le résultat de l’opération de fortune, un bras mou et mort qui ne serait pas bougé tout seul et au pire ça sera la « mort ». Lorsqu’il revient de la fenêtre vers toi, il avait la clef dans la main et il la mit dans la serrure, attendant patiemment que tu composes le code. C’est ce que tu fis sur le boitier digital qui était intégré et qui dénotait avec le reste de l’immeuble vétuste. « Je sens que tu vas encore rejeter mon aide. » Te dit-il d’un ton ironique et blasé en ayant le dos tourné pour ne pas voir le code, ce qui était un peu le cadet de tes soucis en ce moment. « Je ne suis pas en état de refusé ton aide, tu voudrais peut-être que je te supplie . Je ne suis plus à ça près… » Lâchas-tu sincèrement dans un soupire en posant ta tête contre le mur.

Alors, que le dernier chiffre du code numérique venait d’être tapé, la porte s’ouvrit toute seule automatiquement, laissant entre à percevoir une pièce pratiquement vide, avec un vieux lit d’une place grinçant, ta machine qui te permettait de te recharger, un frigo rempli d’huile en tous genres pour ton corps, une plaque de cuisson, un placard rempli de birc à brac et une table et deux chaises en teck et pour finir une porte amenant vers une salle de bain vétuste. À part ça la pièce était vide, sans aucun effet personnel. « J'attends plus que toi. » T’informa-t-il en restant sur le seuil de la porte. « Oui, j’espère que tu y arriveras… » T’avouas-tu à toi-même dans un soupire. Avec le peu de force que tu avais, tu mis ta main sur ta blessure et tu avanças lentement en titubant jusqu’à ton lit. Cognant au passage contre une vulgaire chaise qui te paraissait beaucoup trop lourde pour ce qu'elle était tu faillis tomber le nez en avant, mais tu ne sais comment tu arrivas à te redresser pour finit par te choir lourdement sur le matelas, laissant les ressorts faire un bruit sourd et pesant, te laissant peser de ton poids, tu te laissais lentement accoler au mur. « Leo, dis-moi, est-ce que tu as déjà retiré une balle d’une épaule avec beaucoup de dégat ? Si oui, tu vas voir c’est exactement comme pour un vrai corps. Il faudrait d’abord nettoyer la plaie rapidement, mais tu devras le faire à sec. Ensuite tu vas devoir faire une sorte de transfusion avec l’huile, mais avant il faudra réparer un maximum de circuits et enfin recoudre avant de nettoyer parfaitement la plaie. Malheureusement, je n’ai pas de nanorobot, donc le nerf qui a été toucher devra attendre… » Lui expliquas-tu, en te redressant un peu plus sur le lit pour te permettre d’être dans une meilleure position pour l’opération. « Pour les ustensiles, tu les trouveras dans les placards, le frigo et serais l’eau dans la salle de bain. » Continuas-tu de l’informer en déchirant le haut de ton vêtement de ta main valide pour permettre d’avoir une meilleure vue sur la blessure. Tu sentais que tes forces te manquaient cruellement, si bien que tu allais devoir laisser quelqu’un d’autre pour donner les instructions à ta place. « Leo, il faut que je te prévienne, je ne serais pas capable de rester éveiller pendant l’opération, ça sera une interface holographique qui te dictera quoi faire et lorsque tu auras fini il faut me rebrancher sur la machine devant moi, en branchant les deux câbles au niveau de ma nuque… » Lui expliquas-tu lorsque le jeune homme s’approcha de toi, tu étais prête à lancer automatiquement l’interface lorsqu’il était prêt pour sombrer dans une pseudo-mort.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Ven 18 Mai - 17:19


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

> Je ne suis pas en état de refusé ton aide, tu voudrais peut-être que je te supplie . Je ne suis plus à ça près … Tu attendais les bras maintenant croisés n'attendant que le code soit mis. Il n'en fallut plus pour beaucoup de temps pour que le code soit fini. A ce moment là, tu te retournas pour refaire face à Arwenn voyant la porte déjà ouverte. Tu lui répondis par un soupire, d'abord, suivit de paroles dites plutôt calmement. L'heure de crier, de te prendre la tête encore une fois ne t'intéressait plus de part la fatigue qui commençait à se faire ressentir. Cela fait déjà quelques temps que ton sommeil était réduit. > Non, pour le moment, j'ai pas besoin de ça. Blasé, tu étais. Tu tenais le coup par ta volonté mais aussi par cette dette. Tu entras dans la demeure après que la rose soit entrée, tu t'installas comme chez toi. Tu déposas ton longue veste noir sur une chaise pour laisser apparaître une chemise blanche dont les deux boutons du haut étaient déboutonnés. Tu rebroussas tes manches pour te préparer mais aussi parce que tu n'aimais pas tant que ça d'avoir de longue manche te gênant dans tes mouvements. Tu suivais du regard la demoiselle qui s'affala sur un matelas. Tu l'écoutais maintenant. Elle t'expliquait tout ce qu'il fallait ayant certainement quelques doutes sur tes capacités. > Leo, dis-moi, est-ce que tu as déjà retiré une balle d’une épaule avec beaucoup de dégat ? Si oui, tu vas voir c’est exactement comme pour un vrai corps. Il faudrait d’abord nettoyer la plaie rapidement, mais tu devras le faire à sec. Ensuite tu vas devoir faire une sorte de transfusion avec l’huile, mais avant il faudra réparer un maximum de circuits et enfin recoudre avant de nettoyer parfaitement la plaie. Malheureusement, je n’ai pas de nanorobot, donc le nerf qui a été toucher devra attendre… Tu finissais de rebrousser tes manches avant d’enchaîner tout de suite ta réponse. > Pour les ustensiles, tu les trouveras dans les placards, le frigo et serais l’eau dans la salle de bain.

> Peut-être pas dans une épaule mais oui, ça m'est déjà arrivé de le faire. Je vois comment faire, ça n'a l'air pas plus compliqué. En attendant, retire ce qui peut venir gêner comme les vêtements. Tu dis ces mots en allant dans la salle de bain prenant assez d'eau pour désinfecter, puis tu vins à aller chercher cette huile et tu trouvais entre temps ce qu'il te faut pour faire une transfusion. Ça ne t'étonné pas vu ce qu'elle est. Tu revins assez vite, tu déposas tout près de la rose pour ne pas être pris par surprise car ces objets se trouvaient trop loin à ce moment. Ce serait frustrant. Quand tu revenus, Arwenn vint t'avertir de détails que tu te doutais. > Leo, il faut que je te prévienne, je ne serais pas capable de rester éveiller pendant l’opération, ça sera une interface holographique qui te dictera quoi faire et lorsque tu auras fini il faut me rebrancher sur la machine devant moi, en branchant les deux câbles au niveau de ma nuque… Tu étais près d'un petit meuble à ce moment là pour déposer la bassine d'eau. Tu tournas la tête pour voir une rose ayant sa main encore sur sa blessure. Tu avais aussi disposer de quoi couper dans cette fausse chaire, de quoi faire une simple piqûre. Tu reculas d'un pas pour faire fasse à elle? Tu te préparais à nettoyer d'abord la blessure avec l'eau avec l'aide d'un tissu. Pour, je ne sais combien de fois, il soupira. > Oui, oui ! Je suivrais les consignes alors dépêche qu'on comme sinon je vais avoir un mort sous les bras. Tu n'as jamais été rassurant, tu ne le voulais ps et tu ne le seras peut-être jamais. Tu te mis sur le côté pour commençait déjà à désinfecter. Malgré qu'elle ne t'ai pas dit qu'elle soit tout à fait prête.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Ven 18 Mai - 18:22


❝T
u avais décris en gros ce que Leo allait devoir faire comme action, mais tu n’avais pas donné plus de détails. Alors, que tu lui donnais les dernières instructions sur la fin de l’opération, le jeune homme se postait devant et s’activa rapidement à désinfecter la plaie. « Oui, oui ! Je suivrais les consignes alors dépêchées qu'ont comme sinon je vais avoir un mort sous les bras. » S’emportait-il assez rapidement en s’activant un peu plus sur sa tâche, les yeux rivés sur la blessure. « Merci. » Lâchas-tu simplement en posant ta main sur celle de Leo avant d’activer ton dispositif holographique. « Système holographique, activé. Taux de charge 70%. Recherche du dossier mécanisation 2.57. Alpha 7 en cours. Mots clefs recherchés : Réparation, cours circuit. Estimation des dégâts 89%s du synthème supérieur droit touché, partie humaine en partie touché, partie robotique hors-service. Estimation du temps de charge 27 minutes et 58 secondes avant la mort du cerveau humain. Système mise en marche. » Commença à indiquer la machine qui sommeiller dans ta tête, te laissant sombrer dans une sorte de sommeil artificiel, mais pourtant tes yeux restés ouverts pour laisser passer une image holographique.

Une forte lumière s’échappa de tes yeux pour matérialiser dans la pièce une forme humaine représentant un quelconque homme portant une tenue d’un scientifique. Ne cherchant pas à se présenter ou autres et dans une posture droite et infaible. Ainsi l’interface holographique venait d’être mise en place et allait réparer la méchante blessure. L’homme à la fine combinaison blanche, regarder l’intérieur de la pièce avant de s’approcher du duo qui était sur le lit, jetant un long regard sur la blessure. « Épiderme de synthèse touché, première couche de muscle artificiel détruit, os de substitution en acier trempé percé, circuit de ravitaillement percé et circuit de mouvance désoudé. » Récita l’homme en combinaison blanche en regardant le jeune homme brun. « Première étape de l’opération. Nettoyage de la plaie à sec et drainage de l’huile de substitution dans le circuit de substitution pour permettre un travail à sec. Vous allez devoir prendre un tuyau en plastique identique de la taille de l’ouverture et laisser le liquide s’écouler, pour laisser le niveau du récipient à mi-niveau pour éviter de travailler totalement à sec et de faire griller les circuits. » Expliquait l'image irréelle de l’homme à la combinaison blanche, en prenant le temps de montrer dans sa propre bulle les images en question. Ainsi sur un mannequin sans visage on voyait une sorte d’explication sur la marche à faire en images. Montrant le matériel à utiliser ainsi que l’endroit où il devait être appliqué. « L’explication visuelle tournera en boucle jusqu'à ce le mot : Suivant soit prononcé à haute voix et distinctement par l’opérant, avant de passer à la seconde étape de l’opération la mise sous tension du membre. » Informa une nouvelle fois l’interface holographique, laissant disaparaitre l’homme au visage quelconque et à la fine combinaison blanche des scientifiques pour montrer à la place l'explication visuelle sur le mannequin holographique sur la marche à suivre lors de la première étape de l'opération.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Mer 20 Juin - 11:54


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

Tu te préparais laissant maintenant le reste à Arwenn. Temps qu'elle n'avait pas programmé son automatisme tu restais bloqué avec tes outils de fortune. Un remerciement en plus d'une voix plus robotisé retentissait dans la pièce. « Système holographique, activé. Taux de charge 70%. Recherche du dossier mécanisation 2.57. Alpha 7 en cours. Mots clefs recherchés : Réparation, cours circuit. Estimation des dégâts 89%s du synthème supérieur droit touché, partie humaine en partie touché, partie robotique hors-service. Estimation du temps de charge 27 minutes et 58 secondes avant la mort du cerveau humain. Système mise en marche. » Alors que tu retroussais tes manches, les attachant pour être sûr de ne pas être gêné et vérifiant une millième fois que rien te manquait sur ton plan de travail minuscule. Le travail de ces enflures sur un être humain te répugnait, te dégoutait et tu méprisais encore plus ces militaires. Une fois certain, tu regardais faire la rose gardant les yeux ouvert mais à ta première vue, tu en jugeas de part la lumière et l'image holographique qu'elle était bien endormi, si on peut dire. Étrangement, un homme en combinaison blanche, un scientifique surement, apparut à côté de vous deux prenant malgré le côté artificiel un air examinant cette blessure. L'homme prit la parole pour répéter ce qui était déjà dit. « Épiderme de synthèse touché, première couche de muscle artificiel détruit, os de substitution en acier trempé percé, circuit de ravitaillement percé et circuit de mouvance dessoudé. » enchaînant déjà une première étape. « Première étape de l’opération. Nettoyage de la plaie à sec et drainage de l’huile de substitution dans le circuit de substitution pour permettre un travail à sec. Vous allez devoir prendre un tuyau en plastique identique de la taille de l’ouverture et laisser le liquide s’écouler, pour laisser le niveau du récipient à mi-niveau pour éviter de travailler totalement à sec et de faire griller les circuits. »

Tu pris le bout de tissu à côté de la bassine d'eau qui te permettra de nettoyer cette plaie dans un premier temps restant appliqué sur tes gestes sans pour autant être effrayé d'appuyé ou de pas oser de faire un tel geste comme certaine personne effrayé par la simple vue de sang ou d'une simple grosse blessure. Tu regardais sur la table basse pour prendre ce tuyau. Il n'était pas plus gros que la blessure ni de la même taille mais juste plus petite mais de très peu ce qui devait suffire. Tu le passas d'abord sous l'eau de la bassine pour retiré les quelques bactéries qui pourrait infecter à nouveau cette plaie, tu l'essuyas et tu le pénétras un peu dans le peau pour ensuite prendre l'huile que tu glissas à l'intérieur pour ne pas être à sec comme tu entendais dire par ce cher scientifique. Cependant comme le message l'indiquait : « L’explication visuelle tournera en boucle jusqu'à ce le mot : Suivant soit prononcé à haute voix et distinctement par l’opérant, avant de passer à la seconde étape de l’opération la mise sous tension du membre. » La première étape reprit du début comme l'explication finit, ce qui t'énervait plus qu'autre chose.

Certes elle était facile mais n'est-ce pas plus stressant ? Un » Putain ! sortit de ta bouche mais une fois à mi-niveau, tu déposas cette bouteille d'huile sur la petite table criant - si on peut appeler ça crier - de ta voix ce mot qui te permettait enfin de plus entendre ce même message et passer une autre étape. Plus tu cela avançait, plus tu te disais que tu allais t'en sortir et pouvoir retourner à tes affaires. » Suivant ! Tu fis quelque murmure qui t'étais t'adresser. Oui ça t'arrive de parler seul mais vu que tu n'as personne sur qui te défouler, tu n'as pas d'autre choix. Tu es quelqu'un d'expressif et de direct.
» Shit ! Depuis que j'l'ai rencontré. Les emmerdes s'accumulent !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Mer 20 Juin - 13:48


❝A
insi le programme de réparation tourné toujours en boucle, attendant patiemment le mot-clef qui ferait passer l’homme à la blouse blanche qui donnait les explications vers l’étape deux et encore après la troisième et enfin le branchement à la machine pour que le corps d’acier et le cerveau humain d’Arwenn ne meurent pas, même si son bras ne retrouverait pas comme ça sa mobilité. « Putain ! » Lâcha Leo, ce qui fit réagir l’hologramme, le faisant avancer vers le corps inerte du cyborg, passant devant l’écran qui laissait défiler les images sans chercher à comprendre s’il gênait ou non. « Commande inconnue. Veuillez répéter. » Répondit le programme informatique à travers la voix du scientifique holographique, avant de se reculer et de laisser Leo, reprendre sa mission, effectuant parfaitement les instructions qui avaient été donné aux parts avant. « Suivant ! » Cria ensuite rapidement Leo, qui devait être très certainement à cran, mais laissant ainsi à nouveau le scientifique à la blouse blanche se rapprocher vers le lieu de l’opération non stérile et vérifier le travail qui venait d’être fait. « Étape suivante. Mise sous tension. » Déclara la voix mécanique de l’hologramme avant de reprendre, mais avant d’être interrompu. « Shit ! Depuis que je 'ai rencontré. Les emmerdes s'accumulent ! » Râla le jeune homme qui soignait le corps mécanique inerte, avant que l’hologramme répond à nouveau, en expliquant qu’il ne connaissait pas la commande qui venait d’être émise, reprenant ainsi là où il s’était arrêté. « Mise sous tension. La seconde étape de l’opération consiste à reconnaitre les connexions défectueuses, des détachés, les remplacer et les remettre sous tension. En revanche, il faut rebrancher les fils en suivant un ordre précis. D’abord les jaunes, ensuite les bleus et enfin les noirs. Les fils défectueux sont reconnaissables, si leur gaine est dénudée, les fils arrachés ou si les points de soudure sont endommagés. » Expliqua le scientifique, les mains dans les poches, incapable de faire quoique se soit de plus.

Si bien que l’homme se replaçait derrière l’écran holographique, qui était devenu noir, grisaillant quelque peu. « Une vidéo explicative sera transmise tout du long, jusqu’à ce que la commande suivante soit exprimée. » Expliqua à nouveau le scientifique qui montrait d’un petit geste de la main vers l’écran qui défilait des images et des vidéos explicatives sur la reconnaissance des fils, le changement de ces derniers et enfin la remise en service. « Pour vérifier que les fils ont été correctement mit en place vous pouvez actionner l’articulation, grâce à une petite encoche qui se trouve à l’extrémité de l’épaule. Tiré vers le bas la manivelle pour voir si le bras bouge, s’il reste statique, l’opération a échoué et l’affectation des points vitaux est certaine. Lorsque cette simulation sera terminée, dite suivant pour arrivé à l’étape trois. » Donna comme explications plus pratiques le scientifique en blouse blanche, avant de se retirer dans un coin, devenant presque totalement transparent, pour permettre à la machine d’économiser la moindre parcelle d’énergie. Si bien que pendant quelques minutes aucun problème ne se fit entendre jusqu’à ce qu’une alarme provenant de la machine elle-même se mette à retentir, résonnant presque dans toute la petite pièce de la garçonnière d’Arwenn. « Plus assez d’énergie pour continuer le programme holographique, explication rapide de l’étape trois, remplacement de l’huile et refermer la plaie. Et rebrancher la machine. » Expliqua rapidement l’hologramme presque transparent, qui était en train de disparaitre, mais en donnant toutes les instructions nécessaires à Leo pour qu’il puisse continuer sa tâche fastidieuse. En espèrent que le corps d’Arwenn survive.






Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Jeu 21 Juin - 9:27


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

« Commande inconnue. Veuillez répéter. » J'vais t'en foutre des commandes erronés. Voila ce qui te passa par la tête à ce moment là. Mais tu passas vite l'éponge, quand il annonça l'étape suivante. Attendant cette explication tu regardais de long en large le corps d'Arwenn pour ensuite reposer ton regard sur le scientifique. « Étape suivante. Mise sous tension. La seconde étape de l’opération consiste à reconnaitre les connexions défectueuses, des détachés, les remplacer et les remettre sous tension. En revanche, il faut rebrancher les fils en suivant un ordre précis. D’abord les jaunes, ensuite les bleus et enfin les noirs. Les fils défectueux sont reconnaissables, si leur gaine est dénudée, les fils arrachés ou si les points de soudure sont endommagés. » Tu pris les objets similaires qui s'affichaient sur l'explication visuelle qui se mit en route une fois faite. Tu n'étais pas maladroit, et encore heureux mais tu n'es pas doué non plus pour ce genre de chose. « Une vidéo explicative sera transmise tout du long, jusqu’à ce que la commande suivante soit exprimée. ». Tu avais le juste milieu. Que serais-tu aujourd'hui si tu n'avais pas rencontré Lewis et que tu n'avais pas perdu ta mère à cause de ce petit détail. Remettre la faute sur Lew' te semble invraisemblable, il t'a sauvé la vie, t'as élevé comme si tu étais son fils mais tu tu te l'es déjà dit. Peut-être qu'à l'heure actuel, tu aurais réalisé la vocation que tu désirais petit ou peut-être aurait-tu fini avec ces misérable militaire?

Tu revenais à ces fils dont comme montré et dit, tu remplaças ce premier fil jaune. Il y en avait deux contrairement aux bleus qui était le seul endommagé. Le noir. Celui qui t ^osa un problème car si tu tremblais t'aurais certainement tout fait capoté et donc en quelques sortes, tué ce robot. Pas que tu l'auras sur la conscience mais ..... vive tes remboursements de dette. Tu réussis. Tu ignorais par contre combien de temps ça faisait que tu te trouvais dans cette maison et sur la réparation du corps. C'était long dans tout les cas. « Pour vérifier que les fils ont été correctement mit en place vous pouvez actionner l’articulation, grâce à une petite encoche qui se trouve à l’extrémité de l’épaule. Tiré vers le bas la manivelle pour voir si le bras bouge, s’il reste statique, l’opération a échoué et l’affectation des points vitaux est certaine. Lorsque cette simulation sera terminée, dite suivant pour arrivé à l’étape trois. »

Tu finissais de remplaçais puis tu testas. Cela marchait. D'abord les doigts bougeaient puis le bras entier. Un soupire de soulagement te vint. Alors que tu te disais que tu pourrais soufflé deux secondes, l'homme en blouse blanche te pressa en annonçant : « Plus assez d’énergie pour continuer le programme holographique, explication rapide de l’étape trois, remplacement de l’huile et refermer la plaie. Et rebrancher la machine. »

» Shit ! Encore remplacer cette huile ?! Bien heureux de ne pas être scientifique. Et dire, c'est ce que tu voulais être il y a une vingtaine d'année. Comme dit, tu remplaças cette huile et pour refermer cette peau, tu te servais des dons de vieille que t'avais appris ta voisine de l'époque. Tu sortais une aiguille et le fil pour faire des noeuds. ça t'avais pris 5 bonnes minutes de plus en plus des dix autres pour réussir à brancher ce corps. Pour savoir si ça marchait mais tu supposais qu'il faudrait attendre un certain temps, voir la nuit pour qu'elle se réveille ? Dans tout les cas, tu es coincé ici. Sortir maintenant avec le risque es militaires surveillent le coin ... Ce n'est pas recommandé sauf si cette personne aime souffrir et être enfermer. tu allas t’asseoir sur les grandes chaises t'affalant sur le dossier Que faire maintenant ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Jeu 21 Juin - 18:46

Ainsi le jeune homme qui était en train de réparer la vulgaire machine que tu étais venait a priori de finir de changer les fils ressentis-tu lorsqu’il actionna la petite manivelle qui se situer au niveau de ton épaule, mais ce n’était pas comme lorsque tu étais entière et de ce fait tu savais parfaitement que tu n’étais plus totalement rattaché à ce membre lourd, après tout, avais-tu encore une âme, tu n’étais plus qu’un vulgaire cerveau rattaché à l’aide de terminaison nerveuse et rien de plus, tu n’étais qu’un pantin aux mains des militaires, tu sais même pas si ce qu’il t’avait raconté sur ton passé était vraiment vrai ou bien si c’était une histoire montée de toutes pièces, c’était pour ça que tu avais désobéi aux ordres de ton chef et que tu avais rencontré ce drôle de personnage, ainsi tu ne sais pas comment ton général réagirait suite à ta rébellion contre les tiens, tu risquerais même la mort, mais pour toi ça serait une délivrance. Après tout, pourquoi as-tu reçu un corps entièrement mécanisé, alors que tu avais eu la chance de voir ton vieux corps une fois avant qu’il ne se fasse brûler dans un grand four, il y avait encore des parties que tu aurais pu conserver, mais non il avait tout brulé, même la peau de ton visage qui se trouver encore sur toi, mais il aurait pu encore te transplanter ton cerveau dans un corps mort ou bien utilisé leur nanotechnologie, mais non. Alors, tu faisais avec, mais pourtant tu étais là, dans une salle état ne pouvant plus être réactif, mais serais juste un pantin. Avais-tu donc encore une âme ? Ainsi dans ta conscience noire et vide tu entendis un écho.
« Shit ! Encore remplacer cette huile ! »
Résonnèrent lentement dans ta tête ses mots qui disparaissent bien rapidement, avant d’entendre une alarme, alors c’était bientôt la fin.
Triste mort pensas-tu avant de ne plus rien ressentir.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« Arwenn tu vas à gauche et Franck à droite, c’est bien compris . Il faut que l’on extermine ces saloperies ! Pas de quartier ! »
Ordonna un homme portant un trille noir, sans visage portant un masque à gaz.
« Oui chef ! »
Répondis-tu en choeur avec l’homme qui se nommait Franck à tes côtés à travers un masque à gaz.
Ainsi écoutant les ordres de ton chef sans visage tu sortis du vieux bâtiment en ruine qui te caché à merveille pour courir vers ta gauche à toute vitesse, alourdis par un équipement qui pesait lourd, ainsi suivant tour à tour tes équipés et le groupe de gens qui ne t’avait pas encore vu. Tu devais tuer ces gens qui avaient trahi le dôme et qui avaient volé du vieil équipement militaire afin de mener une rébellion contre Genesis, tel était ta mission en tant que militaire.
Ainsi tu profitais de courir encore plus loin, profitant d’être couverte par les vieux bâtiments en ruine, jusqu’à ce qu’une tire retentie dans l’air, le petit groupe que tu devais prendre en chasse venait de se dissiper lorsque l’un d’entre eux se retrouva sur le sol, la tête complètement exploser par une balle de ton camp, tirer très certainement par un certain Franck. Ainsi dès lors tu te mis en position et tu tiras dans le tas, frappant parfois en plein fouet les opposant et tirant trop souvent dans le vide, c’était ça le problème, à l’entrainement tu tirais sur une cible en papier statique ou bien à l’aide d’une salle holographique, mais ce n’était pas comme en situation réelle, ainsi tu ne savais pas ce que ça faisait de tirer sur un homme et de le voir mort étendu à terre. Malheureusement, à causer ton inexpérience tu sortis de ta cachette pour tuer le dernier sauvage qui avait pris la fuite, le pourchassant, jusqu’à ce que tu lui tires dessus dans le dos. Ainsi le corps à moitié mort venait de tomber sur le sol et sans faire attention, tu lui tournas le dos pour rejoindre ton équipage, mais dans son dernier souffle de vie le futur mort tira vers toi avec son arme et te toucha de plein fouet dans le flanc. Ainsi tu venais d’être touché, te laissant tomber sur le sol, tu crachas un peu de sang et tu étais terrorisé par ce sang qui coulait de ton corps, mais pour ton propre survis-tu te retourna vivement et tu retiras sur le mort, une balle dans la tête, avant de te laisser tomber sur le sol.
Pourtant comme tu l’avais appris à l’École militaire, tu te fis toi-même Les Premiers soin fort peu utile pour tout dire, puisque si un organe vital avait été touché c’était ta fin, mais tu les fits quand même, là étandu sur le sol rouge et poussièrieur. Ainsi dès lors que tu avais fini, tu essayas tant bien que mal de te lever, pour rejoindre l’écouta, marchant avec un grand boitement et t’aidant parfois des vieilles ruines pour prendre ton appui, ainsi tu marchas plus longtemps que tu l’avais cru pour voir le corps mort de ton chef et de ton coéquipier, une balle venant de leur dos, ainsi il avait été pris à leur propre piège, mais tu ne voyais toujours pas leur visage, comme si c’était irréel. Alors, tu ne savais pas quoi faire, jusqu’à ce que tu entendes un bruit dans ton dos, te retournant vivement tu vis juste une ombre qui partait de ce lieu de carnages remplis de cadavre, mais dans un coup de folie et de rage tu te mis à sa poursuite, trottinant très lentement vers sa présence afin de continuer le carnage. Portant ta main sur ta blessure, tu respirais assez mal en faisant cet exercice physique de fortune. Jusqu’à ce que tu arrives à un détour d’une vieille route de l’ancienne ville de Londres, mais elle était vide, sans aucune vie, cette ombre avait réussi à te semer.
« Arwenn… »
Entendis-tu dans une plainte qui venait de ton dos.
« Qui va là ! »
Crias-tu d’une voix sèche en te tenant plus fortement ta blessure.
Si bien que tu tournas sur toi-même pour faire face à la personne qui t’avait appelé et là à ta plus grande surprise, tu vis quelqu’un que tu connaissais bien, enfin en apparence, mais tu n’arrivais pas à mettre un nom dessus, mais tu voyais un visage qui ressemblait presque trait pour trait au tien, mais au masculin.
« Mais, mais… Tu étais mort ! J’ai même vu ton cadavre ! Alors… »
Te pleignis-tu.
« Chut, il ne faut pas qu’il t’entende ! »
Répliqua le jeune homme, en mettant son index sur la bouche pour faire le signe de silence.
Sans t’en rendre compte tu fis ce qu’il te dit et tu te taissais, mais te sentant pousser des ailes dans le dos, tu t’avanças lentement vers cette personne qui te faisait chaud au cœur, ainsi à petits pas tu te rapprochas de lui, mais à moment donné tu entendis une clique venant du sol, un mauvais présage. Baissant les yeux tu vis une sphère noire, une chose qui t’était bien connue et qui t’apporterait le malheur, alors que ton visage se déformer par une certaine peur, la personne qui était devant toi s’approcha pour essayer de t’aider en vain, mais tu tendis ta main devant toi, sans bouger tes jambes, pour lui faire comprendre qu’il ne devait pas faire un pas de plus.
« Cours et sauve ta vie ! »
Hurlas-tu de toutes tes forces, risquant ainsi de te faire remarquer.
Si bien que le jeune homme qui t’était tellement familier, mais que tu n’avais pas revu depuis fort longtemps disparu dans l’ombre à contre cœur, te laissant ainsi souffler, pleine d’espoir et te laissant pleurer de joie, te rendant les regards brumeux.
« Trouvée salope ! »
Geulas une voix rauque comme la pierre dans ton dos.
Pourtant tu ne te tournas pas et tu souries.
« Vas-tu oser de me tirer dans le dos ? »
Parlas-tu d’une voix forte, avant de faiblir sur tes jambes tremblantes et crachant du sang dans une toux?
« Oh oui je vais me gêner ! Après, tout toi et les tiens vous ne vous gêner pas pour en faire de même ! »
Répliqua-t-il en colère.
« Bien dans ce cas-là ne te gêne pas. »
Lâchas-tu lentement dans un sourire ensanglanté qu’il ne voyait pas.
« Arrêter chef ! Tout, mais pas elle ! »
Entendis-tu une voix venir de devant toi.
Ainsi le jeune homme auquel tu avais sommé de partir était revenu, suppliant ce qui était a priori son chef.
« Casse-toi ! »
Crias-tu à l’unisson avec l’homme qui se trouvait derrière toi.
« Ahahah ! Elle a bien raison la salope ! Pas totalement folle cette fille ! Alors, mon petit est-ce que tu vas regarder cette fille mourir ou bien vas-tu prendre tes jambes à ton cou ? »
Sommait l’homme dans ton dos, avec un air de défi dans la voix.
« Ferme là enfoiré ! »
Geulas-tu à ton tour.
« Arwenn… Ne lui fait pas de mal ! »
Suppliait la personne qui te ressemblait presque traits pour traits en se laissant tomber sur le sol.
Crachant à nouveau du sang, tu faillis tomber sur tes pieds, mais inextrémise tu réussis à rester sur tes jambes pour ne pas blesser le jeune homme auquel tu tenais énormément, ainsi pleine de rage, tu plantas tes ongles dans ta blessure, te laissant hurler de douleur.
« Sale merde, je t’ai dit de te casser de là ! Vas-tu écouter, merde ! »
Râlas-tu envers cette personne qui t’étais cher, lâchant un sourire sarcastique.
Ainsi baissant la tête et gardant le silence, il fit demi-tour et réparti dans les ruines, laissant dès lors à l’homme qui était dans ton dos de te mettre dans sa ligne de tir.
« Jamais je n'aurais cru ça… »
Te murmuras-tu à toi-même en laissant du sang couler de ton sourire et laissant des larmes se mélangeant à ton propre sang.
Ainsi dès lors, l’homme qui se trouvait dans ton dos te tira dessus, laissant la balle se loger près de ton cœur, laissant ton corps tomber sur le sol et quitter la mine qui se trouvait sous ton pied, laissant une grande détonation résonner dès les airs et te projetant dans le vide et t’arrachant en même temps deux de tes membres, te laissant une longue agonie toute seul, dans des cris de douleur qui se tuent rapidement, laissant seulement ton meurtrier rire de ton triste sort.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


« ALEXANDRRRRE ! »
Hurlas-tu dans un cri déchirant et plein de douleur.
Te poussant en avant, comme si tu venais de te réveiller, laissant transparaître dans ta tête un souffle allant et sans failles, alors que ta poitrine ne se soulever pas. Sans t’en rendre compte, tu te fis retenir violemment en arrière, ainsi tu essayas de soulever ta main pour la passer derrière ta nuque, mais elle ne bougea pas, alors résigner tu utilisas l’autre pour chercher ce qui te retenait, alors tu sentis deux électrodes bien implantés ta nuque et sans savoir pourquoi tu soupiras de joie.
« Où, où je suis, qu’est-ce qui s'est passé, pourquoi je me souviens pas… Qu’est-ce que c’est que tout ça… »
Te parlas-tu à toi-même.
Dès lors tu jetas un coup d’œil circulaire dans toute la pièce à la recherche d’une personne, qui que se soit pouvant t’aider à te rappeler ce qui s'était passé, alors que d’un coup des flashs blacks te revient à la mémoire, t’obligeant à te tenir la tête et te laissant écrouler sur le sol, toujours retenu par ces drôles de fils qui te transperssaît la nuque.
« Alexandre… »
Murmuras-tu à toi-même.
Te tenant la tête et la dandinant, laissant ce qui était une larme, couler le long de ta joue, alors tu t’essuyas vivement cette chose vicieuse qui t’empêchait de voir et tu mis à regarder cette chose qui était visqueuse.
« De l’huile ? »
Lâchas-tu intriguée.





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Ven 13 Juil - 13:20


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

Assis sur cette chaise, tu étais. Les bras croisés sur la table, ton menton déposé dessus et les paupière s'alourdissant de seconde en seconde. Après un simple dernier soupire, tu rejoins les bras de Morphée. Pour combien de temps, ça dieu seule le sait. Faut il qu'il y en est dans ce dôme. Si oui, pourquoi te fait-il si malchanceux, si triste et ... Si seul. Personne peut le savoir. Les optimistes ou philosophe te diront que c'est le destin, d'autres te diront que c'est le hasard qui fait bien les choses. Pourtant est-ce si bien de perdre des êtres chers ? Est-ce la seule voie pour arriver à un but dont tu ne connais pas réellement les références ? Ou tout simplement, une source sûr de tes actes. Si cette vie n'était qu'un rêve, tu ne voudrais qu'une chose : Te réveiller. Peut-être es-tu déjà mort, en fait ou peut-être que la vie est donné simplement en rêve.Peut-être tu n'es qu'une marionnette parmi tant d'autre dirigé par simplement une personne ou cette personne écrit telle simplement l'histoire dont elle rêve ... Le rêve ne sera que éphémère comme pour chaque homme qu'il soit réel ou fictif. On finit tous par mourir un jour définitivement.

Tu ignorais combien temps que tu étais plongé dans tes rêves comme tu ignorais que tu étais dedans. Pourtant tu t'en plainerais certainement pas car les bras de Morphée avait laissé place à un doux visage banc bordé par de long cheveux brun attaché par un espèce d'élastique en bas des mèches. Des lèvres ni trop rouge ni trop rose. Cette jeune femme répondait au simple nom de : " Maman ". Ce jour-là était un jour différent, elle avait réussi à avoir quelques jours de congé malgré son travail pour tout simplement passer un moment avec toi, son fils qui était un enfant à problème. Toujours ramener par la police ou bien tu rentrais recouvert de blessure mais pas cette date là. Tu étais, pour une fois, resté tranquille dans ce qu'il fut jadis, ta maison, ton chez toi. Étrangement, tu étais assis de la même façon qu'au moment où tu t'es endormi, à la différence, tu étais très bien réveillé et tu observais juste ses gestes. Elle préparait un repas. Lequel, tu ne sais plus vraiment et ce n'était pas là, le plus important. Sa présence te suffisait pour redonner le sourire.

ça n'avait presque aucun sens aujourd'hui mais tu ne voulais pas quitter ce souvenir. Soudainement, un bruit d'assis, se fit retentir cassant l'ambiance alors que tu voyais ta mère s'éloigner de plus en plus alors que tu te redressais pour accourir vers elle, tu venais ouvrir les yeux en sursaut de un par ce rêve mais par le cri qui suivait. « ALEXANDRRRRE ! » Tu venais à placer une de tes mains sur ton oeil gauche pour aucune raison, enfin si, peut-être celle d'une migraine. Tu entendais des murmures. « Où, où je suis, qu’est-ce qui s'est passé, pourquoi je me souviens pas… Qu’est-ce que c’est que tout ça… » ... « Alexandre…» ... « De l’huile ? » ça ne s'était enchainé mais à moitié réveillé et comme tu te trouvais de dos, ça n'avais aussi aucun sens. Un soupir, des paroles. »Oï ... J'ai connu mieux comme pire en réveil ... Tu t relevas durement de ta position pour ensuite jeter un coup d'oeil à la rose que tu avais apparemment réussi à sauver. » Bien, ça c'est fait, je vais pouvoir enfin être débarrasser de toi. Tu exerçais de petit pas vers a veste, lentement. Le regard que tu avais jeté sur la demoiselle en disait plus sur ton état que tes paroles qui était ni froide ni chaleureuse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Ven 13 Juil - 19:40

Le souffle court, enfin si tu peux appeler un souffle. Ce n'est rien d'autre qu'une impression, ta poitrine ne se soulève pas et tu n'as pas le souffle court, puisque tu n'en possèdes pas, pire qu'un cadavre ambulant, mais qu'est-ce que c'était cette chose si étrange et incongrue. Cette personne que tu as appelé « Alexandre » et le pire dans tout ça c'est que cette impression te fait peur, tu ne sais pas quoi faire, car tu connais cette personne qui te ressemble tant et pourtant tu ne la connais pas. Ta mémoire et les dires de tes supérieurs laissé dire que tu n'avais pas de frère, mais pourtant ton coeur te fait comprendre l'inverse. C'est une véritable torture et en plus de ça, tu ressens que tu n'as pas le contrôle sur ton corps et tu n'aimes pas cette impression qui te lie à toi-même. Une âme vide dans un corps mort. Te voilà dans de beau drap, ce n'était vraiment pas un bon signe et tu sais parfaitement bien qu'une nouvelle de cette ampleur va changer beaucoup de chose pour toi, tu ne peux pas te permettre d'écraser cette révélation comme un vulgaire moustique, même si tu as du mal à croire deux secondes à cette idée folle et farfelue que tu as un frère.
« Oï ... J'ai connu mieux comme pire en réveil ... »
Ronchonna une vois dans le noir.
C'est un blague? Car si s'en est une elle ne te fais pas rire. A moins que l'homme ne soit complètement mutiler ou au porte de la mort, tu es la plus à plaindre. Cette douleur lancinante dans l'épaule, qui n'est pas réel, ni humaine et encore moins mécanique, mais pourtant elle est bien là, remontant jusqu'au niveau de ta nuque et dire qu'en plus que tu es rattaché à cette machine de malheur, n'arrange pas tout, mais tu ne sais pas qui se plaint comme ça.
La personne qui venait de se plaindre se leva de sa place et se mouva dans la pièce, tu plissas les yeux et releva la tête pour essayé d'entre à percevoir cette personne. C'était Leo, heureusement pour toi, enfin c'est ce que tu croyais. Après tout il t'avait « réparé », ce ne pouvait pas être donc totalement une mauvaise personne et il serait très certainement la seule et unique personne à pouvoir te dire en détail des choses sur ton passé. Tout ça grâce à une seule et unique balle, celle qui aurait été à l'origine de ta fin et de ta misérable renaissance.
« Bien, ça c'est fait, je vais pouvoir enfin être débarrasser de toi. »
T'informa le jeune homme.
Se débarrasser de toi? Qu'est-ce qu'il entendais par là? Dans tous les cas s'il décidé de te tuer là ici et maintenant il le réussirait facilement. Tu étais incapable de bouger à plus de trente centimètres et malheureusement pour toi, tu n'avais aucune arme mise à ta disposition que ton corps à moitié mort et ta parole, ce qui ne te serait d'aucune utilité, malheureusement, il y a encore une journée de ça tu l'aurais remercier de te tuer, mais ce n'est plus le cas maintenant, tu veux absolument savoir ce qu'il c'est passé avec que tout ça arrive. Avant que tu sois devenu ce que tu es. Ton passé.
« Arrêtons de nous mentir. Toi et moi on sait parfaitement qui nous sommes, enfin presque. »
Déclaras-tu froidement.
Tu baissas rapidement la tête pour voir Leo se diriger vers sa veste et pour la prendre, tu étais sur à quatre vingt dix-neuf pour-cent qu'une arme ce cacher là. Alors c'est comme ça que ta vie prendrais fin? Rien qu'à cette idée tu te mis à ricaner, d'une voix mécanique.
« Si je connais bien les militaires et je les connais bien. Ils vont rapidement chercher qui à fait ce carnage là-bas et ils le découvriront, mais à ton avis que vont-ils faire? Débarquer ici afin de t'avoir? Non. Pourquoi? Car je le sais. »
Expliquas-tu rapidement.
Tu baissas une nouvelle fois le regards sur ton corps et tu remarquas alors la grande cicatrice qui parcourait ton épaule et ta poitrine dénuder, mais pourtant sans aucune once de gêne. Pourtant, ce n'était pas une raison de rester ainsi. Simple habitude.
« Au passage, si tu pouvais me donner un truc pour me couvrir, ça serait bien. »
Demandas-tu lentement.





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Ven 13 Juil - 22:21


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

Ce mal de tête commençait déjà à se calmer et les images de ton rêve commençait à revenir peu à peu. Enfin, des illusions bien sûr qui s'effaceront sur la journée qui s'annonce banal, enfin du moins, c'est ce que tu voudrais ! Mais peut-être que ce fameux destin qui te persécute te fera encore changé de cape. Qui sait ? Ta main qui était précédemment sur ton œil alla se glisser dans ta nuque pour ensuite tire légèrement dessus contrairement à l'autre qui vient se poser sur un tissu noir tiré du bout des doigts et jeté sur l'épaule. « Arrêtons de nous mentir. Toi et moi on sait parfaitement qui nous sommes, enfin presque. » Cette te sembla inutile comme incohérente pourtant elle te fit réagir. Bien sûr, tu ais qui tu es toi.Tu connais ton passé comme ton présent, seul ton avenir te reste inconnu comme les gens dits normaux. « Si je connais bien les militaires et je les connais bien. Ils vont rapidement chercher qui à fait ce carnage là-bas et ils le découvriront, mais à ton avis que vont-ils faire? Débarquer ici afin de t'avoir? Non. Pourquoi? Car je le sais. » Tu soupiras commençant à reprendre petit à petit conscience de cette réalité qui te soulé au lus au point pour le moment. Tu 'aimerais retourner dans les bras de Morphée mais ton travail en tant que résistant ou encore comme vendeur d'armes t'en empêchent. Revoir encore et encore ce visage et ce sourire pourraient te satisfaire simplement mais, c'est du passé.

» Tu me fais rire ! Mon quotidien, depuis maintenant de plus de 10 ans, est le même : je fuis les militaires comme je les " voles " et en plus, je les tues. Qu'ils viennent ici ou non ... J'en ai rien à foutre ! Et puis, tu dis les bien connaitre. En es-tu si sûr que ça ? Bon nombres de choses te sont cachés, après tout tu n'es qu'un pantin parmi tant d'autre, ils n'ont aucunes raisons de te donnes des informations secrètes. Tes paroles furent froide comme ironique, d'ailleurs un sourire s'en ai affiché mais celui-là était tout sauf normal. Tu avais même envie de rire. Pourquoi ? Après tu ne vaux peut-être pas mieux qu'eux, peut-être par simple peur comme par simple envie de rire de toi-même. C'est con, hein ?

Au fait, pour ta "petite recherche", j'ai trouvé des informations sur cet homme dont tu as prononcé justement le nom. C'est bon vieux Alex ... qui l'aurait cru ... Toi qui croyant d'être enfin débarrassé d'une affaire .. Eh bien, non ! Tu te retrouves nouveau enchaîné à elle. Tu t'approchas d'elle à nouveau pour observer un corps cicatrisé et nu. « Au passage, si tu pouvais me donner un truc pour me couvrir, ça serait bien. » Ta main sur ta nuque se déposa sur le dos de la chaise - celle où tu t'étais endormi - et la couvris de ta veste. » Et si tu me disais tout pour faciliter la tâche ? Terminas-tu attendant ses explications.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Sam 14 Juil - 0:02

Dans le noir tu n'arrivais pas à voir le visage du jeune homme, mais tu entendais parfaitement son long soupire, alors tu savais tout de même qu'il était n'était pas content d'entendre ta réplique, mais tu savais parfaitement que jamais tu n'arriverais à lui faire comprendre ton point de vue, alors c'était en vain à chaque fois que tu parlais, pourtant tu ne voulais pas non plus abandonné, après tout même s'il y avait des zones d'ombres qui se former dans ton esprit, tu avais du mal à croire que les militaires, ta famille t'avait menti depuis des années, mais pourtant tu n'avais pas non plus du mal à le croire, car tu l'avais toi aussi et tu le ferais encore, comme tu le fais en ce moment même.
« Tu me fais rire ! Mon quotidien, depuis maintenant de plus de 10 ans, est le même : je fuis les militaires comme je les " voles " et en plus, je les tues. Qu'ils viennent ici ou non ... J'en ai rien à foutre ! Et puis, tu dis les bien connaitre. En es-tu si sûr que ça ? Bon nombres de choses te sont cachés, après tout tu n'es qu'un pantin parmi tant d'autre, ils n'ont aucunes raisons de te donnes des informations secrètes. »
Parla-t-il froidement.
Il n'avait pas tord, mais ce n'était pas non plus une raison pour les tuer, après tout tu connaissais parfois des membres de la famille de tes collèges, Smith qui était juste devenu papa et ses hommes que tu avais du assassiner froidement il y a quelques heures, leur femme serait veuf maintenant, jusqu'à maintenant tu avais seulement tuer ses vermines de sauvages qui menacer Genesis. Ton frère était l'un d'en eux. Non, ce n'était pas possible, c'était seulement un délire rien de tout ça n'était vrai et pourtant l'image de cet homme te ressemblant trait pour trait te revenait sans cesse en tête malgré le fait que tu secouais la tête comme pour essayé de faire partir cette image.
« On a juste deux visions différente de ce monde... »
Tentas-tu de le convaincre, même si c'était plus pour toi-même que tu le faisais.
Tu soupiras à ton tour, comme si ces soupires étaient une balle lors d'un match de tennis, devenant de plus en plus violant.
« Au fait, pour ta "petite recherche", j'ai trouvé des informations sur cet homme dont tu as prononcé justement le nom. C'est bon vieux Alex ... qui l'aurait cru ... »
Lâcha-t-il comme une bombe.
Tu avais tendu l'oreille pour écouter le moindre de ces mots et il agissait comme des coups de poignard dans ce que l'on appellerais d'habitude un coeur, si bien que tu dus prendre appuie sur ta machine qui te rechargeais, gardant la bouche ouverte, béante, mais très rapidement Leo prit sa veste et te couvris avec. Tu la retenais d'un geste de la main pour éviter qu'elle tombe et tu essayais de reprendre tes esprit.
« Depuis quand!? »
Le questionnas-tu vivement.
Il connaissait Alexandre, il avait des informations, mais il ne t'avait rien dit.
« Et si tu me disais tout pour faciliter la tâche ? »
Demanda-t-il des explications.
Un véritable comique, après tout il savait que tu étais une militaire, que tu n'étais pas totalement humaine, mais pour le reste il s'agissait tout de même d'information top secrète, tu n'étais pas non plus obliger de tout raconter les secrets du dôme à cet homme, car après tout il ne se cacher pas de vouloir détruire le dôme, mais ça tu ne peux pas le permettre, après tout, c'était grâce à Genesis que toute la population arrivait à survivre, enfin maintenant tu commençais à en douter, car après tout, Alexandre, ton frère était encore vivant même après avoir respiré l'air extérieur, est-ce que ça aussi ça serait un mensonge.
« Et qu'est-ce que tu veux savoir? Car on risque d'avoir pas mal de problème, puisque je ne sais pas grand chose moi-même. »
Tentas-tu de lui expliquer.
Tu relâchas la veste et tu passas en premier lieu ton bras handicapé dedans puis l'autre pour dire d'avoir les main libre, c'était vraiment étrange de porter une veste à l'envers et pas tellement pratique il faut le dire, mais c'était la seule et unique façon dont tu pouvais la mettre après tout. Après l'avoir mise, tu marquas un temps de silence avant de reprendre.
« Qui est cet homme? Alexandre. Je ne vois pas pourquoi je crois que je le connais, alors que je n'ai qu'un seul et unique souvenir de lui... Alors, ça ne peu pas être la personne à qui je crois. »
Expliquas-tu en vain.
Tu croisas les bras sous ta poitrine et tu l'observas de haut en bas et de bas en haut, tu voyais qu'il était complètement mort de fatigue et que son corps lui faisait un mal de chien. Sans dire aucun mot, tu lui montras d'un petit signe de la tête, pour ne pas décrocher les connectiques qui étaient accroché sur son dos, pour lui montrer qu'il pouvait utiliser le lit pour se reposer.
« Mais sinon on va faire plus simple, tu me poses des questions et j'y répondrais, enfin si je peux et si ce n'est pas dangereux pour Genesis. »
Lui proposas-tu sérieusement.





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Dim 15 Juil - 0:32


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

« On a juste deux visions différente de ce monde... » Tu venais t"assoir sur la chaise que tu avais placé de façon à avoir le dossier devant et où tu déposas tes deux bras en les croisant. » Le fait qu'on est deux visons différentes n'est pas une excuse valable. On en prend un instant conscience mais on décide de croire dans une plus que l'autre, c'est tout ! Ces excuses ne prennent pas avec moi. Tu repris une grande bouffée d'air laissant entendre ton souffle plus fort que la normale. On t'avait tellement sorti des excuses de ce genre que tu n'appelais plus ça excuse mais un simple moyen d'éviter l'affrontement. « Depuis quand!? » Tu luis avais déjà fait une réplique et tu réclamais la vérité. Tu n'allais pas dire le quand, le comment ou le pourquoi que tu avais cherché et décidais de garder un moment le silence sur tes trouvailles. « Et qu'est-ce que tu veux savoir? Car on risque d'avoir pas mal de problème, puisque je ne sais pas grand chose moi-même. »

Tu soupiras t'accoudant coude sur dossier et main sur paume. Tu vins prononcer des paroles alors qu'Arwenn commençait à bouger avec ta veste regardant minutieusement ce qu'elle faisait. non pas parce que tu as une arme - tu t'en es débarrassé hier soir - mais tout simplement que tu es malgré tout un grand tête en l'air. De plus, ton sommeil n'aide pas. » Pourquoi le cherches-tu si tu ne connais pas grand chose sur lui ? Et puis, dis moi ce que tu sais quand tu entends " pas grand chose "! C'est toujours bon à prendre. Tu l'as vis se déplacer et faire un minimum de place pour que tu ailles te fourrer dans les draps mais tu ne bougeas pas et lui fis comprendre par ce geste que tu n'allais pas t'installer. Elle venait te dire un truc intéressant mais si elle me disait simplement ce ' pas grand chose ", cela irait beaucoup plus vite que de poser une question une par une ! Tu supposas que tu n'as pas le choix de te prendre à ce petit jeu long et commençant à être de plus en plus pénible. « Mais sinon on va faire plus simple, tu me poses des questions et j'y répondrais, enfin si je peux et si ce n'est pas dangereux pour Genesis. »

» Qui est-il exactement pour toi ? Et dans quel but le recherches-tu ? Serais-tu la cause de son départ, par hasard ? Pourquoi ça t'intéressait tant ? Tout simplement que tu as quelques petits trucs à arranger avec lui, ce petit rebelle de pacotille ne sachant même pas tenir face à la mort? Non tu n'aimais pas ça, une personne faisant face à la mort est quelqu'un de respectable. Quant aux autres, se seraient plutôt que des brebis galeuses ! N'ayant ni place dans ce dôme ni en dehors.

Tu venais à pencher la tête attendant une réaction de la part de la rose. Ce geste fit tomber quelques mèches noires devant tes yeux bleus à moitié clos. Tes lèvres dessinaient toujours un sentiment de mécontentement pourtant dans le fond tu te sentais un peu neutre. Un peu car tu étais énervé à l'idée de savoir que tu allais refaire peut-être face à cette enflure mais d'un autre, ça te rendait heureux de savoir que sa mort pourrait imminente.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Dim 15 Juil - 16:22

Si tu le pouvais, tu dandinerais sans problème, comme une petite fille. Tout ça pour? Croyant simplement que cette attitude te permettrais d'avoir une quelconque réponse plus rapidement, mais bêtement en vain, car après tout tu n'étais plus une petite fille et encore moins une humaine. Une véritable monstruosité de la nature, enfin même pas de la nature, de l'homme. Le temps n'était plus aux cachotteries et aux règlements de compte. Non, bien au contraire, mais pour autant tu ne savais pas si cette dernière serait celle que tu veux entendre.
« Pourquoi le cherches-tu si tu ne connais pas grand chose sur lui ? Et puis, dis moi ce que tu sais quand tu entends " pas grand chose "! C'est toujours bon à prendre. »
Te demanda-t-il.
Il n'avait pas tord, mais en même temps, il ne sait rien du tout ce tout ce que tu as endurer. Ce corps en charpie, être vide, de toutes émotions, mais en même temps rempli de questions où il n'existe aucune réponse et à chaque fois ramenant tout à sa petite personne. Encore et toujours, te répétant sans cesse, est-ce que tu sais ce qu'ils m'ont fait? Est-ce que tu sais ce qu'ils m'ont prit. Encore et toujours lui, pendant que toi tu te tais silencieusement et essayant à tout prit de rejeter la faute sur toi-même, mais de quoi es-tu coupable? Tu seulement un pantin que l'on utilisé pour n'importe quel fin à cause d'un nom, Genesis et d'une ambition futile, mais même sans que tu ne saches pas dire non, le moindre de tes faits et gestes pouvaient être contrôlé à distance.
« Mais sinon on va faire plus simple, tu me poses des questions et j'y répondrais, enfin si je peux et si ce n'est pas dangereux pour Genesis. »
Lui proposas-tu sérieusement.
Tu te décalas quelque peu pour lui faire de la place, mais il ne bougea pas de sa chaise, le dossier à l'envers, il te l'avait fait comprendre par un petit geste de la main, signifiant tout simplement que tu devais continuer ta petite parade et continuer sur tes révélations, mais tu te refusais. Tu attendais patiemment qu'il te demande ce qu'il voulait, mais c'était assez compliqué pour toi, car après tout qu'est-ce qu'il voulait savoir? Toute ta base de donné qui se trouvait sur des puces intégrés à même ton cerveau ou bien seulement des choses futiles?
« Qui est-il exactement pour toi ? Et dans quel but le recherches-tu ? Serais-tu la cause de son départ, par hasard ? »
Fini-t-il par te questionner.
Il venait de te poser trois questions, tu devais lui donner au moins trois semblant de réponse, mais pour autant sa tête penché sur le côté, son attitude, rien de tout cela ne te semblait de bonne augure. Alors, que vas-tu lui répondre, car après tout toi-même tu ne sais pas la vérité, alors que l'on te demande ce que l'on sait c'est vraiment le comble de l'ironie, mais alors dans ce cas-là que vas-tu lui répondre? Des mensonges, une fausse vérité ou bien tout ce que tu sais?
Rien de tout ça ne te dit grand chose...
« Je n'en sais pas grand chose, il est juste une des têtes rechercher par les militaires comme la tienne et j'ai un compte à lui rendre.... »
Lui mentis-tu avec une telle aisance.
Pourtant ce n'était pas vraiment un mensonge, ce qui te facilita à sortir cette maigre réponse, attendant patiamment la réponse du brun, quelque soit.
Malgré le fait que tu avais été bien endommagé, ta charge venait d'être fini, laissant la machine émettre une sorte de bip-bip long et strident, dès lors de ta main valide tu les débranchas et les fient retomber sur le sol, mais dès lors tous tes programmes se mirent en marche, laissant apparaître une image holographique qui se repends dans la pièce.
L'image de ton général s'affichait, un vulgaire message enregistrer qu'il t'avait envoyé alors que tu étais désactivé. L'air furieux, dans son costume avec des décorations, sa voix puissante qui raisonné dans la pièce et toi qui avait beau chercher le moyen de désactiver la fonction holographique, tu ne pouvais pas le faire avant que ce dernier soit terminer.
« Lieutenant Arwenn Lackshaman! J'attends des explications sur votre comportement sur la base militaire. Si d'ici trois jours vous ne nous contacter pas je serais dans l'obligation d'activer votre puce de pistage et je serais prêt à activer l'autodestruction. Maintenant, nous ne chercherons pas à vous recontacter avant trois jours. »
Te posa-t-il comme ultimatum.





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Lun 16 Juil - 19:05


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

« Je n'en sais pas grand chose, il est juste une des têtes rechercher par les militaires comme la tienne et j'ai un compte à lui rendre.... » Elle se fout de toi. Elle ne sait rien sur ce personnage que toi, tu connais - Oui, tu sais plusieurs choses sur lui mais c'est un moyen de savoir la vérité, si elle est prête à te le dire ou non - mais elle se contre-dit. Elle sait, peu certes, de chose cependant elle ne sait absolument rien. En plus,e elle lui doit une certaine dette ? Et juste parce qu'il a apparu sur des recherches ?! Cette histoire n'était pas nette et devenait de plus inintéressante. » Bref. Si tu veux rien me dire, je peux rien y faire ! Tu te relevas pour quitter une nouvelles fois cette chaise plongeant tes mains dans les poches de la veste malgré qu'elle soit sur Arwenn. De là, tu sortis ton portefeuille et un trousseau de clef. » Donc je n'ai plus rien à faire ici.

Une autre lueur d'espoir d'enfin partir loin d'elle, être de nouveau dans ta vie active de résistant arrêtant de t'emmerder avec des réponses inutiles qui ne mènent à rien. Alors que tu faisais quelques pas encore vers une sortie qui fut coupé de nouveau par un " bip bip" assourdissant. Tu te retournas vers la machine qui venait projeté un ... Général d'après ce que tu vois mais pas n'importe lequel, tu avais entendu des rumeurs sur ce dernier de part sa cruauté mais aussi par sa caricature. Un message était suivi. « Lieutenant Arwenn Lackshaman! J'attends des explications sur votre comportement sur la base militaire. Si d'ici trois jours vous ne nous contacter pas je serais dans l'obligation d'activer votre puce de pistage et je serais prêt à activer l'autodestruction. Maintenant, nous ne chercherons pas à vous recontacter avant trois jours. »

D'un précédant geste, tu venais à retirer des mains de tes oreille ressentant à nouveau un mal de crâne qui reprenait de plus belle. Après un bipement, tu laissais entendre un soupire regardant la machine encore allongé. Qu'es-tu censé faire ? rien. u as remboursé te dette donc tu n'as plus de raison. Enfin peut-être une, si. Lui donner les dernières informations sur Alexandre que tu avais récolté en dossier. Tu ne disais rien, tu la regardais juste.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Lun 16 Juil - 22:13

Tu ne lui avais pas menti, tu avais vraiment un compte à rendre ce soit-disant « Alexandre », mais en même temps ce n'était pas des comptes à rendre comme on le pense avec ses poings dans le sang et la sueur, non, c'était des mots des paroles. Quelque chose qui pouvait être aussi puissant que le corps.
« Bref. Si tu veux rien me dire, je peux rien y faire ! »
Lâcha-t-il.
Tu n'aimais pas ça, mais pourtant tu ne voyais pas quoi lui dire de plus, car après tout toi-même tu n'avais pas d'autre information et tu te voyais mal lui dire franchement que c'était très certainement ton frère et tu ne savais même pas son nom de famille, mais Lackshaman étais-ce vraiment le tien? Tu ne savais même pas ça et c'était un véritable calvaire, jusqu'à aujourd'hui tu n'avais jamais eu ce genre de rêve, puisque jamais tu n'avais rêvé, tout ça était nouveau pour toi.
« Donc je n'ai plus rien à faire ici. »
Fini-t-il par t'annoncer.
Il se leva de sa chaise et s'avança vers toi, prenant dans la veste qui était la sienne et qu'il t'avait passé pour chercher dans ces poches ce qui était simplement un portefeuille et des clefs, tu ne bronchas pas, puisque tout tes programmes venaient de ce remettre en marche et ce n'était pas une chose que tu appréciais, trop d'information qui t'arrive en plein fouet, des nouveaux dossiers par dizaines, certain que tu connaissais par coeur et d'autre dont tu ne connaissais même pas l’existence, comme si le fait que ton bras en charpie venait d'ouvrir des dossiers inconnus. Tu n'avais pas la moindre idée de ce qu'il était, mais tu ne les traiterais pas tout de suite, mais dès lors le message que t'avais laissé ton général résonna entièrement dans la pièce créant un brouhaha intense, qui arriverait peut-être à réveillé les voisins, mais ce n'était pas si sur, ici pour le monde dormait du sommeil du juste.
Dès lors Leo qui se trouvait à l'autre bout de la pièce s'arrêta, se bouchant les oreilles à l'aide de ces mains, tu le comprenais quelque peu, mais toi tu avais l'habitude et ce genre de bruit ne te gêner pas le moindre du monde. Dès lors que le message était fermé, tu t’empressas d'éteindre toutes ces fonctions étranges et qui n'avaient rien à faire dans n'importe quel corps humain.
Alors, tu te levas et tu t'approchas de Leo, tenant ton bras quand même bien réparé il était mort, alors, tu te devais de le tenir pour éviter qu'il ne te sois trop un poids et qu'il te fasse pencher. Quand à Leo il venait d'enlever ses mains de ces oreilles, laissant à croire qu'il avait un mal de crâne.
« Très bien je vais te raconter quelque chose. Je crois qu'il est temps que je le dis à quelqu'un, puisque je ne serais bientôt plus de ce monde. Tout ce que je sais de ma vie, soit pas grand chose. »
L'informas-tu en te penchant vers lui.
Dès lors tu fis volte face pour le contourner et tu avanças d'un pas lent et lourd vers la porte d'entré, tu déverrouillas la porte et tu lâchas ton bras qui se cogna contre la porte dans un grand fracas, laissant un petit creux se former sur la surface de la porte.
« Je te laisse le choix, soit je te raconte ce que je sais, soit tu pars te cacher comme un rat face aux miens, face à ceux que hais, les militaires. »
Lui proposas-tu, en forçant bien sur le dernier mot.
Dès lors, tu ouvris la porte en grand, lui montrant d'un geste de la tête qu'il pouvait partir s'il le souhaité ou bien qu'il pouvait rester et que dans tous les cas lui choix était entre ces mains.





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Mer 18 Juil - 15:55


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

Tu disais rien, tu regardais comme tu écoutais. Qu'est-ce que tu pouvais dire de ça, en même temps ? C'est un militaire au gradé, d'accord mais tu avais pas énormément d’informations sur li et puis, résistant, ne veut pas dire au courant de tout 24/24. en fait, vous vous intéressez à ce qui vous ai le plus important sur le moment et si par chance d'autres s'en égaré, ce n'était qu'un plus qui peut servir. Dans ton regard bleu perçant, tu laissais et regardais la rose se lever maintenant son bras réparé et lourd. Ce que tu remarquas lorsque elle donnait un appui de son autre bras valide et sain et sauf, si on peut dire. « Très bien je vais te raconter quelque chose. Je crois qu'il est temps que je le dis à quelqu'un, puisque je ne serais bientôt plus de ce monde. Tout ce que je sais de ma vie, soit pas grand chose. » D'un côté, tu te serais emmerder pour rien à refaire ce bras car au final, elle finira en charpie. Qu'elle y aille ou non, de toute manière. Aider un résistant comme toi est contre la loi des militaire, tout comme laisser des vivants lors d'un X évènement. Bref. Elle venait à enchainer tout en se déplaçant maintenant vers la porte d'entré, laquelle qui te fait tant envie pour le moment, pour prononçait : « Je te laisse le choix, soit je te raconte ce que je sais, soit tu pars te cacher comme un rat face aux miens, face à ceux que hais, les militaires. »

Il était tant que tu te décides ... Sur tes mots ironiques, tu baissas la tête regardant tes poches dans lesquelles, tu venais à glisser tes clefs comme ton portefeuille - Celui-ci dans la poche arrière de ton pantalon noir-. Tu étais déjà moins encombré certes, mais ce n'était pas le plus important actuellement. Je n'irais pas me cacher comme tu dis et surtout pas face à ces militaires ! Dis-tu relevant la tête vers la machine pour ensuite retourner une nouvelle fois les talons vers une chaise et t'affalait dessus attendant, enfin, ce que tu voulais entendre ou peut-être pas mais ce n'est peut-être non plus l'heure 'être pessimiste. Eh bien, alors ? Qu'attends-tu ? Impatient, tu étais. Et puis, la voir se balader dans cet accoutrement était ... ridicule. Bref. Mais va te changer ! Au point, où j'ai attendu, on est plus à deux minutes près. Exigeant, tu étais ... Ou peut-être pas ? Après tout tu avais dit ça avec un regard ailleurs que sur le corps nu de la demoiselle.

Tu attendais bras croisais sur ton torse, une jambe sur l'autre affichant , et comme toujours, cet air désagréable sur ton visage essayant de penser à tout sauf ton mal de tête qui s'atténuait à nouveau.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenn Lackshaman
XX CG04I 02A
avatar


♕ Messages : 363
♕ Immunités : 177
♕ Date d'inscription : 06/03/2012
☆ Sexe : Féminin
☆ Métier : Capitaine de la 2nd divisions terrestre / stripteaseuse.
☆ Logement : Maison close. °°
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Mer 18 Juil - 18:10

Tu étais devant la porte d'entré et tu venais de lui poser un ultimatum il pouvait soit resté et entendre ta misérable soit partir et chercher à fuir les militaires, ce que tu étais et ce que tu commençais un peu a regretter, alors que lui baisser la tête pour regarder ses poches comme un enfant.
« Je n'irais pas me cacher comme tu dis et surtout pas face à ces militaires ! »
Dit-il vivement.
Tu soupiras dans ta tête et tu l'observas faire. Leo fit demi-tour et retourna sur ses pas, allant vers la chaise où il était assit au part avant et il se laissa choir de tout son poids.
Parfait, maintenant il ne te reste plus qu'à tout lui dire...
Pensas-tu longuement.
« Eh bien, alors ? Qu'attends-tu ? »
Te questionna-t-il.
Ses simples mots te sortis de ta torpeur et dès lors tu te retournas pour fermer la porte qui était grande ouverte, baissant légèrement les yeux pour voir l'énorme bosse qui se trouvait sur la porte et tu soupiras longuement à croire que tu y étais abonnée.
Faisant alors demi-tour pour lui faire face il te quitta des yeux pour regarder le sol, alors tu regardas pourquoi il ne te regardais pas et tu remarquas qu'en faite tu avais la poitrine libre, sans t'en rendre compte sa veste était tombé lorsque tu t'étais levé du lit pour aller vers la porte, mais tu t'en fichais pas mal, car ce n'était même pas de la vrai chair, seulement du plastique.
« Mais va te changer ! Au point, où j'ai attendu, on est plus à deux minutes près. »
Exigea-t-il.
Tu levas les yeux aux ciels, cherchant à savoir si tu devais lui répliquer qu'être habillé ou non, rien ne changerais dans ton histoire, mais tu préféras garder le silence. Le laissant seul assit sur sa chaise les bras croisés sous sa poitrine et tu te dirigeas vers la salle de bain.
Traînassant longuement avec ton bras que tu retenais du mieux que tu pouvais, tu allais lentement vers la petite salle d'eau composé uniquement d'une douche et d'un lavabo, sous lequel se trouver une sorte d’armoire, où il y avait très peu de vêtement et la plus part était ceux fourni par l'armé, mais dans ton piteux état.
Alors, de cette armoire tu en sortis une veste de trille vert kaki, où était marquer ton nom ainsi que ton grade, enfilant avec beaucoup de difficulté ton bras mort avant de le reposer sur la vasque de l'évier, qui grincé fortement sous le poids et tu continuas rapidement à enfiler le second, ne cherchant pas à la fermer tout de suite et tu repartis en direction de la pièce principale plus rapidement que tu l'aurais cru et tu t'installas sur le lit, croisant juste le vêtement pour qu'il ne laisse rien voir.
« Mieux monsieur? »
Lui raillas-tu.
Tu posas ton regard sur le nom qui ornait ta veste militaire et de ton bras valide, tu l'arrachas d'un geste vif, laissant le filigrane dans ta main et tu recommenças la même opération avec les signes distinctifs qui montré ton rang dans cette maison, chez les militaires.
« Je crois que maintenant tout ceci est faux, tout comme ce que l'on m'a dit de ma vie. »
Parlas-tu franchement.
Regardant une dernière fois ce que tu avais dans la main, tu seras fortement ces choses inutile vu que tu allais mourir dans peu de temps et tu les balanças à travers la pièce.





Présentation............Lien

Profil...................Messagerie



Compte en cours de changement de groupe et d'évolution de personnage. Les rp prévu en militaire auront toujours lieu et les rp en scientifique peuvent déjà avoir lieu. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo McLeay
XY VG58U 04A
avatar


♕ Messages : 154
♕ Immunités : 126
♕ Date d'inscription : 10/04/2012
☆ Sexe : Masculin
☆ Métier : Marchand d'armes
☆ Logement : Soul Rebel
☼ Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   Jeu 26 Juil - 0:35


Une nuit différente des attentes

Avec Arwenn Lackshaman.

« Mieux monsieur? » Dit-elle après quelques longue minutes de patience de ta part. Tu n'avais pas bougé une seconde de position. bien trop ailleurs comme toujours à cran de fatigue, à cran de devoir supporter cette voix féminine, à cran de ces militaires surtout. Que dirais-tu de mourir un jour ? Si tu le devais, tu préférais avoir régler ces certains soucis qui te poursuivent depuis toujours mais surtout trouver le vrai organisateur du plan du meurtre de ta mère. Certains auraient abandonnés soit en se tuant ou en vivant comme si de rien n'était. D'autres auraient sombré dans le folie. Certains auraient fait comme toi. Tu te demandais si tu étais le seul à avoir ce but ... Sans te rendre compte, tu venais à oublier la rose mais a voix te rappela à l'ordre. « Je crois que maintenant tout ceci est faux, tout comme ce que l'on m'a dit de ma vie. ». Cependant, il ne répondit rien à sa première intercalation et ne faisait que la regarder quand elle enlevait ses badges.

> Tout est faux à génésis. L'air comme la nature sans oublier la majorité de ces habitants. Soupirant pour tu ne sais la quantième de fois. En fait, tu soupirais plus que tu riais ou même de sourire. Que veux-tu ? On t'a enlevé ton passé comme ton futur. D'un côté, cet évènement à ouvert tes mirettes sur ce monde et sa vraie nature. Les bras croisés sur ton torse, le regard fixe bien plus expressif que tes lèvres. Ton seul défaut qui peut donner certaines idées à ton ennemi d'en face lors d'un vrai combat. g5> M'enfin, ça m'étonne pas que tu sois pas encore au courant. Après tout, tu n'es qu'un robot doublé d'être militaire. Dis-tu détournant le regard en fermant tes yeux turquoise.

Bref, c'est quand tu veux. Nous avons donc trois jours pour clarifier tout ça. Cependant, d'après ce que j'ai compris, tu ne seras pas détruite si tu les contactes alors pourquoi ne pas le faire ? Tu es si près du but de retrouver cet homme. Enfin ... je dis ça, je dis rien. Si ça pouvait lui faire des sous-entendu sur Alexandre, qu'elle le fasse, tu t'en foutais. Comme tu dis si souvent : Chacun son but. Par conséquent, tu faisais passer le tien, avant tout. Ce pourquoi tu éviter tout sentiment ou toute conneries de ce genre. Retrouver Alex pour le finir n'est que secondaire donc si tu ne le trouvais pas, tu ne serais pas plus déçu que ça.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.   

Revenir en haut Aller en bas
 

.: Une nuit différente des attentes | Arwenn Lackshaman | Suite :.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Genesis :: Bas Fond :: Périphérie :: ▬ Maison Close :: Garçonnière de Arwenn Lackshaman-